Forum RPG dans l'univers de Cherub
 
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Let it burn. [Ea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Let it burn. [Ea]   Sam 7 Mar - 1:09

Ea Trey
Informations générales

Nom : Trey
Prénom : Ea , diminutif de Dóiteáin
Age d’arrivée à CHERUB : 7 ans
Age au temps de cette fiche : 9 ans
Pourquoi il a attiré l’attention de CHERUB ? Un incendie qui vous arrache toute votre vie.
Mais ses yeux, surtout. Ea a probablement la meilleure vue de la Grande-Bretagne. Voire de l'Europe.
Avatar : Kirua de Hunter X Hunter, modifié
Son physique
Ea n'était pas extraordinaire. Il avait des cheveux blonds, qui flamboyaient vers les nuances dorées, et lui donnaient l'air d'avoir cherché un peigne toute sa vie sans jamais l'avoir trouvé. Ils paraissaient presque en flammes et brûlaient dans la nuit comme dans le jour. Il ne les coupait presque jamais, uniquement quand ils commençaient à s'approprier sa nuque. Alors la chaleur venait, la sueur venait, et il coupait tout, à l'artisanale, sans demander de l'aide à personne. Ses yeux, étaient vert prairie, et vous scrutaient comme des lampes à rayons X pour voir dans la nuit. Lui-même ne pouvait pas, les enfants ne sont pas nyctalopes, mais avait une excellent vue qui lui permettait (couplée avec son esprit d'observation) de remarquer le moindre petit détail qui cloche dans une scène, des écritures à cent mètres, pourquoi pas aussi. Mais avant d'être de véritables scanners ils étaient surtout des miroirs qui reflétaient son intérieur si vous saviez bien regarder. Vous auriez pu remarquer aussi, que sous ce vernis de dureté, les yeux étaient tout simplement rêveurs, emplis de toutes les merveilles qu'il imaginait sans pouvoir les voir. Il n'était pas vraiment petit pour son âge, il se trouvait dans la moyenne sur toutes les courbes. De même pour son poids, qui paraissait léger à l'entendre ainsi, était léger, mais Ea n'était pas maigre. Il était tout ce qu'il y avait de plus normal. Enfin... Peut-être qu'il ne riait, ni ne souriait assez. On ne voyait que très rarement ses dents, car ses lèvres les recouvraient en toute circonstance. Doíteàin n'était pas joyeux. Ses traits étaient durs et opaquement fermés.Et ce n'était pas sa chevelure de feu qui les aurait réchauffés. Ea s'était habitué à ne porter que des t-shirt rouges des pantalons de treillis et des rangers, cela ne le dérangeait pas. Il était plutôt propre comme garçon, mais les vêtements ne l'intéressaient pas, il était partisan de s'habiller comme l'as de pique, enfin, surtout comme il voulait, c'est-à-dire sans vraiment se préoccuper des tâches, des déchirures nombreuses qui ornaient ses nippes.

Enfin, le t-shirt rouge avait une épouvantable brûlure tout le long du flanc gauche.
Son caractère
Doíteàin. Doíteàin. Ce n'était pas son vrai nom. On avait pas le droit. Il s'appelait Liam Trey, mais c'était de l'histoire ancienne. De l'histoire brûlée. S'il avait choisit ce mot, c'était pour deux raisons. Tout d'abord pour ne jamais oublier ses origines, puisque c'était un mot irlandais, et lui-même était irlandais. La deuxième raison était dans la signification même. Doíteàin, c'était le feu, le feu avait brûlé sa vie, et ça il ne voulait pas l'oublier. Ce prénom correspondait à sa personnalité plus qu'il ne le pensait. Il était passionné par tout ce qu'il faisait. Chaque activité, chaque passe-temps était important pour lui. Qu'il soit bon ou mauvais, il s'y lançait à corps perdu. Rien ne lui déplaisait et il ne bronchait jamais, Ea, quoiqu'on lui demande. C'était aussi un grand rêveur à l'imagination qui débordait. Il avait plein de petites fantaisies et des mondes merveilleux écrits dans sa tête, qu'il dessinait ou qu'il jouait en improvisant sur sa «feadóg», ou Tin whistle en anglais, une petite flute droite en métal qu'il tenait de sa vie d'avant.  

Il était parfois violent et vif, outre mesure, et qui s'en approchait trop pouvait bien se brûler les ailes... et tout le reste. Car paradoxalement, Ea n'était pas un enfant  ouvert. Il ne jouait pas avec les autres et préférait de loin lire, faire ses devoirs ou jouer de la musique. Il ne parlait pas beaucoup, et ses lèvres ne s'ouvraient jamais que pour dire quelques mots par ci par-là. Pas de sourire à pleines dents, à la rigueur elles s'étiraient légèrement. Il fuyait la compagnie des autres, de peur de rouvrir ses plaies, et de les blesser, eux, car il était susceptible et irascible. À la moindre petite remarque, la moindre petite moquerie, la colère le consumait. Alors soit il tentait immédiatement , et généralement de façon vaine, de réduire en bouillie son adversaire, qu'il soit de son âge ou bien plus vieux (oui, ça lui était déjà arrivé de se prendre une raclée, beaucoup de fois, même), soit des plans de vengeance méticuleux et compliqués se dessinaient dans son esprit, qu'il puisse les mettre à éxécution ou pas. La rancune lui battait souvent les oreilles et il se souvenait longtemps des torts qu'on lui causait. Pourtant il ne cherchait pas les conflits, et avait conscience de son caractère, et c'était pour cela qu'il restait tout le temps seul. Quand il croisait quelqu'un il se contentait de passer son chemin, ne saluant que d'un bref hochement de tête ou une esquisse de sourire.

Il était très sérieux, et ne mentait jamais. Même s'il y avait un interêt.
Enfin, il paraît intéressant de préciser que Ea ne touchait jamais aux appareils électronique, il en était phobique. Traumatisme d'enfance.
Son histoire

Ea était né le sept juin deux mille quatre, dans une petite ville irlandaise. Elle n'était pas bien grande, mais sa famille y avait une maison de taille tout à fait convenable. Ils étaient Six. Ea avait deux frères et une soeur, tous plus âgés que lui. En bon petit dernier il prenait exemple sur eux à chaque seconde de sa vie. Il posait un pied devant l'autre, avançait dans son existence en les admirant. Et tous l'épaulaient. Vraiment s'il y a une chose qu'on peut dire, c'est que c'était une famille aimante et soudée. Il n'y avait pas de conflits ni de disputes.

Le plancher avait finir par s'écrouler, un jour, et Ea ne savait même pas pourquoi. D'un coup, son père était parti avec son grand frère et sa grande soeur en voiture. Le reste de la famille n'avait jamais su pourquoi. Ils étaient tous les trois, ils étaient heureux. Oh, ils lui manquaient, les autres. Mais pas trop, il était petit. De temps en temps il pleurait, mais de toute façon, son papa, il ne le voyait jamais avant. Alors, quand on vint toquer à la porte pour leur annoncer que Eoin Trey, et ses enfants Aileen et Neal s'étaient tués dans un accident, cela ne lui fit pas grand chose. Il n'avait que quatre ans.

La vie reprit son cours, la maison était moins remplie, mais tout était comme avant, pour le petit garçon. Rien n'était extra-ordinaire, à vrai dire, dans tout ça. Liam était un enfant comme les autres, même s'il savait déjà lire à 4 ans et demi. On avait peur pour ses yeux parce qu'il lisait trop, et puis on découvrit qu'au contraire il possédait une acuité visuelle de 18/10, autrement dit la meilleure de l'Irlande.

Là aussi rien ne changea dans son quotidien. Non, ce qui fit tout basculer, ce fut cette fameuse nuit d'août. Liam avait 7 ans depuis peu, et il faisait extrêmement chaud. Plus que d'habitude, en tous cas. Le garçon sauta hors de son lit et alla à la fenêtre pour aérer.Rien à faire, la chaleur persistait. Alors il sortit de sa chambre. Quand un hurlement jaillit. Il se rua dans l'escalier, commença à descendre une marche, deux marches, et se stoppa. Une odeur de fumée. Un bruit étrange et horrible. Un brasier. Il remonta. Où aller? Nulle part. Sa chambre était trop haute. Le téléphone était en bas. Que faire? Il ne pouvait rien faire. Mais où était Eren? Il l'appela, une fois, deux fois, trois fois. Nulle part. Eren s'était évaporé. Et le feu qui se rapprochait.

Il était en pleine horreur. Que faire? Où aller? Nulle part. Tout était fini, n'est-ce-pas? Blanc comme la craie, interdit comme un vase sur une cheminée, fixe, il ferma les yeux, assis à la fenêtre.

Petit? Petit! Réveille-toi!

Lorsque Liam ouvrit les yeux il était dans une grande pièce blanche, type hôpital. C'était un hôpital. Il sentit tout de suite une légère douleur à son flanc. Il souleva le drap qui lui recouvrait le corps et le rabaissa tout de suite. Des bandages. Des bandages. Que s'était-il passé?

Il fallut plusieurs mois pour qu'il réalise enfin qu'il avait tout perdu dans un incendie monstrueux, causé par un court-circuit électronique. Sa mère était donc morte. Quand à son frère, il s'était bel et bien évaporé, et personne ne l'avait revu. On imaginait le pire, mais Liam croyait dur comme fer qu'un jour il reviendrait.

Le garçon ne resta pas longtemps à l'hôpital. À mi-septembre, on lui dit que quelqu'un allait venir le chercher. Ce n'est que en revêtant enfin ses anciens habits qu'il y retrouva une photo de son frère disparu et sa flûte. Il n'avait rien d'autre.

C'était bien Cherub qui était venu le cherché. En effet il avait été confirmé que sa vue n'avait pas baissé, et représentait un atout. De plus, la famille de Liam n'avait pas cherché à savoir si un des Trey avait survécu à l'incendie. C'était une immense famille avec beaucoup d'enfants et aucun n'en voulait un de plus dans les pattes. C'est pourquoi il put aller à Cherub sans problèmes. Et bien entendu il accepta tout de suite.
Derrière l’écran
Pseudo : Jaaaaaaaake
Age : 14 ans
Comment nous as-tu connus ? Une longue histoire d'amûûr (en fait juste trois mois ici, et un an, l'autre forum)
Des remarques ? Code OK


Dernière édition par Ea Trey le Sam 7 Mar - 18:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zara Asker
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Let it burn. [Ea]   Sam 7 Mar - 8:28

Bienvenue !!!

Je me souviens de ce vava, mais qui était derrière ? J'ai oublié
Pourrais-tu rechercher le code exact. Il est important que tu relises le règlement parce qu'il y a eu des changements ^^

Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: Let it burn. [Ea]   Sam 7 Mar - 8:40

Hin hin hin le seul topic que je n'avais pas relu était les Crédits Very Happy
DOnc le code est modifié !
(Pourrais tu changer Léa en Ea s'il te plaît?)
EDIT: et si tu te souviens de cet avatar c'est normal je te l'avais montré sur la CB Cool
Revenir en haut Aller en bas
Zara Asker
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Let it burn. [Ea]   Sam 7 Mar - 19:48


Félicitation, te voilà validé ! Quel bonheur, quel bonheur, tu es une si belle personne ! Et maintenant, tout le forum t'est ouvert, si c'est pas la classe ? Nous t'invitons tout particulièrement à aller faire ta demande de logement, histoire de ne pas dormir à la belle étoile, ainsi que ta fiche de relation, et ton dossier personnel, pour qu'on ne te perde pas de vue ! Alors, tu pourras enfin te lancer dans la grande aventure. Et si tu as besoin pour cela d'un petit coup de pouce, jette un œil aux demandes de rp


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let it burn. [Ea]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let it burn. [Ea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Louys - A fire needs a space to burn
» Pap Benoît XVI mande afriken ak ayisien pou yo sispann vole lougarou
» presentation d'acid burn
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Retrouvez vos persos :: Présentations-