Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]   Mar 10 Mar - 0:07

5 Septembre, 14h00, Campus de CHERUB

-Ah ! Te voilà, Luke ! Entre.

       Je ne fis pas prier, mais restai silencieux. Qu’est ce que ce bureau était sobre ! Rien ici ne marquait une identité propre à celui qui l’occupait. Tout ce qui s’y trouvait oscillait dans des nuances de gris désagréables. Mais je me devais d’y aller, étant donné que mon débriefing de mission se tenait là. Je serrai la main de mon contrôleur de mission avec conviction. Depuis la chaise sur laquelle je venais de m’asseoir, je pouvais observer mon reflet dans le miroir. J’étais satisfait de ce que je voyais : après ces cinq mois passés en Californie, mon teint était bien halé, mon visage, légèrement vieilli depuis mon départ (non pas que je n’avais pas pu le constater sur place), et bien sûr, dans un autre sujet, la satisfaction venait aussi de l’objectif accompli. Après tout ce temps, CHERUB, le FBI, et donc moi, avions enfin réussi à capturer la quasi-totalité des membres éminents du groupe terroriste Death Corporation, et nous espérions sérieusement l’avoir dissout.

     Ron, mon contrôleur de mission, s’installa à son tour et prit la parole :

-Bon, eh bien on dirait que ça commence à être une habitude pour toi. Encore une mission menée avec brio. Félicitations.

     Un sourire fier, presque arrogant, se forma sur mon visage. A ce moment-là, je savais parfaitement que j’avais remplis ma tâche avec virtuosité. Mon rôle avait été essentiel dans le succès de cette mission d’infiltration. "J’ai réuni des preuves incriminant la majorité des membres capturés, permis la diffusion de l’information sur une réunion à venir grâce aux micros placés et empêché un attentat suite aux confessions des prisonniers en désamorçant la bombe moi-même," pensais-je. J’étais persuadé que j’allais obtenir le T-shirt Noir, et j’avais pu revoir ma ville natale de San Francisco ; j’avais donc une double raison d’être joyeux aujourd’hui. Seul bémol, je ne reverrais plus mon petit copain Matthew, que j'avais rencontré en mission. Il avait beau avoir un père qui tuait des civils dans la vie, ce type était craquant comme pas possible.

-Sache que tu ne recevras pas le T-shirt Noir aujourd’hui.

-Pardon ?

-Oui, je sais, c’est surprenant, mais la direction en a décidé ainsi. Ils considèrent que tu n’as pas encore assez de missions à ton actif.

-Mais c’est parce que je viens de passer un an sur deux missions !

-Oui, justement. Pas assez de missions, et trop de temps hors du campus : Zara considère que tu as pris du retard sur ton dossier scolaire qu’il te faudra rattraper avant qu’elle ne t’accorde le T-shirt Noir.

     Je restai calme, mais déçu. Je pensais vraiment le mériter, et ça m’aurait fait un plaisir fou de pouvoir arriver autour des autres, pavanant avec ce T-shirt dont ils ne rêvaient même pas encore. Ron ajouta :

-Et je dois dire qu’en t’ayant observé, je me demande si te l’accorder ne t’aurait pas donné la grosse tête, tu gagneras en humilité à attendre un peu. Prends un peu de temps pour te mettre à jour scolairement, on refera appel à toi, et ta prochaine grosse mission devrait être la bonne. Ça viendra.

     Je me contentai de lâcher un discret « merci », et de m’éclipser sans me retourner. J’avais l’impression de ne pas avoir été récompensé pour ces cinq mois d’infiltration. Je sentais que l’on me reprochait un peu mon ego, qu’il fallait que je canalise si je voulais avoir la reconnaissance que je désirais. L’objectif des semaines à venir : un peu d’humilité. Je me dis que j’allais me contenter de faire mes devoirs et de retourner à mes guitares un moment, et passer des moments avec mes amis sans penser aux missions. Peut-être une sortie à Londres pour piller les friperies de Camden Town, à la limite. Je rentrai dans ma chambre.

***

Trois jours plus tard, le 8 septembre, 10h00

     J’ouvris les yeux. On était samedi. Quel bonheur de pouvoir se lever sans réveil. Je sortis de mon lit, et jouai quelques morceaux sur ma guitare. Puis, je décidai de quitter ma chambre. Je ne savais pas encore ce que j’allais faire de ma journée. Instinctivement, je me dirigeai vers le parc, où je commençai une promenade. Qui que je croise, il fallait que je me sorte de l’esprit les missions et que je me ressource un moment. Soudain, je vis au loin une figure du passé. Mon Dieu, ça faisait une éternité que je ne l’avais pas vue ! La dernière fois que j’avais parlé à cette personne, je venais d’avoir eu mon T-shirt Gris, du moins, c’était ce qui me semblait. Cette personne, c’était ma partenaire durant le Programme d’Entraînement Initial : Kelly. Pourquoi je ne lui avais pas parlé durant tout ce temps ? Je ne me souvenais plus. On s’était quitté bons amis du PEI, pourtant. Puis, après, elle ne m’a plus parlé, après cette soirée qu’on avait passée ensemble. Je crois qu’elle avait essayé de me faire du gringue. La pauvre, elle ne se doutait pas à l’époque… En tout cas, j’étais stupéfait que l’on ne se soit pas croisés entre temps. Elle avait dû être débordée de missions, lorsque j’étais sur le campus, et vice-versa. C’était trop bête de rester en froid avec une personne avec qui on avait tout vécu pendant 100 jours. J’entrepris d’aller lui parler :

-Hey, Kelly, la vache, ça fait un bail ! Qu’est-ce que tu deviens ?

     J’attendis sa réponse, la redoutant légèrement. J’espérai qu’elle prendrait bien mon approche. Elle se retourna et m’aperçut…
Revenir en haut Aller en bas
Kelly Miyano
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 15
Localisation : France

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 13 ans
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 4
Unknown

MessageSujet: Re: Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]   Mar 10 Mar - 19:43

8 septembre, 7 heures au campus de CHERUB :

Ce jour-là je me suis réveillée à 8 heures étant donné qu'on était samedi et donc qu'il n'y avait pas cours. Ayant fait mes devoirs la veille et sachant que mes amis qui étaient au contraire de moi des lève-tard ne seraient pas réveillés, je me suis dirigée dans le jardin après avoir pris ma douche faute d'avoir mieux à faire. Je me suis baladée en sentant le délicieux parfum que dégageaient certaines fleurs. J'aimais bien les jardins du campus, ils comportaient des dizaines d’espèces de fleurs toutes plus belles les unes que les autres. Je suis montée à un arbre pour avoir une plus jolie vue de l'ensemble. Après avoir passé vingt minutes dans l'arbre je suis descendu et j'ai repris ma promenade. Je me suis arrêtée devant une petite mare et j'ai donné du pain aux canards. Je suis restée debout à observer les canards jusqu'à ce que j'entende:

-Hey, Kelly, la vache, ça fait un bail ! Qu’est-ce que tu deviens ?

Je me suis donc retournée pour le regarder. Lui? Il devait donc être enfin rentré de sa mission en Californie, je ne savais pas si je devais lui répondre ou non, il m'avait fait beaucoup de mal après le Programme d’Entraînement Initial. Je l'ai regardé pendant deux minutes avant de décidai de tourner les talons. Après m'être éloigné d'une centaine de mètres j'ai commencé à me poser des questions. Comment ça ce fait qu'il est encore le t-shirt bleu marine? Il a fait un erreur? une faute grave? Tien me suis-je dit en souriant je vais pouvoir appuyer la dessus, si l'idée lui revient de venir me parler. Comment a t'il osé d'ailleurs? Après ce qu'il ma fait...
N'a t-il donc aucune idée de la douleur qu'il m'a infligé? Je le hais du plus profond de mon être et sa ne changera pas si tôt ça il peut en être sur. Sur ces dernière penser je suis monté dans ma chambre et y est restée jusqu'au repas. Quant il fut enfin 13 heures, je suis descendue au self du campus, je me suis servie et j'ai rejoint la table de mes amis. Après avoir fini de manger je suis remonté dans ma chambre, malheureusement pour moi j'ai croisé Luke dans le couloir. Je l''ai ignoré et je suis rentrée  dans ma chambre.


***
8 septembre 18 heures au campus


Après avoir passé l'après midi dans mon lit, je suis retournée sur la pelouse du campus,
pour pouvoir lire tranquillement mon livre, il ne me restai plus que un chapitre quant j'entendis des bruits de pas derrière moi, je me suis donc retournée pour tomber nez à nez avec Luke. Une seule pensée me vient à l'esprit "j'ai la poisse".

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Ne pas aimer ce que quelqu'un d'autre adore ne veut pas dire qu'il faut se moquer. Chaque être est unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]   Dim 15 Mar - 0:11

La réaction de Kelly me surprit. Peu importe ce que j'avais pu lui faire, c'était il y a deux ans! Et puis, clairement, nous n'avions pas vu ces événements du même œil. Dans ma mémoire, je lui avais simplement fait comprendre que je ne partageais pas ses sentiments. Ce n’était tout de même pas de ma faute ! Je n’avais ni enfoncé le clou, ni donné des détails blessants. Sa rancune me décevait. Je trouvais puéril de sa part de ne pas réussir à faire la part des choses et à aller de l’avant.

Moi, tout ce que je souhaitais, c’était pouvoir enterrer la hache de guerre. Je n’allais pas abandonner. La revoir m’avait fait prendre conscience qu’elle me manquait. J’appréciais sa compagnie en tant qu’amie à l’époque. On avait passé des moments terribles pendant le Programme d’Entraînement Initial, mais nous avions survécu ensemble. Je me rappelais de la fois où McGowan avait essayé de nous monter l’un contre l’autre en nous faisant miroiter un repas chaud copieux. Nous avions tenu bon à l’époque.

Lorsque quelques semaines après le PEI, elle avait décidé de ne plus me parler, ça m’avait beaucoup marqué à l’époque, car je ne connaissais que peu de monde sur le campus à cette époque. Entre temps, les choses avaient changé. J’étais passé à autre chose, j’imagine. Je m’étais fait d’autres amis, des filles principalement, avec qui je m’entendais très bien, et avec qui je partageais probablement bien plus qu’avec Kelly à l’époque. Et pourtant, en la voyant, cela me rappelait cette époque qui semblait lointaine où je n’étais pas encore très sûr de qui j’étais.

Mes repères n’étaient pas très clairs en ces temps-là. C’est drôle : je n’imaginais alors pas que retrouver quelqu’un à qui on n’avait pas pensé depuis si longtemps pouvait avoir de l’importance. J’avais l’impression que je devais à tout prix renouer avec elle, comme si le quelque chose d’inachevé dans notre relation s’était emparé de moi pour me tordre les entrailles. Au déjeuner, je l’aperçus en sortant au niveau des couloirs. Elle me servit la même indifférence distante qu’au matin. Si ça se trouve, elle ne savait même pas que j’étais gay, et avait vu dans mon refus un coup porté à son ego. Cela aurait expliqué bien des choses.

J’essayai de la rattraper, mais elle ne se retournait pas, et semblait même accélérer le pas. Je m’arrêtai, et me renfrognai : elle faisait chier. Si elle ne voulait pas faire la paix, c’était son problème, moi je n’avais aucune envie de poursuivre qui que ce soit, je suis bien trop fier pour cela. Je retournai dans ma chambre, ne sachant pas quoi faire d’autre : mes autres amis étaient encore en mission, au moins pour quelques jours. Je pris ma Gibson et jouai quelques morceaux des Red Hot Chili Peppers. Ça me rappelait la Californie. Y aller dans le cadre de ma dernière mission m’avait fait prendre conscience de l’attachement que j’éprouvais à mes racines, surtout à San Francisco.

Plus tard, je la croisai. Encore ? Comment ça se fait. Bon, cette fois, elle ne m’échapperait pas, mais je n’étais plus dans une optique de paix :

-Bon, écoute moi. J’arrive pas à croire qu’après tout ce temps tu m’en veuilles encore. Enfin, merde, c’était y’a deux ans. Peu importe ce que j’ai fait à ce moment, c’est du passé. D’ailleurs, j’imagine que tu dois plus en avoir rien à foutre de moi, alors, qu’est-ce que ça peut te faire ? Moi je voulais me réconcilier avec toi, parce que nos délires me manquaient. Mais bon, visiblement, t’es trop immature pour comprendre qu’il n’y avait rien de personnel dans ce que j’ai fait, ni pour laisser partir ta rancœur après tout ce temps. Allez, a plus.

Je me retournai, et commençai à marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly Miyano
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 15
Localisation : France

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 13 ans
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 4
Unknown

MessageSujet: Re: Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]   Mar 17 Mar - 17:19

8 septembre 18 heure au campus
J'allais me lever quant il me parla.


-Bon, écoute moi. J’arrive pas à croire qu’après tout ce temps tu m’en veuilles encore. Enfin, merde, c’était y’a deux ans. Peu importe ce que j’ai fait à ce moment, c’est du passé. D’ailleurs, j’imagine que tu dois plus en avoir rien à foutre de moi, alors, qu’est-ce que ça peut te faire ? Moi je voulais me réconcilier avec toi, parce que nos délires me manquaient. Mais bon, visiblement, t’es trop immature pour comprendre qu’il n’y avait rien de personnel dans ce que j’ai fait, ni pour laisser partir ta rancœur après tout ce temps. Allez, a plus.

Comment pouvait-il me dire ça! Moi immature? Une colère noir me vient soudain et je lui hurla.

C'était il y a deux ans? Et alors? Tu étais mon premier amour et tu m'as brisé le cœur, tu avais le droit de ne pas m'aimé mais pas le droit de me repousser aussi méchamment certes j'ai tourné la page et maintenant j'aimes quelqu'un d'autres mais à causes de toi j'ose pas le lui dire. Tu voulais te réconcilier avec moi?  Elle est bien bonne celle là! Ça fait deux ans! Oui deux ans! Deux ans que l'on a arrêté de se parler et c'est que maintenant que tu vient me dire que nos sois disant délires te manquaient ? Tu ne manques pas de culots dit donc! Non pas a plus! A dieu serait mieux pour designer cet au revoir  

Après ces derniers mots je tonne les talon et pars dans ma chambre. Je m’allonge sur mon lit et pleure pendant 2 heure


8 septembre 20 heure au campus

Je descendit les marches pour aller au self voulant éviter l'ascenseur, vu que je savais qu'il serait bondé. Là-bas je retrouves mes amis qui étaient assis à une table au fond de la salle. Ils me regardèrent arrivé à la table puis mon meilleur ami me demanda pourquoi on ne m'avait pas vu aujourd'hui ce par quoi je répondis que j'étais rester dans ma chambre. Le repas ce poursuivis dans un silence complet. Ce qui étonna bien des personnes vu que l'on était connus pour êtres la table la plus bruit lente. Quant le repas fut fini je montais en compagnie de mes deux meilleurs amis dans ma chambre. On regarda un film policier et on joua à actions et vérité  jusqu'à pas d'heure. Quant mon réveil afficha 2 heures du matin, mon meilleur ami partit et moi et ma meilleure amie on se coucha.

9 septembre 10 heures au campus

Le lendemain je me réveillais avec un horrible mal de tête, je pris un médicament et partis dans la salle de bain ou je pris un bain. Je m'habillais puis j'allais réveiller ma meilleure amie. Elle grogna mais ouvrit tous de même les yeux. Elle se leva au bout de 10 minutes et fit la même chose que moi. Puis nous descendirent les marches pour aller prendre le petit déjeuné.
Après avoir fini de manger je remontais dans ma chambre et qui croisais-je?

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Ne pas aimer ce que quelqu'un d'autre adore ne veut pas dire qu'il faut se moquer. Chaque être est unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fraîches retrouvailles... [PV Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Le Campus :: Le Parc :: Les pelouses-