Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Dim 4 Oct - 20:52

3 novembre 2013 8h30

Itô me suivit . Je continuais moi à regarder mes pieds n'osant pas le regarder de honte. Autoritairement elle me prit ma basket des mains en me soufflant

« Je vais t'accompagner jusqu'à ta chambre. »

Au vu de son ton, je crois que c'était un ordre. Elle ne me laissait pas la possibilité de refuser. Je dissimulais une grimace. Je ne voulais pas l’embêter moi! Elle avait aussi déployé  un parapluie au-dessus de nous deux. Au moins en marchant elle ne posa aucune questions. Tant mieux je n'avais pas envie vraiment d'y répondre. Quoique ...Cette jeune fille m'inspirait confiance c'est vrai mais... Je secouais un peu la tête. Non il ne valait mieux pas penser à ça. Itô me devançait à chaque fois pour m'ouvrir les portes jusqu'à ma chambre. Je boitais jusqu'à mon lit un peu gênée et lui montre ma chambre... Qui avant était la mienne et celle de Sora. Je m'assis de façon à un peu cacher mes doudous. Non pas que j'en avais honte avec les autres t-shirts rouges mais devant une t-shirt grise c'était la honte! Itô observait autour d'elle es yeux grands ouverts curieuse. Je me sentis encore plus gênée et machinalement j'attrapais la grosse peluche lapin pour la serrer contre moi.

« La première fois que j'ai partagé une chambre avec quelqu'un d'autre, c'était pour une mission... Mis à part pour ces semaines là, j'ai toujours été seule dans ma chambre. C'est comment, de vivre avec quelqu'un ? »

Je sursautais. Je ne m'attendais pas à des question de sa part sur mon lieux de vie. Je réfléchis un peu. je n'avais passé que peu de temps avec Sora mais... Je roulais des épaules de manière automatique quand j'étais gênée

-Ça dépens... Parfois c'est bien pour les devoirs ou discuter. Mais on manque parfois d'intimité et si on ne s'entend pas avec la personne avec qui on partage la chambre c'est dommage.

Enfin je disais ça mais j'avais été très amie avec Sora. Je serrais un peu plus fort ma peluche contre moi en fixant toujours le bout de mes chaussettes sans vraiment regarder Itô. Je n'osais pas du tout. Timidité? Gêné? Les deux? Je ne sais pas. Je relevais timidement la tête pour la tournais vers la fenêtre. S'il neigeait cette hiver je n'en serais pas étonnée. Mais je ne pourrais sans doute pas en profiter. Je réfléchis un peu à quoi dire à Itô. Puisqu'elle parlait des chambres je pouvais continuer sur ça

-Et toi  comment est ta chambre?

Question nulle bonjour! Mais je ne savais vraiment pas quoi lui dire moi! Je mordillais nerveusement l'une des grandes oreilles de mon lapin qui n'avait rien fait. Une de mes béquille glissa du lit et tomba au sol. Je me penchais et la récupérais en attendant la réponse d'Itô. Que devait-elle penser de ma chambre toute en bazar? Pas grand chose de bien sans doute.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itô Koiko
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans/31 Aout
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: 3
Heard Of You

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Ven 23 Oct - 11:25



Elle était mignonne, cette petite. Puis Itô se rappela leur reflet dans une vitre alors qu'elles marchaient côte à côte. Ambre mesurait la même taille qu'elle, alors qu'elle avait bien deux ans de moins qu'elle. Elle s'assit sur une chaise, avec le même sourire doux et tranquille qu'elle avait toujours.

« Quand je suis arrivée, j'avais déjà presque douze ans, alors, j'eus de suite une chambre dans le bâtiment principal. Au début, je l'ai trouvé effroyablement minuscule. »

Elle rit un peu, en repensant à sa confusion quand elle avait compris qu'elle devrait désormais vivre dans une chambre environ quatre fois plus petite que celle qu'elle avait chez ses parents. Puis elle soupira.

« Mes parents. Mon père surtout... Etait incroyablement riche. Avant, je pensais que c'était normal, mais j'étais bien naïve. En rejoignant Cherub, j'ai appris ce qu'était vraiment la vie, en dehors de la prison dorée qu'avait construite mon père pour moi. J'ai eu des amis... Et une toute petite chambre. Mais je l'adore. Elle a au sol une moquette douce, duveteuse, blanche. Les murs sont roses pastels. Depuis mon arrivée, j'ai aussi pu acheter un petit paravent au style nippon, qui cache mon lit, quand on ouvre la porte. Les européens n'ont pas la même pudeur que les japonnais. Je dirais même que vous n'en avez presque aucune. Et puis,il me rappelle mon chez moi. »

Elle se leva, et alla prendre une peluche, lui gratouillant la tête, comme elle le ferait avec un animal particulièrement mignon.

« Tes peluches sont si mignonnes. »

Elle alla l'ébouriffer dans un rire léger et joyeux, avant de lui tendre la main.

« Faisons un marché, Ambre ! Tu pourras visiter ma chambre, dès que tu auras ton T-shirt gris sur les épaules. Et moi, je parie que ce sera dès la prochaine séance de PEI. Le plus important, c'est le mental. La volonté, et la détermination. »

Et quoi de mieux qu'une promesse, et une amitié, pour tenir à flots ces trois petites choses ?


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Présentation ♥♥♥ Relations ♥♥♥ Ma Galerie ♥♥♥ Me contacter
Petite princesse
Toi qui enfin te réveille
Ouvre bien les yeux

Code couleur : #E8C6E4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Ven 23 Oct - 13:18

Itô était vraiment gentille et je commençais enfin à me détendre un peu. Enfin comment ne pas se détendre devant son sourire charmeur et son rire cristallin? Bonne question. C'était impossible j'imagine. Comment on pouvait trouver une chambre du bâtiment principal minuscule? C'était étrange mais elle venait de dire que son père était très riche. Et que nous n'étions pas pudique? J'eus un large sourire. Oui pour le faîte d'être impudique j'étais une pub parfaite pour ça! Enfin même si la vie en colocation m'obligeais à rester un peu plus vêtu , surtout la nuit. Mon regard se porta sur la main de Itô. Je souris . C'était une bonne idée qu'elle avait eut. Je lui serrais la main

-Très bien! Je vais essayer! Pari tenu!

Mon regard se porta sur mes peluches. Trois: deux de lapins et une de Tit Biscuit. Elle avait prit celle de Tit Biscuit. C'était Axel qui me les avait toutes offertes. La plus vielles était celle que je tenais serré contre moi presque comme un bouclier. Ce qui était parfaitement inutile, pourquoi Itô me voudrais du mal? Je détaillais Itô. Elle était vraiment jolie. J'imagine que beaucoup de garçon du bâtiment principal lui courraient après comme des chiens après un os. D'accord c'était méchant de comparé Itô à un os mais c'était l’expression je n'y pouvais rien moi! Enfin peut-être que j'aurais pus éviter de penser à cette expression. Mais je ne l'avais pas dites tout haut donc ça aller non? Je la laissais toucher à mes peluches. Du moment qu'elle ne me les abimait pas tout aller bien. C'était quand même étrange de que je tienne si fort à ces peluches alors que je haïssais presque l'homme qui me les avait offert. Cela faisait combien de temps maintenant que je les avais? Six ans sans doute? Je les avais toujours avec moi dans mes souvenirs.

-J'aime beaucoup mes peluches... Je les ais depuis très longtemps....Elle était grande comment ta chambre avant?

J'étais curieuse de le savoir. Les chambres ici me semblaient petites surtout parce que les deux lits mangeaient beaucoup l'espace, et surtout aussi grâce à mon habitude de ne jamais ranger mes affaires. Je clignais des yeux. Ma chambre avant elle était plus grande mais pas de beaucoup.

-Avant j'avais aussi une chambre plus grande. Mais je pense que c'était surtout parce qu'il n'y avait pas deux lits et qu'on me la rangeait...

Je me tus. J'avais peur qu'elle me prenne pour une vantarde. Je la fixais toujours attendant sa réaction serrant toujours contre moi ma peluche de lapin.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itô Koiko
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans/31 Aout
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: 3
Heard Of You

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Mar 3 Nov - 12:56



Quelle était la taille de sa chambre. Bonne question. Elle resta un moment songeuse, avant de répondre.

« Elle devait faire trois à quatre fois la taille de cette chambre, qui est déjà presque deux fois plus grande que celle du bâtiment principal. C'est normal, vous êtes deux après tout. Au Japon, c'est d'autant plus grand, car c'est un tout petit pays, avec peu de terrains constructibles. »

Elle rit doucement à la révélation d'Ambre. Elle ne se moquait évidemment pas d'elle. Itô ne se moquait jamais de personne. Elle ne la trouvait pas non plus arrogante. Comment aurait-elle pu, alors qu'elle avait vécu une une enfance apparemment semblable. Même si la rouge ne semblait pas encore l'avoir compris, qu'elles avaient toutes deux eu une famille riche.

« C'était ta gouvernante qui s'en chargeait ? »

Demanda-t-elle d'un air tout à fait naturel. D'autres auraient certainement supposés que c'était ses parents. Mais Itô n'avait certainement pas eu ce genre de famille.

« Moi, je n'avais pas techniquement besoin de la ranger, mais je devais la maintenir propre. Sitôt que Misaki-chan, ma gouvernante, trouvait celle ci trop en désordre, elle avertissait ma mère, et la rangeait. Mais je récoltais alors d'une punition. Oka-sama disait qu'une jeune fille comme moi devait montrer qu'elle était.... Ah, je ne sais pas le dire en anglais. »

Elle claqua la langue, d'un air contrarié. Bien sûr, elle n'avait jamais eu de punition. Elle avait toujours été très ordonnée.

« Enfin, c'était une histoire de bonnes manières somme toutes. Et quand on a peu d'espace, on se réjouit bien de savoir comment l'occuper au mieux, pour ne pas perdre de place. Le pire c'est en mission. A ma dernière, je devais partager une chambre d'une personne avec mon équipier. Un garçon en plus ! Ca n'a pas été tous les soirs très facile. Surtout quand il n'arrêtait pas de pianoter sur son portable alors que je voulais dormir. »

Itô était très à l'aise alors qu'elle parlait à la petite fille. Elle avait réussi à développer une confiance en soi certaine depuis son arrivée ici, et savait mettre en pratique ses petits talents à la perfection : Mettre à l'aise les autres, leur inspirer confiance, s'attirer leur amitié. Même si elle ne s'en rendait pas toujours compte.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Présentation ♥♥♥ Relations ♥♥♥ Ma Galerie ♥♥♥ Me contacter
Petite princesse
Toi qui enfin te réveille
Ouvre bien les yeux

Code couleur : #E8C6E4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Mar 3 Nov - 21:31

Misakichan? Okasama? Je fronçais les sourcils sans comprendre. J'imagine que c'était des prénoms de personnes que Itô avait connus. Mais sa dernière tirade me fit rire. Oui vivre en communauté avait ses côtés pénibles. Surtout pour le sommeil, déjà qu'entre deux filles c'était parfois pas tristes mais avec un garçon une fille. Itô avec sa bonne humeur et son grand sourire me mettait en confiance, elle était si gentille! Un vrai ange!

Pensive, je fixais le sommet du crâne de mon doudou tout en jouant avec ses grandes oreilles. Je fermais les yeux pour revoir ma chambre d'avant. Elle était aussi grande que celle-ci avec une moquette blanche si épaisse que je ne voyais pas mes pieds perdu dans les poils recouvert de grands tapis rouges. Les boiseries étaient roses pâles décorés de tableaux pour enfants. En face de mon grand lit j'avais une immense bibliothèque bourrait de livres qui débordaient sur le sol, mon bureau, ma commode, ma table de chevet et sur mon coffre à jouets. Pour me tenir tranquille, mes parents m'avaient fait installer la télévision sur le mur en face de mon lit et une chaine stéréo près de mon bureau. Mais pas de consoles ni d'ordinateur. Le nombre de soirée avec Alex qu'on avait passé installé sur mon lit à regarder des films rien que tous les deux.  Alex avec ses courts cheveux bruns toujours en batailles, ses yeux verts pétillants de malices, ses grandes mains calleuse et sa manière de m’appeler "Petite mademoiselle"  

Sortant de ma rêverie, je reportais mon attention sur Itô pour, enfin, répondre à sa question:

-Non, je n'avais pas de gouvernante. C'était Alex, celui qui m'a offert toutes mes peluches, qui  me la rangeait ou m'obligeait à la ranger avec lui.

Je m'interrompis un instants avant de poursuivre.

-A part lui, le cuisinier et.... mes parents  il n'y avait personne d'autre dans la maison. Et comme, mes ...Parents n'étaient jamais là et qu'on habitait une grande maison c'était très vide...

Je me mis à regarder par la fenêtre sans regarder vraiment Itô. Je n'aimais pas parler de mes parents. Alex c'était pire. De ma fenêtre on pouvait entrapercevoir le parcours d'entrainement où d'ici quelques mois j'allais souffrir dessus, malgré tout un sourire se dessina de nouveau sur mon visage. Le défit que m'avait lancé Itô me motivait à réussir ce fichu P.E.I du premier coup! J'allais réussir j'en étais sûre. Je reportais une nouvelle fois mon attention sur Itô et tentais un changement de sujet

-Dis tu as des conseils pour le P.E.I? Ton défit me motive!

Je lui fis un large sourire, digne d'un petit ange/démon à vous de choisir, en attendant sa réponse presque avec avidité.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itô Koiko
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans/31 Aout
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: 3
Heard Of You

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Lun 7 Déc - 21:11



Une maison vide. Elle connaissait. Oh oui, elle connaissait. Son père travaillait à la maison, mais elle ne le voyait jamais. Elle ne voyait pas plus souvent sa mère. Par contre, il y avait beaucoup plus de monde dans la maison. Précepteurs, soubrettes, cuisiniers, le majordome de la famille, sa gouvernante...

« Et c'était qui, Alex, alors ? »

Question pertinente n'est ce pas ? Si ce n'était pas un membre de sa famille, ni son domestique personnel, qui pouvait-il bien être ? Un jeune précepteur, comme avait pu être Matthew pour elle ? Puis elle se mordit les lèvres. Elle n'aurait pas du poser cette question. Elle, elle avait gardé Matthew. Mais elle doutait que ce fut ce le cas de cette fillette là.

Elle s'approcha d'Ambre, et posa une main sur son épaule.

« Désolé, j'ai été trop indiscrète . Tu n'as pas à me répondre. »

Aussi, alors que la rouge changea de sujet, Itô ne se fit pas prier, en répondant directement, et avec un petit sourire complice.

« Le plus important, dans le PEI, c'est ton mental. Si tu n'es pas assez déterminée, tu n'y arriveras pas. Mais il ne faut pas être non plus trop... têtue, fière, ou que sais je encore. Hum, tu connais, la fable du chêne et du roseau ? »

Aussitôt, elle se mit à la réciter, tranquillement, de sa voix douce.

Le Chêne un jour dit au Roseau :
"Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent, qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste.
- Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin. "Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

Puis elle se permit de détailler sa pensée, plus en avant. Elle n'était pas vraiment du genre cryptique après tout, et fort heureusement pour Ambre.

« Les instructeurs feront tout pour te faire craquer, pour te casser. Pour te faire abandonner. Et si tu t'opposes à eux, si tu cherches les ennuis, alors, ils ne feront que redoubler d'effort. Au contraire, fait profil bas. Passe les épreuves une à une. Ne cherche pas à les impressionner au prix de ton énergie. Fais simplement ce qu'ils te disent. Plie toi aux règles qu'ils énoncent, pour ne pas te faire déraciner. »

Certains, comme son idiot de partenaire, diraient bien que c'était là une version pessimiste des choses. Qu'il fallait au contraire flamboyer, briller, afin d'obtenir les plus belles missions en retour. Encore fallait-il réussir à passer son PEI dans ces conditions là. Honnêtement, son partenaire n'aurait pas réussi sans elle.

« Il faut aussi profiter de chaque seconde qui te sera offerte. Je m'étais coupée les cheveux pour ces cent jours, car ils m'auraient gênés autrement. Les cheveux très court, c'est du temps gagné à la douche. Et des risques en moins de s'enrhumer, car tu n'as jamais le temps de te sécher. Ce n'est pas uniquement physique. Il y aura aussi des cours en tout genre. Repose y ton corps, mais pas ton esprit. »

Il lui semblait alors avoir dit l'essentiel.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Présentation ♥♥♥ Relations ♥♥♥ Ma Galerie ♥♥♥ Me contacter
Petite princesse
Toi qui enfin te réveille
Ouvre bien les yeux

Code couleur : #E8C6E4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Mar 8 Déc - 20:10



Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin?


Feat Itô



J'écoutais attentivement Itô. Ne pas être têtu mais être déterminé, ne pas faire le malin mais faire profil bas. OK c'était enregistré. Et se couper les cheveux ? Machinalement j'attrapais une de mes mèches qui était sortit de ma natte. Les couper ? Courts .... Fronçant légèrement les sourcils je me rappelais soudain que certaines filles partaient avec les cheveux presque rasé à blanc. Pour le réussir j'allais devoir faire ça ? Je comprenais, moins on prenait de temps pour se nettoyer, entretenir son corps ou autre plus on avait de temps pour se reposer ! Et puis ça repousser ! C'était logique. Alors la veille du PEI j'allais demander à Itô de me couper les cheveux aussi courts que possible. Comme ça je pourrais prendre une minutes pour me les laver et après aller me reposer. Après tout on nommait le PEI 100 jours en enfers non ? C'était dommage. Selon les histoire du Moyen Âge j'étais censé être la fille du Diable. Ce qui dans mon cas n'était peut-être pas tout à fait faux.

-Je comprends ... Je couperais mes cheveux ...

Alex aurait été tellement déçu ! Lui qui adorait mes cheveux et qui aurait put passer des heures à les coiffer et à les peigner. Sa question me revient en tête.  Itô voulait savoir qui était Alex non ? Je me mordillai la lèvres hésitant à lui répondre. Je ne voulais pas en parler ! Mais... Elle avait répondu à toute mes question ! Je lui devais bien ça non ? Ma mèches de cheveux s'entortilla autour de mes doigts plusieurs fois pendant que je réfléchissais à comment expliquer qui était Alex. C'était un garde du corps, précepteur, amis, grand frère, papa. Enfin pleins de chose que j'avais du mal à dire ou à expliquer clairement. Même dans ma tête. Comment pouvais-je essayer de l'expliquer à Itô pour qu'elle comprenne l'importance que Axel avait pour moi, et pourquoi j'avais du mal à le détester maintenant. Je trouvais vaguement une formule pour lui expliquer qui il était.

-Tu n'est pas indiscrète. Je te pose des questions, tu me pose des questions; Tu réponds aux miennes je dois répondre aux tiennes. C'est normal j'imagine ...

J'avalais ma salive avant de me mettre à regarder dehors.

-Alex... C'était quelqu'un de très gentil avec moi et mes parents. Une vrai ordure avec les autres. Il s'occupait tout le temps de moi. Je n'ai pas besoin de compter mes anniversaires pour savoir qu'il était présent à tous et qu'il me couvrait de cadeaux. On pourrait dire qu'il a remplacé mon père. Son métier était normalement celui d'un simple précepteur garde du corps.... Mais en faîte c'était comme mon père. Vu que je ne voyais jamais mes parents. Et que quand je les voyais c'était pour me disputer avec...

Il me semble que j'avais parlé d'une voix très lointaine et froide. Comme si ce n'était pas la mienne et que ce n'était pas mon histoire. Mais inconsciemment j'avais serré beaucoup plus fort la peluche contre moi. Je me frottais le nez lorsque je le sentis me piquait. Signe que j'étais proche de pleurer. Je ne devais pas pleurer ! Pas pour des ordures comme mes parents et Axel ! Je n'en avais pas le droit ! On ne pleurait pas pour les salauds qui étaient des marchands de Mort ! J’avalai ma salive et reportais tant bien que mal mon attention sur Itô

-Toi aussi tu avais un garde du corps ? Demandais-je

Je n'avais pas du tout envie de parler de ma vie passé et de mes parents ... Non merci ! Je passais mon tour !

© Codage By FreeSpirit

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itô Koiko
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans/31 Aout
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: 3
Heard Of You

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Jeu 24 Déc - 22:35



La nippone sourit tendrement à Ambre. Elle n'avait pas l'air enchantée, d'avoir à couper ses cheveux. Et Itô la comprenait parfaitement. Matthew avait mit du temps à la convaincre de faire pareille chose. Ambre semblait tout de même moins têtue qu'elle, ce qui fit apparaître un léger rire sur ses lèvres.

Puis elle l'observa hésiter. S’inquiéter. Parler. Elle semblait vouloir répondre à ses questions, parler de son passé, sans pour autant en avoir envie. Un étrange paradoxe. En général. Les agents de Cherub parlaient pas de leur passé. De leur famille. Il y avait certaines petites choses qui transparaissait toujours. Par exemple, personne n'ignorait qu'Itô avait vécu dans une famille exceptionnellement riche. Tout chez elle faisait penser à une aristocrate, ou du moins, à une bourgeoise. Elle était précieuse, utilisait d'un langage soutenu, et s'habillait toujours telle la petite fille modèle. Tout cela lui avait valu de se faire nommer Princesse par bien des agents de son âge, mais aussi par Gordon, l'instructeur du PEI. Peu la pensaient capable de surpasser ce PEI d'ailleurs. La plupart se disaient qu'elle aurait abandonner rapidement, pourtant, elle avait réussi. Et elle avait gardé toutes ses petites manies précieuses.

Face à Ambre, Itô avait rapidement compris deux choses. Premièrement, sa famille aussi avait été riche, même si elle avait bénéficier d'une éducation plus douce, plus libre, de la part de celle ci. Ensuite. Il y avait quelque chose qui la bloquait. Ambre ne voulait pas parler de son passé, et pas uniquement à cause du chagrin que cela lui causait. Et cela intriguait fortement la nippone.

Elle n'était pourtant pas curieuse. En tout cas, pas envers la vie des autres. Cependant, son instinct lui disait qu'il était important de décharger la petite d'un certain poids. Aussi, elle ressentit un certain soulagement alors qu'Ambre commençait à se confier.

Un garde du corps. Cela laissa un courts instant Itô perplexe. Même elle n'avait pas vraiment de garde du corps, bien qu'elle soupçonne désormais que leur majordome était bien capable, en cas de besoin, de la défendre. Pourquoi donc Ambre avait-elle eu besoin d'un garde du corps ? Ceux sont en général les personnalités publiques d'importances, les ministres ou leur famille, qui en avaient un. Quelques célébrités aussi. Non, ce n'était vraiment pas commun.

« Non, je n'avais pas de garde du corps. Quand je sortais de la maison, j'allais toujours sous la garde du majordome de notre famille. Quand je sortais, évidemment. Ce qui arrivait rarement. Principalement pour des compétitions de gymnastiques. Si... Si j'étais allé au collège, je serais sortie tout les jours, mais. Le destin a voulu qu'à la rentrée, j'étais déjà en train de rejoindre le campus. »

Comprendre que le scandale concernant sa famille avait éclaté, que son père et son frère aîné étaient en prison, et qu'elle avait fugué de la maison, en se cachant dans un sac de Matthew, agent de Cherub. Mais tout cela, elle ne comptait pas vraiment le raconter.

« J'avais beaucoup de précepteurs. Piano, mathématiques, anglais, histoire, géographie, sciences sociales, économie, arts, gymnastique, danse, aïkido... Un pour chaque domaine que mon père jugeait nécessaire. C'est même ainsi que j'ai rencontré Matthew. Mon père l'avait recruté pour qu'il me rende quasiment bilingue. »

Oups. Elle venait de dire un peu plus qu'elle n'avait de prime pensé... Mais qu'importe, après tout. Elle n'avait rien à cacher, elle n'était pas comme son père, elle n'était pas comme son frère Kane.




~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Présentation ♥♥♥ Relations ♥♥♥ Ma Galerie ♥♥♥ Me contacter
Petite princesse
Toi qui enfin te réveille
Ouvre bien les yeux

Code couleur : #E8C6E4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Ven 25 Déc - 16:21


Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)

Je fronçais très légèrement les sourcils en écoutant la longue énumération de chose qu'avait du apprendreû Itô chez elle. Elle avait dû apprendre tellement de choses ! Avec Axel, j'avais appris à lire, compter, écrire, le français, l'espagnol et l'anglais, quelques mouvements Kick-boxing, à tirer avec un pistolet aussi ...

Après mes parents m'avaient collé dans un internat lorsque j'avais eu six ans. Je ne rentrais que pour "les voir" pendant les vacances. J'avais bien aimé cet internat, car on avait beaucoup parlé des langues et de l'histoire celtique, ce qui était pour moi fascinant. La seconde année, je m'étais fait une "amie", qui était en réalité une agente de CHERUB. Et à la rentrée de la troisième année, j'arrivais à CHERUB, quelque temps après le démantèlement de l'organisation de mes parents, et la disparition d'Axel. D'ailleurs, j'avais demandé des informations à Zara et il semblait avoir disparu dans la nature.

Je hochais la tête aux paroles de Itô' sans savoir comment continuer la conversation. Elle m'avait parlé de son enfance, je devais lui rendre la pareille non ? Oui, je parlais de mon enfance au passé. Je ne me sentais plus dans mon enfance, mais avais-je été dedans à un moment ? Je ne me rappelais plus d'un moment totalement innocent d'avant CHERUB. J'avais l'impression que je n'avais jamais été pure. C'était peut-être le cas non ? Peut-être lorsque j'avais été un bébé ? Surement. Axel aurait sus, et aurait pu me le dire. J'inspirais et de nouveau ouvris la bouche pour parler. Ma voix semblait de nouveau ne pas m'appartenir.

-Je ne suis quasiment pas sortis de chez moi jusqu'à mes six ans. Après mes parents, m'ont envoyé dans un interna. Je n'avais presque pas de rapports avec eux. C'était tant mieux je ne les supporte pas. Je ne revoyais mon garde du corps que quand il venait me chercher et pendant les vacances. Parfois, mes parents aussi. J'ai appris le français avec ma mère et l'espagnol avec Axel. Qui m'a appris aussi les bases de l'apprentissage, ainsi que l'espagnol et à me servir d'une arme à feu et à me battre...

Je ne pus réprimer un frisson et serrais d'avantage la peluche contre moi. Heureusement, ce n'était pas un véritable lapin, sinon il serait mort étranglé contre mon torse. Mes mains étaient blanches à force d'être crispées sur le tissu de la peluche. Et mes yeux étaient rivés sur ma cheville prisonnière dans son attelle. Je sentis une petite larme tombait sur ma main qui aussitôt essuya la trainé humide que la larme avait tracé sur mon visage. J'inspirais un grand coup avant d'expirer lentement. Je. Ne. Devais. Pas. Pleurer. Pour. Axel. On ne pleurer pas pour les ordures ! Pourtant je n'arrivais pas à étouffer mes larmes en pensant à Axel, il m'avait donné tellement d'amour et tellement de souvenir. Je plongeais mes dents dans ma lèvres pour retenir les larmes en partie tout en continuant à les essuyer du dos de la main. J'en avais marre de pleurer comme une gamine. Je n'étais plus ni une enfant, ni une gamine !

-Pardon de pleurer... Fis-je doucement à Itô en essuyant sans relâche les larmes.

Je ne voulais pas qu'elle me prenne pour une pleurnicharde !
   
© Codage by Ella' for Ready <3. Tu y touche je te bouffe.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itô Koiko
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans/31 Aout
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: 3
Heard Of You

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Mar 12 Jan - 10:55



La nippone prit doucement la jeune fille dans ses bras, alors qu'elle commençait à pleurer. Murmurant quelques paroles de réconfort.

« Ce n'est pas grave Ambre. C'est normal. »

Pendant ce temps là, elle réfléchissait aux paroles de la rouge. Elle avait apprit à tirer, très tôt. Elle avait enfin comprit. Les parents d'Ambre, ou du moins son père -pour Itô, c'était toujours les hommes les criminels- étaient des bandits. Elle avait peut être même été recrutée de la même façon qu'elle. Elle se sentit soudainement très proche de la fillette, sans pouvoir le lui dire.

Elle n'avait pas envie qu'Ambre pense qu'elle était en train de fouiner dans son passé.

Et ce Alex alors ? Lui aussi devait être un criminel. Avait-il aussi été mis sous les barreaux ?

« Nous avons tous perdu notre famille, ou ceux que nous aimions. Mais nous pouvons toujours nous appuyer les uns sur les autres. Je n'avais pas d'ami avant Cherub. Maintenant, j'en ai d'adorables. Tu veux bien, être mon amie ? »

Elle lui fit son plus beau sourire, alors qu'en même temps, elle essuyait une larme sur sa joue. Elle avait vraiment envie d'aider la rouquine à avancer. Lui permettre d'être plus heureuse en soit. Itô n'était plus autant affectée par son passé. Plus de cauchemars où son frère et son père médisaient d'elle, la maudissaient. Se moquaient d'elle. Plus depuis qu'elle avait passé l'épreuve du PEI.

Et encore moins maintenant qu'elle avait réussi deux missions d'infiltration.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Présentation ♥♥♥ Relations ♥♥♥ Ma Galerie ♥♥♥ Me contacter
Petite princesse
Toi qui enfin te réveille
Ouvre bien les yeux

Code couleur : #E8C6E4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Mar 12 Jan - 22:04



Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin?


Feat Itô



La t shirt grise me serra tendrement dans ses bras tout en essuyant les larmes qui coulaient sur mes joues. J'écoutais ce qu'elle disait mais je n'arrivais pas à me calmer. Ça sortait sans que je n'arrive à le contrôler. Même si les paroles de Itô étaient sensé et que son sourire était amical. C'est vrai que j'avais des amis ici. Enfin très peu, parce que je n'aimais pas beaucoup les t shirt roues, je m'entendais mieux avec les autres t shirts, plus âgé, mais j'étais capable de me faire des amis. Si je le voulais. Kelly en était la preuve ! Mais là une autre plus âgé que moi venait de m'offrir son amitié. Un nouveau sanglot m'étouffa et je lançais mes bras autour de Itô pour me blottir contre elle tout en continuant de pleurer à chaud de larme et en hochant la tête pour accepter son offre

-Oui... oui je veux bien. Marmonais-je en restant blottis contre elle

Ma peluche quand j'avais serré Itô dans mes bras avait roulé au sol loin de moi. Pas grave, j'avais Itô pour la remplacer. C'était nettement mieux ! De toute façon je n'allais pas refuser son offre, j'aimais déjà beaucoup Itô. Et on avait toujours besoin d'un plus grand que soit dans la vie. On avait toujours besoin de quelqu'un. Être seul n'apporter jamais rien de bon. Que du malheur.
Je lâchais Itô au bout de quelques secondes et essuyais d'un geste vif mes larmes en souriant pour la rassurer. Je me promis mentalement de plus recommencer à pleurer devant quelqu'un. C'était finit ! Je n'étais plus un bébé ! Le câlin que j'avais fais à Itô m'avait partiellement calmé et je calmais les sanglots qu'il me restait rapidement. Je lâchais un nouveau grand sourire à Itô en lâchant un

-Merci Itô !

Vraiment je lui étais reconnaissante pour ce qu'elle venait de faire pour moi. Je ne sais pas si un autre en aurait fait autant. Peut-être raccompagné jusqu'à ma chambre mais pas offert son amitié. Itô si. Et moi j'avais accepté de la partager. Et ça, jamais je ne pourrais assez la remercier pour ça. C'était.... Trop ... Mais je continuais de sourire en remerciant Itô encore et encore. Sans savoir quoi rajouter.

© Codage By FreeSpirit

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itô Koiko
avatar
Messages : 254
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans/31 Aout
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: 3
Heard Of You

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Mer 16 Mar - 18:00



La nippone laissa à sa junior tout le temps qu'il lui fallait pour qu'elle se calme enfin. Lui apportant simplement ce réconfort en la tenant dans ses bras. C'était agréable pour elle aussi. Elle trouvait Ambre adorable. Et elle comprenait bien plus que ce que la gamin voulait bien lui dire. Mais ça, elle ne le dira pas. Les autres n'aiment pas quand on arrive si facilement à entrouvrir la porte du jardin des secrets.

Itô resta simplement silencieuse, le temps qu'il fallait à Ambre pour se remettre d'aplomb. Jusqu'à temps de voir un grand sourire sur le visage de la rousse. Elle répondit naturellement à ceci par son son propre sourire, tout en remettant une mèche en place. Elle avait très envie de s'occuper de cette rouge, elle ne savait pas vraiment pourquoi.

« De rien Ambre, c'est normal. »

Mais elle allait devoir y aller. Après tout, elle avait des cours à suivre. Elle dut donc se lever, mais avant, elle prit un papier et nota dessus son nom, sa chambre et son numéros de téléphone. Elle laissa ce petit bout de papier à Ambre avec un clin d’œil.

« Si tu as besoin de moi, n'hésite surtout pas. Et promet moi aussi de venir manger de temps en temps avec moi ! Je dois aller en cours. Mathématiques... »

Elle soupira légèrement, elle n'aimait pas vraiment tous ces chiffres dansant sous ses yeux, mais il n'était pas question pour elle de sécher. L'idée ne lui était même pas venue à vrai dire.

« A bientôt Ambre »

Lança-t-elle avant de quitter la chambre, envoyant à la rouge un baiser du bout des doigts comme elle l'avait déjà vu souvent faire des amis. Puis elle se dépêcha de filer en cours, au pas de course. Ce n'était pas encore aujourd'hui qu'on allait la prendre à être en retard.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Présentation ♥♥♥ Relations ♥♥♥ Ma Galerie ♥♥♥ Me contacter
Petite princesse
Toi qui enfin te réveille
Ouvre bien les yeux

Code couleur : #E8C6E4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre Ashton
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 18
Localisation : Avec soit Sora, Itô ou Kelly

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 28 Février
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
No Care

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   Jeu 17 Mar - 17:09

Itô était tellement gentille ! Elle m'avait écouté sans me juger. Ou si elle m'avait jugé je ne l'avais pas vu. Je n'avais pas vu cet éclat de mépris qu'on pouvait parfois voir lorsqu'on pleurait en face des autres. Mais pas elle. Elle était resté et m'avait consolé avec une rare sincérité, certaines personnes consolé les autres sans essayer les autres. Pas Itô.

Je pris le petit papier qu'elle me tendait avec un clin d'oeil. J'étais ravie, grâce à elle je me sentais mieux, je me sentais bien. J'avais enfin une vraie amie. Je la raccompagnais à ma porte en boitant, ma joie éclipsant  la douleur de ma cheville. Je la remerciais une nouvelle fois avec effusion avant de retourner m'assoir sur mon lit en fixant le petit bout de papier qui était dans ma mains, où était inscrit les coordonnées de la grise. Attrapant une punaise, je me mis à genoux sur mon lit  et épinglais le papier près de la grande mappemonde qui était couverte de cercles rouges. Mon doigts vient se poser sur le rond rouge qui entourait le Japon. C'était de là que venait Itô. Le Japon ... Cela évoquait tellement de chose: le Japon traditionnel, mais aussi le Japon aux technologies de pointes, et le Japon gastronomique. Mon doigts quitta finalement ma mappemonde et un nouveau sourire étira mes lèvres. Je me laissais tomber sur le côté sur mon lit en fermant les yeux. Finalement, cette journée était plutôt bien.



~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Itô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne voulais pas m'ouvrir à toi, mais tu es resté. Restera-tu jusqu'à la fin? (Feat Itô)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réouvrir, pourquoi pas, mais comment ?
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» j'voulais pas t'faire tomber ... [Libre]
» Je voulais Féliciter l'équipe du BP.
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Le Campus :: Bâtiment Junior :: Premier étage :: Chambre de Ambre Ashton et ...-