Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Mission Transition : Protection Rapprochée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Mission Transition : Protection Rapprochée   Mer 23 Mar - 18:14


Lundi 9 Décembre 2013, Londres, 8 heures

John Gorney était anxieux. Il avait beau avoir rencontré Kilian MacFarlane à plusieurs reprises, et même avoir rencontré les deux agents avec qui il allait travailler cette semaine, il ne pouvait s'empêcher d'être anxieux.

Il faut dire, il n'avait découvert Cherub, ce département ultra secret du MI-5, il y a seulement quelques semaines. Et que des enfants se mettent autant en danger l'inquiétait. Une réaction normale, certes.

Il avait lu récemment un article, sur les Loups Tueurs, un groupe d'adolescents tueurs en série. Celui qui avait permit leur arrestation était l'un des deux gamins qu'il allait devoir chapeauter. Mais même savoir ça ne le mettait pas plus à l'aise.

Enfin, il allait déjà avoir avec eux quatre jours, avant ce vendredi 13 fatidique. Pendant ces quatre jours, il pourra bien voir de lui même si ces adolescents sont bel et bien capables d'accomplir une telle mission.

Pendant ce temps là, au campus

Kilian attendait ses deux agents. Il devait les emmener au siège de la BBC, pour un petit stage d'une semaine. Enfin, le vendredi, dernier jour du fameux stage, Naomi et Maxwell avaient pour mission de protéger les enfants d'une spécialiste du monde arabe dont plusieurs organisations terroristes voulaient la tête.

Il espérait que pendant ces quatre premiers jours, les deux adolescents adopteraient un comportement absolument irréprochable. Surtout Maxwell.

Ils arrivèrent, et aussitôt, le trio partit en direction de Londres. A 9 heures, les deux agents retrouvèrent John Gorney, agent du MI-5 sous la couverture d'un journaliste. Lui, il n'avait plus qu'à croiser les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Mer 23 Mar - 18:17


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♣ Le premier jour de stage
♣ Le premier qui poste fera un gros plan sur la rencontre avec John
♣ Le second qui poste fera une description précise des lieux

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre libre

Vous devrez faire 500 mots pour cette réponse, bonne chance à vous !


Dernière édition par Zara Asker le Dim 3 Avr - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 18
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Jeu 24 Mar - 16:56

Lundi 9 Décembre 2013, Londres, 8 heures

Bon, j'avais intérêt à faire bon impression sur ce John Gorney. Je soignais donc pour une fois, ma tenue et coiffais même mes cheveux ! Pour l'instant, c'était du repérage. Je portais donc une chemise fraichement repassé sous une veste de tailleur bleu marine avec un jeans propre et sans trous. Le tout compléter par une simple paire de basket. Ce n'était pas aujourd’hui que j'avais le droit à des vêtements renforcés que lors de l’interview de Malika Abdi. Pour l'instant, c'était du repérage. Rien de plus. Ah ! Si de la mise en confiance de l'équipe également. Mais pas plus. J'attrapais un sac au hasard et le vidais pour le remplir à nouveau de trucs destinés à une jeune lycéenne : donc pochette avec des feuilles trousses, etc. Non, je n'avais pas mis de maquillage ! Enfin, c'était l'heure d'y aller. Je descendis à toute vitesse pour rejoindre mon contrôleur de mission, Kilian qui nous attendait sur le parking, et je n'avais pas intérêt à être en retard. J'arrivais en première et saluais le contrôleur tout en rangeant mes affaires dans le coffre de la voiture.

Je m'installais à l'avant près du contrôleur, n'ayant aucune envie de partager une banquette avec Maxwell. Faire le trajet tous les jours aller être chiant, mais, au moins je n'aurais pas à m'habituer à un lieu étranger. Et le soir, je pourris discuter avec mes potes ... S'ils n'étaient pas en moment bisouillages câlin. J'étais contente du retour de Liv bien sûr, mais toujours la voir avec Mira était parfois assez énervant pour moi qui me retrouver à tenir la chandelle. Enfin, ceci n'était clairement pas le sujet du jour. Pour l'instant, je devais me concentrer pour me rappeler mon personnage. Pour l'instant, j'étais une jeune lycéenne de seize ans, qui venait en stage, car elle souhaitait devenir journaliste. J'avais conservé mon prénom : Naomi, mais j'avais repris un nom de famille différent Abassi. Naomi Abassi. C'était un drôle de mélange, mais j'aimais bien. Ah, et, je devais bien connaitre Maxwell, à la limite d'être amie. Être amie avec ce type ? Non merci. Pourtant, le souvenir de notre "baiser" lors de l'entraînement me remonta en tête. Oh ! Oh ! On se calme Naomi ! T'as une mission ! Puis c'est hors de question que tu penses à tomber amoureuse de ce type !

Enfin, après une heure de route, on arrivait devant l'immeuble de la BBC. Sympa, c'était joli comme immeuble. Enfin, plus beau que les immeubles des banlieues d'où je venais. Kilian nous guida jusqu'à l'étage où John Gorney nous attendait. Grand et mince avec une coupe en brosse. Il avait l'air très anxieux et pas du tout rassuré en nous voyant. Il croyait qu'on allait le frapper ou quoi ? Il nous tendit la main et je la serrais en scrutant son visage. Il était inquiet, c'était sûr, mais son regard était franc. C'était un drôle de mélange, mais j'aimais bien. Je lui fis un sourire que j’espérais rassurant et m'assis face à lui quand il nous l'indiqua.

-Bonjour, je suis John Gorney, votre .. Euh .. Maitre de stage, j'imagine qu'on peut dire ça comme ça.

-Je suis Naomi Abassi enchanté. Répliquais-je avec calme.

Kilian prit la suite aussitôt avec un grand calme

-Vous n'avez pas à vous inquiéter pour ces jeunes gens, ils sont tout à fait apte à se défendre, ils sont tous les deux très compétant dans les arts martiaux. Ce jeune homme est très doué dans la boxe si cela vous rassure.

-Très bien, mais je dois avouer que de voir des gamins risquer leur vie comme ça ...

-Ne vous inquiétez pas monsieur, nous avons l'habitude des missions complexes avec mon camarade. Tentais-je sans rien dire de plus face au regard avertisseur de Kilian.

-Je vous crois, mais ce que j'ai du mal à croire, c'est que vous pouvez sauver le monde alors que vous n'êtes que des gamins.

-Nous sommes beaucoup aidés par des adultes aussi ! Nous ne faisons pas tout tout seul ! Répliquais-je aussitôt.

L'homme d'une quarantaine d'années hocha la tête. Il semblait un poil plus rassuré de savoir que nous n'étions pas que de simples gamins. Je comprenais que pour quelqu’un comme lui voir arriver deux gosses qui déclaraient être capables de vaincre un terroriste devait être surprenant. OK, même carrément flippant. Il salua Kilian puis nous demanda de le suivre

Il nous fit visiter les bureaux et nous présenta à l'équipe. La majorité nous fixa juste avant de faire un bref hochement de tête et de reprendre leur travail. OK .... Bonjour l'ambiance. Enfin, c'était la BBC c'était logique. John nous montra d'autre endroit puis déclara qu'il allait dans son bureau pour travailler. Il me confia en première à une journaliste qui rédigeait un article  sur une attaque dans une capitale en Europe. Je m'installais donc près d'elle et noté ce qu'elle m'expliquait, enfin ce qu'elle voulait bien m'expliquer. Je dû passer sans doute plus de temps à la machine à café pour en faire à elle et à ses collègues qu'autre chose. Lorsque j'essayais de poser des questions soit elle ne me répondait soit, soit très rapidement, soit elle pouvait prendre trois minutes pour me répondre. Enfin, c'était quand même fascinant de la voir travailler. Mais c'était sur, jamais je ne serais journaliste, j'aime pas le café.

Il nous fit visiter les bureaux et nous présenta à l'équipe. La majorité nous fixa juste avant de faire un bref hochement de tête et de reprendre leur travail. OK .... Bonjour l'ambiance. Enfin, c'était la BBC, c'était logique. John nous montra d'autre endroit puis déclara qu'il allait dans son bureau pour travailler. Il me confia en première à une journaliste qui rédigeait un article sur une attaque dans une capitale en Europe. Je m'installais donc près d'elle et noté ce qu'elle m'expliquait, enfin ce qu'elle voulait bien m'expliquer. Enfin, c'était la BBC, c'était logique. Lorsque j'essayais de poser des questions soit elle ne me répondait soit, soit très rapidement, soit elle pouvait prendre trois minutes pour me répondre. Enfin, c'était quand même fascinant de la voir travailler. Mais c'était sur, jamais je ne serais journaliste, je n'aime pas le café.

Vers quinze heures, j'eus le droit d'assister à une réunion concernant une préparation d'un JTpour le soir. Je pris des notes intéressée, ça je pouvais peut-être un jour le refaire en classe, cela pouvais être intéressant pour les mômes. À dix-sept heures, ma maître de stage déclara qu'il était temps de partir. Je descendis donc devant l'immeuble et montais dans la voiture de Kilian qui nous attendait.

Tout en roulant, je fis un rapide compte rendu de ma journée puis écoutais celui de Maxwell. Ce soir, je le mettrais au propre pour avancer sur le dossier de la mission qu'on devait rendre. Je pris une bonne douche en arrivant au campus et enfilai la tenue réglementaire avant de descendre manger un morceau avec mes potes. Je ne leur dis rien à propos de la mission, et ils ne m'interrogèrent pas. Dés que le repas fut fini, je m'éclipsais, déjà pur rédiger la première page de mon rapport et secondo pour échapper aux bécotage des quatre autres. Une fois ma tâche faîte, je me glissais avec plaisir sous mes draps et m'endormis rapidement la tête vide de tout, sauf que l'image de ma famille que je regardais toujours avant de dormir. Demain, j'avais intérêt à être à fond.
HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Naomi Estrella le Lun 28 Mar - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Lun 28 Mar - 19:14



L'adolescent se saisit de son paquet de clopes avant de se glisser hors de sa chambre. Aujourd'hui, il était en civil. Enfin, cela ne l'empêchait pas vraiment de prendre ses rangers, et un pantalon treillis. Il avait surtout changé son haut, optant pour un T-shirt noir à l'effigie d'un célèbre groupe de métal. Non pas qu'il soit particulièrement fan de ce groupe, ou même de cette musique. Mais il avait remarqué qu'avec ce genre de T-shirt, les rangers et le treillis passaient crème. Personne ne posait la moindre question. Il était un fan de métal et s'habillait ainsi. Point.

Il avait aussi un sac en cuir, qu'il portait en bandoulière, contenant un bloc note, quelques crayons, un appareil photo et un enregistreur. D'excellente qualités. Il aurait pu simplement utiliser son smartphone, mais ces deux appareils professionnels donneraient photographies et enregistrement son de bien meilleures qualités, en plus d'une certaine image d'aspirant journaliste très crédible.

Lorsqu'il arriva à la voiture, Naomi était déjà là. Il eut un petit sourire goguenard en voyant sa tenue. Elle voulait certainement faire bonne figure. Ce n'était pas pour lui déplaire non plus.

La BBC -British Broadcast Corporation- était un géant en Grande Bretagne. Et dans le monde entier. C'était vraiment un monument. Personne ne pouvais imaginer l'audiovisuel mondial sans la BBC. Et c'était là qu'ils avaient un stage. Pour des lycéens, cela était tout simplement un exploit que d'obtenir ceci.

Derrière, il s'étendit de tout son long sur la banquette, baillant paresseusement aux conversations. Devant la grande tour de la BBC, il ne s'attarda guère. Il laissa à Naomi le soin de s'émerveiller. Il lui laissa aussi le soin de parler avec John Gorney. Il ricana juste à la mention « très doué ». Un doux euphémisme selon lui.

Présentation rapide. Naomi fut laissé à une bonne femme, et lui suivit John dans son bureau. Ils ne parlèrent absolument pas de journalisme, puisque dès qu'ils furent seuls, Maxwell ouvrit enfin sa grande gueule.

« Vous avez un plan du bâtiment nan ? »

Il sourit à l'air étonné de l'agent. Il les prenait vraiment pour des gosses hein ? L'imbécile.

« Très doué à quel point ?
- Y a deux mois, j'ai été sparing partner d'un champion. Quand je dis champion, je parle d'un mec qui est allé en huitième de finale aux Jeux Olympiques. Le gars m'a donné rendez vous dans deux ans pour les prochains. »

Absolument vrai. Mais il avait alors répondu qu'il espérait plutôt être dans l'équipe américaine de basket-ball. Il haussa les épaules devant l'air interloqué, avant d'ajouter, l'air de rien.

« La boxe n'est pas le seul sport de combat rapproché que je pratique. Je fais aussi de la lutte, du catch, du karaté, et je me suis intéressé à un grand nombre d'autres techniques. Si nous passions au plan ? »

John sortit enfin le plan qu'il avait. Évidemment, ce plan était d'une précision incomparable avec ceux affichés dans les couloirs pour l'évacuation.

L'immeuble était sur quinze étages en comptant le rez-de-chaussé, tous appartenant à la BBC, et disposaient encore de deux sous sols pour des studios. En dessous, trois autres sous sols abritaient un gigantesque parking souterrain. Un étage complet du dit parking était strictement réservé aux invités les plus prestigieux, et aux grandes huiles du groupe. C'est là qu'ils arriveraient avec Malika et ses deux fils. Un ascenseur les emmènerait ensuite déjà au bureau de John, au huitième étage.

Le rez-de-chaussé était un étage uniquement administratif. C'était aussi, naturellement, la seule entrée possible pour tous ceux n'appartenant pas à la BBC ou n'étant pas clairement invités. Même lui et Naomi devront chaque matin passer à l’accueil récupérer un badge, pour qu'ils puissent se déplacer dans la tour. Là où le dit badge les laisserait aller. John lui, pouvait aller partout, mais personne n'avait jugé nécessaire de donner autant de liberté aux deux agents de Cherub.

Sur les quatre premiers étages se trouvaient des studios. Au total, il y avait onze studios dans la tour. Un grand, dix petits. Les émissions avec un grand public, comme certains talk-show très prisés, ne se filmaient pas ici. Ils avaient des locaux plus adaptés. En revanche, les émissions avec peu, voire pas du tout de public, étaient toutes ici.

Les cinquième étage était celui réservé à la rédaction et la préparation du journal télévisé de la BBC One. le sixième pour la BBC Two, le septième pour la BBC News et la BBC World News. En vérité, les journalistes ne cessaient jamais de monter et descendre les étages. Trois autres étages étaient pour les journalistes préparant des sujets plus développés. Les grandes émissions d'actualité, de débat, mais aussi de culture, étaient préparées ici.

Venaient ensuite un étage contenant une immense salle de réunion, puis plusieurs bien loin des visées journalistiques de la BBC. Le douzième étage regroupait le service marketing et le service pub. Si si, vous savez, ce service qui décide l'attribution des plages publicités aux marques. Le treizième et quatorzième étage pour ceux chargés d'imaginer de nouvelles émissions, selon les études du service marketing, pour tout le groupe de la BBC.

Et enfin, le quinzième étage. L'étage de la détente.

Pour relier tous ces étages, il y avait trois façons. Un ascenseur privé, réservé à l'élite. Deux cages d’ascenseurs pour les employés lambda, et les éventuels publics. Et enfin, une cage d'escalier.

Une zone énorme à surveiller. Même s'ils pouvaient se concentrer uniquement sur quelques étages. L'agent prit finalement le plan, pour le mettre dans son sac. Il lui serait utile...

« L'entrée, le deuxième où y a le studio, l'étage de la BBC One, puisque l'interview sera diffusée sur cette chaîne, l'étage de votre bureau. Et le dernier. Parce que ce sera là qu'on les emmènera non ? On ne va pas attendre dans votre bureau. Le MI-5 compte placer des caméras de surveillance ? »

Il discuta de ceci encore quelques instants avec John, avant de se promener avec lui dans les couloirs. il vit Naomi galérer à faire des cafés pour des journalistes de la BBC One, tandis qu'il profita de l’ascenseur privé. Pour y accéder, non seulement il fallait le bon badge, mais aussi une clef.

Le studio de l'interview était donc au deuxième étage. Le plateau était un disque de cinq mètres de diamètres. Austère. Juste deux fauteuils, et un panneau blanc pour y faire défiler des images. Pas de public. Uniquement des techniciens, dont John assura qu'ils étaient sûrs à 100%. Ils seraient derrière les caméras, où à tenir les perches de son. Dans la pièce juste à côté, le mixage se ferait, en direct. Basculement d'une caméra à un autre, diffusion d'images d'archives, incrustations de texte.

« Ses fils voudront peut être rester ici un moment. Ils ne dérangeront pas dans cette pièce. »

Maxwell hocha de la tête. La visite continua ainsi. A midi, il mangea avec John au dernier étage, faisant la rencontre d'autres collègues. Il tint tranquillement sa couverture. Même s'il n'était pas le plus intelligent à Cherub (peut être l'un des moins intelligents) cela restait suffisant pour passer pour érudit auprès de journalistes condescendants, surtout alors qu'il avait bossé son sujet.

L'après midi, John le laissa vadrouiller dans les différents étages. Il mit ce temps là à profit pour prendre plusieurs photos avec son appareil. Ce qui l'intéressait ? Tous les points clefs des différents étages qu'il avait cité ce matin à John.

Il revint finalement avec John, où il le laissa parler de la préparation de l'interview. Le supérieur de l'agent dans la BBC était là aussi. Officiellement, Maxwell avait passé toute la journée avec John, et fort heureusement, le dossier de la mission avec toute la vie de Malika l'aida fortement à faire illusion. Mais pas bonne impression.

Cette première journée à la BBC se termina enfin. Maxwell rejoignit Naomi, avec une bonne nouvelle pour elle -et une moins bonne pour lui- puisque le lendemain, c'est lui qui hériterait de la corvée de faire illusion avec les journalistes de la BBC One. Et elle qui discuterait avec lui de la mission et effectuerait des repérages.

« Hey Nao, tu veux venir dans ma chambre ce soir ? Pour étudier le plan et mes photos, bien sûr ~  »

Sur un ton laissant évidemment présager d'autres choses...

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 3 Avr - 17:48


Bon, bilan de cette première journée correct. En fait, ça c’est bien passé. Aucun des agents n’avait fait de débordement. Et ça, c’était excellent pour un certain Maxwell. Il avait rapidement récupéré les plans du bâtiment. Pendant que Naomi subissait le calvaire du stagiaire ou plutôt du préposé au café. Il y avait de quoi s’inquiété, parce que Maxwell en préposé au café… Ça ne paraissait pas vraiment possible avec sa grande gueule. Mais bon, s’il avait son t-shirt noir c’est qu’il devait quand même être professionnel. De plus, aucun agent de CHERUB n’est vraiment stupide. Encore trois jour pour se préparer à ce jour sous tension.

La seconde journée devrait se passer tout aussi calmement que la première. Killian emmènerait les agents pour 9 heure à la BCC où ils continueront leur intégration accompagné des repérages. Le mieux serait de réussir à pouvoir déjà organiser la surveillance du grand jour. De façon à ce que les adolescents ne fassent pas tâche et soient déjà plus ou moins repéré par les membres du personnel des points faible du bâtiment. Mais comme toujours, repéré mais pas trop reconnaissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 3 Avr - 17:50


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♣ Les jours suivant de stage jusqu’au jeudi soir inclus.
♣ Avec une alternance chaque jour de l’agent qui accompagne John (repérages) et celui qui fait vraiment des trucs de stagiaire comme suivre un journaliste lors d’une interview, suivre le fonctionnement d’un plateau ou participer au montage d’une émission.

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre libre

Vous devrez faire 500 mots pour cette réponse, bonne chance à vous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 18
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 3 Avr - 21:30

Du mardi 10 au jeudi 12 décembre

Après une soirée mouvementée, on peut dire ça comme ça, j'eus un peu de mal à me lever. OK. Je fus carrément à la bourre. J'enfilais donc à la va-vite, un pull de Powerwolf. Tant pis si ça ne plaisait pas, et un jean noir. Mes cheveux étaient ligoté en une haute queue de cheval et j'avais de vielles vans troués. Ouais, je donnais une toute autre image de moi. Mais bon, ce n'était pas grave. Heureusement que mon sac était prêt de la veille. j'arrivais juste à temps et bondis dans la voiture sur la banquette arrière en ignorant Maxwell. Mais je rougis malgré tout en le voyant. Rah ! Naomi ! On va faire un truc ! Tu vas effacer cette soirée de ta tête. Elle n'a jamais existé ! OK ? TU. L'Oublie ! Simplement, cette soirée n'a jamais eu lieu ! Jamais ! Je t'avais dit que de suivre ton côté irrationnel ne serait pas bon pour toi ! Mais tu ne m'écoutes jamais ! Moi ton côté Rationnel ! T'es vraiment une idiote !

L'avantage d'une discutions avec sa conscience, c'est que j'ai échappé à une réprimande de Killian. En partie, parce que j'ai eu la fin. Mais la fin au lieu de tout, c'est mieux que rien. Je m'enfonçais dans mon siège et essayais de ne pas croiser le regard de Maxwell dans le rétroviseur. Il allait me charrier avec ça pendant des mois. Voir des années. Je secouais fermement la tête pour me concentrer sur la suite de la mission. Aujourd'hui, j'étais avec le grand patron de la BBC et Maxwell servir de préposé au café. Je retiens un ricanement à cette pensée. J'aurais le droit à une dernière journée de préparation avant vendredi. Mais on allait surement avoir une réunion tous les trois. Voir quatre. Je ne savais pas si Killian était là. Ça m'étonnerait néanmoins.

Je descendis en première sans attendre Maxwell. Je filais prendre mon badge en essayant de me rappeler des plans que j'avais un peu étudiés malgré tout. Je grimpais rapidement dans le bureau de John le grand patron. Il avait toujours aussi l'air nerveux. Il me montra le plan de l'immeuble que j'étudiais avec calme et attention. Je notais les points importants comme les ascenseurs. Il me montra le studio. Je notais le faux plafond. Je vérifiais qu'il n'y avait personne dans la pièce à part le directeur avant de monter sur une chaise et de soulever une des dalles. J'attrapais mon portable et allumais la lumière dessus. Il n'y avait rien, c'était remplit de poussière et de toile d'araignée. Je fus prise d’une quinte de toux. Rah ! J'allais en avoir plein les poumons ! Enfin, c'était pour le bien de la mission. Il n'y avait rien dedans, mais on ne savait jamais, je pris des photos avant d’observer le plafond. Rien. Mmm .... Je redescendis et ôtais des boules de poussières de mes cheveux que je jetais dans une poubelle. Je fis soigneusement le tour du studio. Les murs étaient pleins. Ce n'était pas des faux murs, c'était de la brique. Il me fit visiter le studio d'enregistrement. Rien à dire dessus là non plus. Après une pause sandwich à midi, il me fit visiter tout le bâtiment en m'indiquant discrètement les points importants dans l'immeuble. Je prenais aussi discrètement que lui des photos des points qu'il me montrait et d'autre que je voyais. On ne savait jamais, et si cet homme était affilié aux terroristes. Je devais avouer que cela ne m'enchantait pas des masses de penser ça, mais bon. Je préférais, au cas où. Je retiens un éclat de rire en voyant Maxwell servir de messager/porteur de café dans tout un étage. Bien fait pour lui ! La journée se passa tranquillement et le soir, je fis un rapide exposé de ce que j'avais vu et comparé avec Maxwell. Je rédigeais une seconde page de mon rapport le soir en m'enfermant. Pas question de retourner voir Maxwell. D'accord, j'avais adoré, mais quand même ! C'était super gênant !

J'arrivais à l'heure le lendemain matin. Aujourd'hui, j'allais devenir serveuse de café ! Youpi ! Je récupérais mon badge et montais. Ah ! Oui ! J'étais monté de grade ! Je passais secrétaire ! Je devais prendre des notes dans une réunion pour un reportage. Je notais à toute vitesse ce qu'il se passait autour de moi. Autant dire qu'à la fin, j'en eu pour trois copies double et un sacré mal de poignet. Je donnais le tout à ma maître de stage d'un jour qui hocha la tête et rangea le tout dans un dossier. Puisque je portais aussi les messages, je pouvais observer le bâtiment. Je notais donc les fenêtres très épaisses, on entendait aucun bruit venant de l'extérieur malgré la circulation dense. Double ou triple vitrage. Mais résistant aux balles ? Aucune idée. Ça s'était à voir. Je fronçais les sourcils, mais je me dépêchais. On m'avait promis de suivre le montage d'une émission ! Ce que je fis donc durant le reste de l'après-midi. C'était chiant mais nécessaire pour éviter les blancs. Je rentrais à 17h comme toujours. Plus que deux jours. Enfin, une journée de "stage" et une journée d'attaque.

Jeudi. Derniers jours de préparation et avant-derniers jours de mission. Jojo, le petit nom que je donnais en secret au directeur de la BBC, était toujours aussi tendu, on refit le tour du studio d'enregistrement plusieurs fois ainsi que le tour des sorties de secours. On déjeuna avec l'équipe et je notais les noms des personnes dans un coin de ma tête ainsi que leur visage. Jojo m'avait passer leur dossier dans l'après-midi, je pris leur tête en photo et notais tout sur le calepin de mon portable pour être sûre de ne rien oublier. Le soir, on fit une dernière tournée dans le studio avant une réunion avec Maxwell. Jojo avait sortit encore une fois les dossiers de ses employés. Je m'assis dans un fauteuil et attendis Queue de Castor avec calme.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Jeu 7 Avr - 18:06



Cette deuxième journée de mission s'annonçait... Pénible. Très pénible. Si ces vieilles peaux osaient le prendre pour un préposé au café... Même le regard noir de Kilian accompagné de son petit « Ne fais pas de vagues Maxwell, ou tu entendras parle de moi. » n'y faisait rien.

En revanche, ce qui le calmait, c'était cette soirée la veille passée avec Naomi, et son comportement d'autruche de ce matin. A mourir de rire, vraiment.

Bah, il trouverait bien une midinette à qui faire du gringue dans les bureaux, sans John sur son dos, n'est ce pas ?

John le laissa à un jeune homme, responsable des news du Moyen Orient sur la chaîne d'info en continu de la BBC. Ce fut un bon choix. Le noir n'eut aucun problème à s'intégrer auprès de lui. Poses clopes et discussions informelles autour d'un café, ils échangèrent énormément. Tant sur les jeux vidéos, que le dernier album de R.Kelly, ou même la situation des femmes au Moyen Orient. Il était étonné de rencontrer un jeune homme parlant aussi bien arabe. Et Maxwell de lui expliquer qu'il avait voulu apprendre la langue de sa mère. Ici, il se nommait Maxwell Smith, un nom on ne peut plus anglais, mais sa peau trahissait évidemment ses origines africaines.

Il trouva aussi plusieurs victimes potentielles, et il passa l'heure du repas dans un petit bistro, trois rues d'ici, avec une très jolie jeune femme d'une vingtaine d'année.

C'est l'après midi que ça se corsa. Son copain était parti, et il était désormais chaperonné par une vieille mégère. Il accepta, bon gré mal gré, de lui servir un premier café. Mais le second.... Disons qu'il a mit une bonne dose e laxatifs dedans. Il ricana en la voyant aller aux toilettes toutes les cinq minutes, et celle ci excédé par ses rire absolument pas discret l'envoya bouler hors de son bureau. Il prit alors la peine d'aller servir à la femme de ce midi un beau café. Et remporta le jackpot dix minutes plus tard dans l’ascenseur.

Et le soir, il se fit engueuler par John... Mais quelle idée aussi de l'obliger à faire les garçons de café. Il profitait juste des avantages avec ~

La journée suivant fut en conséquence plus tendue avec John. Il le suivit néanmoins dans l'un de se reportages. Il préparait un sujet sur l'immigration. Un sujet difficile. Il eut le droit de passer l'après midi à écouter un vieux immigré parler de la guerre dans son pays qu'il avait fuit, de son arrivée en Angleterre avec sa femme, son fils et sa fille. Les difficultés de s'intégrer. La fierté de savoir que son fils à réussi. L'incompréhension envers le comportement de sa fille. La tristesse de savoir que ces petits enfants, les fils de sa fille, rejetaient le Royaume Unis. Et même leurs cousins qui eux étaient bien intégrés. Le reportage de John avait pour but de mettre en avant que les difficultés sociales provoquaient ce schisme entre les descendants d'immigrés et les autres citoyens britanniques. D'un ennuie. Maxwell aurait préféré resté à fouiner dans la tour, comme il avait fait tout le matin. Mais voilà, même John avait du boulot de journaliste à fare. Au moins, le vieil homme était sympa. Et Max s'était rendu utile. Puisque les deux hommes avaient du se rendre à l'évidence : son arabe était bien meilleur que celui deJohn.

« J'parle arabe depuis qu'j'suis môme après tout. »

Son père, son véritable père, avait tout de même tenu à ça. Quand il rentra, il rendit visite à sa petite copine de la semaine. Elle devait le penser un brin plus âgé qu'il ne l'était vraiment, et ça l'arrangeait. Il put obtenir ainsi un certain nombre de potins.

Et le lendemain, c'est c que quoi il se concentra. Tous les potins. Avec Nelly -puisque c'était son petit nom- il découvrit encore trois petits coins particulièrement discret, qu'il nota dans un coin de sa tête comme planques possibles. Le premier à l'étage du studio où serait l'interview. Le second tout proche du bureau de John -il avait même pu l'entendre discuter avec Naomi alors que lui même et Nelly faisaient tout pour reste parfaitement silencieux- et enfin un au dernier étage.

Quand il fit son rapport, même s'il ne dit pas directement comment lui même avait testé la discrétion de ces planques, il s'amusa fortement à voir Killian rouler des yeux.

Il avait aussi pu voir le montage d'une émission en direct. Le JT de midi -ce qui l'avait obligé à décaler son propre repas- rencontrant ainsi les techniciens qui seraient sur le plateau et dans la salle de montage pour l'interview. Il discuta avec la plupart d'entre eux, et prit de nombreuses notes sur le déroulement des choses.

Le grand jour était pour demain. Et Maxwell se sentait parfaitement prêt. Il avait parfaitement repéré le bâtiment. Et surtout les étages les plus importants. Il faut dire, cette dernière journée, personne n'avait été sur son dos. Il s'entendait bien avec les plus jeunes cependant, ceux qui lui avaient sortis toutes sortes de potins -rien d'intéressant hélas- puisqu'ils avaient eux presque applaudit son mauvais coup.

Apparemment, à la BBC, tous étaient passé par la case préposé au café.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Sam 16 Avr - 20:07

Les quelques jours s’était écoulé rapidement, peut-être trop. Les deux agents avaient récoltés les informations les plus importantes. Ils avaient de plus fait connaissance avec le Staff, voire un peu trop pour Maxwell. Enfin bon, Killian s’était contenté de rouler des yeux sombres à son agent en écoutant son compte rendu. Cet agent était pas croyable sur ce point-là.

Le vendredi était e grand jour. Le jour intense de la mission. Le jour où les agents travailleraient à fond. Mais pour le moment c’était le départ du campus. Durant le trajet, Killian parla avec ses agents de tous les détails de la journée. De quoi les gaver. Ils étaient beaucoup plus tôt. De plus il rejoignait non pas l’immeuble de la BBC, mais un petit parking discret où les agents rejoindraient John. Les trois agents iront chercher Malika et ses fils dans une voiture blindée et aux vitres teintées. Après le départ de la maison du père des enfants, au sud de Londres, la voiture des agents sera rejointe discrètement par une voiture de police banalisée et deux motards. Et seulement à ce moment-là, ils rejoindront le bâtiment de la BBC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Sam 16 Avr - 20:12




Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♣ La récupération des cibles jusqu’à l’arrivée à la BBC
♣ Le premier qui poste parlera de l’installation des cibles et préparations finales de l’interview (maquillage et autres)
♣ Le second qui poste parlera de la première ronde, sans incident

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre libre

Vous devrez faire 500 mots pour cette réponse, bonne chance à vous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 18
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Lun 18 Avr - 21:22

J'étais contente que cette mission prenne fin. Travailler en permanence avec Maxwell après ma soirée lâché prise c'était gênant. Vendredi matin j'avais enfilé mon pull de mon groupe favori : Nightwish avec un jean noir. Durant le trajet Killian nous abreuva de conseils et d'indications, jusqu'à nous en faire vomir. Enfin, il y avait de quoi d'être tendu comme lui. Au lieu d'aller à l'immeuble de la BBC, on alla directement à un petit parking tranquille où l'on grimpa dans une voiture aux vitres teintées. On devait aller chercher Malika puis ses deux fils au sud de Londres chez leur père. En cours de route on devait être rejoint par une voiture de police banalisée. Je comprenais l'angoisse du M15 pour Malika, on ne pouvait pas se permettre de perdre cette femme.

Je serais la main de John qui fusilla du regard Maxwell. Je me doutais de ce qu'avait fait Maxwell, je connaissais sa réputation. Mais sa rapidité m'étonnait toujours. Je m'installais à l'arrière tranquillement et regardais le paysage de la campagne londonienne défilait derrière la vitre. Il y avait du brouillard et il bruinait. Après un petit moment de route, on arriva devant la maison de l'ex-mari de Malika, où elle vivait toujours. La femme qui avait presque la cinquantaine nous attendait devant la porte. Elle était très belle. Ses cheveux étaient coiffés en un chignon strict mais elle portait un tailleur de couleur claire qui mettait en valeur sa beauté naturelle. Elle salua John en lui serrant la main tout en souriant. Elle avait l'air très sympathique. Elle nous salua également, et John lui expliqua qui nous étions. Enfin, notre couverture. Deux garçons, le plus vieux devait avoir mon âge et le plus jeune devait avoir treize quatorze ans arrivèrent quelques minutes plus tard. Le grand était Tom Afnàn âgée de dix-sept ans et le plus jeune était Curtis Sadi. Les deux semblaient être très fiers de leur mère et même son ex-mari vient la saluer avant de rentrer chez lui. Tom s'installa près de moi après m'avoir souri. Tiens, j'avais déjà le droit à une approche ? Le trajet du retour se déroule dans le calme. Tom discutait vivement avec moi à propos de musique et de journalisme. Curtis se joignait volontiers à notre discussion et je n'oubliais pas de l'inclure dans la discutions. Aucun des deux n'avaient envie, en apparence, de discuter avec Maxwell. Malika et John discutaient ensemble.

On arriva vers onze heures à l'immeuble. On monta rapidement au plateau télé. Il était nickel et le blanc du plateau brillait, un tapis rouge était au centre juste sous la table où était deux bouteilles d'eaux fermés. Je les vérifiais discrètement. Rien à signalé là dessus. Je rejoignis Malika, John et les deux garçons en salle de maquillage. Je reconnus les maquilleuses, dont j'avais vu le dossier. Elles semblaient très compétentes et travaillaient avec rapidité. En quelques minutes, elles rendirent encore plus belle Malika en éclairant son regard et en le rendant plus grand encore. Elles rajoutèrent quelques fleurs dans ses cheveux à sa demande. Le présentateur fut coiffé avec soin. Je le reconnus également. Fiable aussi. John observait les opérations avec soin. Le présentateur et Malika montèrent sur le plateau et je me rendis dans la loge de prise du son et de la vidéo pour les tests. Curtis et Tom me sourirent. Maxwell était parti en ronde. Je répondis qu'il était aux toilettes à Tom qui me demanda. Les techniciens firent les tests images avec les différentes caméras jusqu'à que l'image fut parfaites pour n'importe quelle caméra. On fit les tests de prise de son et Malika refixa son micro caméra qui tombait sans cesse. On lui en changea l'épingle. Il était midi moins dix quand les réglages furent finit. Malika était détendue en apparence, elle souriait et était à l'aise sur le plateau. Le présentateur lui aussi était calme. Il ne portait pas de montre.

Tom discutait toujours avec moi à propos de métal et Curtis semblait également très calé. Original les deux frères. Les techniciens nous donnèrent des sièges mais, je préférais rester debout. Tom pris la chaise la plus proche de moi. Curtis lui envoya une blague en arabe. Aussitôt je me mis à parler en arabe avec eux. J'expliquais que mes parents étaient arabes et qu'ils m'avaient appris l'arabe. Ravit, ils se mirent à parler avec moi en arabe. Les techniciens nous firent signe de nous taire dix minutes plus tard : l'émission commençait.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Naomi Estrella le Sam 30 Avr - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 24 Avr - 22:24



Ah, ça y est, on arrivait enfin à la partie intéressante de la mission ! Heureusement, parce que franchement, Maxwell n'aurait pas pu jouer les apprentis journalistes une semaine de plus. Il grimpa dans la voiture, toujours à l'arrière, pour rejoindre John. John qui semblait lui en vouloir pour une quelconque raison. Bah, il s'en foutait. Certainement parce qu'il s'était un peu trop rapproché d'une nana, et à cause de son air si parfaitement détendu.

Aller, en voiture ! Ils avaient même le droit à une limousine, six places à l'arrière. Naturellement. Trois pour eux, trois pour Malika et ses fistons. Sous la pluie et dans la brume, ils arrivèrent à destination. Le noir sortit sa grande carcasse de la limousine pour saluer leurs trois protégés/ Malika, puis deux minutes plus tard, les deux fistons. Un sourire, comme il en avait le secret, arrogant et sûr de lui, tandis qu'il écrasait de sa présence les adolescents. Sa carrure et sa présence impressionnait, il n'était pas sans le savoir.

Ils retournèrent dans la voiture, et Maxwell laissa Naomi jouer la gentille avec les deux garçons. Elle sympathisa avec eux de façon très naturelle. Oh, il n'avait aucun doute qu'il puisse en quelques minutes complètement les mettre à sa botte. Il était champion pour ça. Impressionner les autres, pour, en quelque sorte, les faire graviter autour de lui. Mais cette fois ci, il resterait en retrait. Ils pourraient ainsi bien mieux jouer au méchant flic et au gentil flic avec Naomi, si la situation le leur imposait. Ce scénario était un des meilleurs, afin de manipuler des personnes, sur quelques heures. Il intervint juste quelques fois dans la discussion entre John et Malika. Celle ci d'ailleurs lui demanda s'il était vraiment lycéen. Elle avait un regard très perçant. Il se contenta de lui répondre avec un petit sourire.

« Mes profs ont pas voulu me laisser faire mon stage parmi les boxeurs pros. »

Son physique impressionnant passait crème s'il expliquait simplement qu'il était un futur sportif professionnel. Après tout. Il avait réellement juste seize ans. Et il justifiait aussi d'avance son niveau en boxe, qu'il pourrait éventuellement être amené à montrer.

Comme lui avait dit John au premier jour, ils purent se garer dans le parking, au troisième sous sol, dans l'espace VIP. Puis ils prirent tous les six l’ascenseur privé les menant au plateau de télévision. Les techniciens étaient déjà tous prêts. Une machine bien huilée. Il observa les préparatifs aux côtés de John. Un regard de l'agent suffit pour que le noir comprenne qu'il était temps de faire une première ronde. Il s'esquiva discrètement. Ce serait plus facile pour lui que pour Naomi, puisque l'autre tâche était pendu à ses lèvres. il ricana brièvement, se demandant si au moins la Barbie comprenait que ce mec était présentement en train de la draguer.

Il se balada, l'air de rien mais ses sens en alerte, dans tout le bâtiment. Du rez de chaussé au dernier étage. Il échangea avec plusieurs journalistes. L'interview de Malika attirait tous les regards. Il passa dans le bureau de John pour prendre une chemise cartonnée qu'il avait demandé, et au dernier étage, il prit quatre canettes de sodas.

Quand il revint au studio du troisième étage, il ne fut guère étonné de retrouver Naomi et les deux glues dehors. Il avaient du faire trop de bruits, parler trop fort, dérangeant la prise de sons.

« Bah alors les bébés, on veut pas de vous parmi les grands ? Pourtant Nao, c'pas toi qui est vraiment intéressée par ces conneries ? »

Il ricana, balança une canette à chacun, avant d'entre discrètement et de passer les documents qu'il voulait à John. Puis il rejoignit aussi sec les trois autres adolescents. La garde rapprochée de Malika était l'agent du MI-5. Lui, il était là pour les gosses. Il ouvrit sa canette, but une longue gorgée, puis regarda de haut ses camarades.

« On peut mater l'interview depuis une salle de repos, au tout dernier étage. Et on peut même emprunter l'ascenseur privé pour y aller. Ce sera mieux que rester dans le couloir nan ? »

Comme il avait largement vérifié l'endroit, il savait que c'était parfaitement sûr. Et en plus, ce serait pas loin d'une des planques qu'il avait trouvé.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Sam 30 Avr - 10:15

Killian, lui, avait pris la route de la BBC dès que ces agents étaient montés avec John. Avec qu’il garderait le contact en continu. Il allait attendre toute la journée à 100 mètres d’une sortie de secours, celle que devrait choisir préférentiellement les agents en cas de sortie express. Le colosse entra dans le van où se trouvait tout un système de surveillance, en partie commun avec celui de la BBC. Plus les endroits que Maxwell et Naomi avaient repérés. Et bien sûr, un système de communication pour appeler John et/ou ses agents. Le contrôleur pouvait observer ces derniers et leurs protégés se diriger vers la salle de repos.

L’interview commença, c’est là que commençait la partie stressante. Killian avait les yeux rivés sur ses écrans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Sam 30 Avr - 10:15


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♣ Le début de l’interview sans problème
♣ Naomi > c’est à ton tour de faire une ronde pendant que Maxwell reste avec les enfants

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre libre

Vous devrez faire 500 mots pour cette réponse, bonne chance à vous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 18
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Sam 30 Avr - 13:15

J'étais presque contente du retour de Maxwell. Les deux frères étaient très sympathiques, mais un poil collant. Surtout le plus âgé qui me draguait sans aucune honte. Je repoussais gentiment, mais fermement ses avances. Lorsque Maxwell revient de sa ronde avec un dossier et des canettes, je le fixais. Il ne dit rien et je n'avais pas senti mon portable vibrer. Tout aller bien donc. Lorsqu'il lança la canette de soda je l'attrapai au vol sans difficulté contrairement à qui Tom la laissa échapper et Curtis qui la ramassa simplement. Je n'ouvris pas la mienne. Je n'avais pas relevé l'insulte de Maxwell, ni le petit surnom qu'il m'avait donné. Lorsqu'il repartit Tom me demande qui il était pour moi. Je répondis qu'il n'était qu'un simple camarade de classe. Il était visiblement rassuré le Tom. Lorsque que Maxwell revient il prit en charge les deux enfants, je me  levais lentement

-Désolé Maxou, mais j'ai pas envie de rester avec toi. J'ai plus envie d'aller faire un tour un peu seule. Histoire de me dire que j'ai fais un stage à la BBC. Répliquais-je.

Je fis un signe de la main gauche tout en tapotant ma poche gauche avec mon index, dedans il y avait mon portable. Je sortis donc du couloir. Je dus renvoyer, un peu sèchement, Tom qui voulait me suivre. Je dus lui réexpliquer que j'avais juste envie de me dégourdir les jambes, seule. J'insistais lourdement sur le mot, pour pouvoir enregistrer le maximum de détail pour mon rapport de stage et de réfléchir si oui ou non je voulais devenir journaliste. Il insista encore. Je soupirais me retenant de lui en coller une. Je n'avais de la patience que pour les enfants. Hors, Tom n'était plus un enfant. Je réussis donc à le renvoyer avec Maxwell et son frère. Je fis en premier le tour des étages supérieurs avant de descendre lentement en passant dans toutes les zones "à risques". Pour l'instant il n'y avait rien. Mais je restais sur mes gardes. Je saluais diverses personnes avec qui j'avais travaillé durant le séjour. Je descendis lentement en observant longuement. Je m'arrêtais à quelques fenêtres pour regarder en bas. Il n'y avait rien de bien inquiétant. Par contre, autant dire que je n'avais pas du tout une bonne impression. Je sentais qu'il y avait quelque chose qui allait se passer. J’espérais juste que c'était une mauvaise intuition et rien d'autre mais bon. Il valait mieux être prudente. Une dame m'interpella et je discutais quelques instants avec elle au sujet de Malika. Elle m'affirma que j'avais de la chance, je ne dis pas le contraire c'était vrai de toute façon. Elle me sourit et retourna dans la préparation d'une émission. Je ne fis pas attention à ça. Ce n'était pas ça le plus important. Je descendis jusqu'au grand hall d’accueil, là où tout les matins on était passé avec Maxwell pour signaler notre présence. J'allais y entrer mais je reculais dans le couloir.

Il y avait quelques hommes en tenu d'électricien. Je fronçais les sourcils. Personnes ne nous avait prévenu qu'il  y avait des électricien aujourd'hui. Je sortis mon portable et fis un zoome sur leur visages que je pris en photo. Je les envoyais à Killian " Avons nous un rendez-vous avec des électriciens aujourd'hui ?" Je plissais les yeux. Et tendis l'oreille. Ils discutaient avec la secrétaires. Ils étaient trois. Non, quatre. Il y en avait un petit. Qui était au milieu. La secrétaire hocha la tête et leur indiqua, après vérification l'endroit où ils devaient aller. Je fronçais d'avantage les sourcils et envoyais un rapide textos à Maxwell "Des électriciens sont là. Aucune communication à leur sujet dans les précédents rapport. Je les suis. Fais gaffe." Je rangeais mon portable dans une poche facile d’accès sous mon pull.  Je marchais tranquillement en saluant la secrétaire qui me sourit et entrepris de suivre les hommes. Peut-être ce n'était rien, peut-être que je faisais une erreur et qu'ils n'étaient pas important. Mais la zone électricité était très importante. Je priais malgré tout pour que je me plante complétement et que se soit des hommes totalement innocents. Mais j'avais besoins des réponses de Killian et de Maxwell. Pour l'instant on les suivait.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Lun 16 Mai - 12:23



Il acquiesça tranquillement quand Barbie voulut se promener à son tour dans les bureaux. Ça allait être chiant, à chaque fois de trouver une excuse pour s'esquiver. Ils devraient peut être aussi faire passer plus de temps entre chaque ronde, pour ne pas être suspect non plus. Il eut un petit sourire arrogant vis à vis de Tom qui le regardait d'un air torve. Peut être parce qu'il avait maté le cul de Naomi de manière pas du tout discrète. Il était drôle. Sitôt que sa camarade fut hors de portée, il se tourna vers le dragueur du dimanche.

« Tu devrais vraiment arrêter de la coller comme ça, tout ce que tu fais, c'est l'énerver. Tu vois, Nao, elle aime les bad boys »

Bah ouais, elle craquait sur lui, donc, son genre de mecs c'était des mecs avec des couilles qui la suivaient pas tels des chiots. Il ricana doucement, avant de leur faire signe de le suivre. Hop, direction l’ascenseur privé. Il était vraiment cool celui là.

Ils ne tardèrent pas à arriver au dernier étage et à s'installer dans les canapés. Dans le silence le plus total. Les deux adolescents avaient peur de lui, il le sentait parfaitement. Et en plus, le plus vieux le détestait à cause de Nao. C'était franchement trop cocasse.

Bien installé, il mit en route la télévision. Autant profiter que l'émission soit en direct n'est ce pas ? Le silence fut alors empli de la voix de Malika. Un nouveau sourire apparut sur les lèvres de l'arabe.

« Oh, je vois pourquoi la Barbie a autant d'admiration pour c'te femme. C'vrai qu'elle a des couilles. En fait, elle doit avoir les couilles qu'il vous manque les mecs. »

Nouveau ricanement. Curtis et Tom firent mine de se lever, mais Maxwell les devança, imposant sa carrure gigantesque à eux. Puis se tourna vers la porte d'entrée d'où arrivait sa copine de la semaine. Celle ci aussitôt les rejoint, et le jeune homme ne se cacha pas d'avoir avec elle des rapports très proches. Un baiser sur ses lèvres, un petit pelotage.

Ça avait au moins le mérite de calmer un peu les deux frangins. Ils devaient sans doute se dire que Maxwell ne courrait pas deux lièvres à la fois. Les imbéciles. Ils commencèrent enfin à discuter. Au début, d'une façon gênée, puis petit à petit de façon plus décontractée. Même si un léger malaise subsistait.

La nana qu'il s'était choisit été douée pour le social. Ça aidait.

Il reçut le sms de Naomi, et fronça légèrement des sourcils. Il se leva, et sous prétexte d'aller chercher à grailler, aux distributeurs à l'autre bout de la pièce. C'était surtout là où se trouvait le générateur de secours, indépendant. Il n'y avait personne d'autre qu'eux et deux autres journalistes, des habitués des lieux, spécialistes financiers de la BBC.

Il appela Naomi pour se mettre en contact avec elle, directement. Si quelque chose devait se passer, il serait prêt. Enfin, ce pouvait aussi être une fausse alerte. Mais ils ne devaient prendre aucun risque.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 22 Mai - 12:42

Killian les yeux rivés sur les écrans chercha dès l’entrée de ces « électriciens » si cela était prévu. Il répondit au message de Naomi en ces termes :

«Non
Suis-les , mais avec prudence. Si tu ne peux pas gérer, fuis en agitant la sécurité.
Préviens Maxwell »

Killian contacta John dont le téléphone vibra. Un message correspondant à une alerte. Une tentative d’appel correspondrait à l’attaque. L’interview continuerait dans le calme jusqu’à ce que Killian soit sûr que ce ne soit pas une fausse alerte. Et donc jusqu’à ce qu’il appelle John qui évacuerait Malika. Si c’était une attaque, ce serait à Maxwell d’évacuer les deux enfants de Malika, probablement en se battant contre d’autres intrus. Parce qu’il y en avait d’autres personnes dont l’entrée au sein du bâtiment n’était pas prévue et surtout un groupe qui attendait la coupure d’électricité pour pénétrer le bâtiment. Et Naomi, elle risquerait de devoir se battre. Le colosse n’était pas forcément des plus confiants. Elle savait se battre, mais contre quatre adversaire, Maxwell aurais probablement été plus efficace. Enfin c’est pour ça qu’il lui avait conseillé de fuir. De plus, l’arabe aura peut-être plus de gens à mettre KO. Le contrôleur, lui, était prêt à démarrer le van dès que les agents et leurs protégés seront là. Il y avait un autre van à deux pas qu’un autre agent du MI-5 conduira. Parce que les agents de CHERUB allaient directement rentrer au campus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Zara Asker
avatar
Messages : 261
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 22 Mai - 12:43


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez deux semaines pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♣Les problèmes arrivent, coupure d’électricité et envahissement par un groupe cagoulé (au final, 15 intrus comprenant  les électriciens, les infiltrés et le quintette qui foncera vers John )
♣ Maxwell > Tu affrontes jusqu’à six intrus (infiltrés), les deux gamins doivent te suivre jusqu’au van du MI-5 où tu retrouveras John, Malika, Killian et Naomi.
♣ Naomi > Tu affrontes ou fuis les quatre intrus que tu as suivis. Si tu fuis, ce sera la sécurité qui les arrêtera. Tu as aussi le droit de décrire le retour au campus.

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Maxwell
Naomi

Vous devrez faire 750 mots pour cette réponse, bonne chance à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 29 Mai - 11:15



En contact avec Naomi, il sut rapidement que toute l'équipe était en alerte, à cause de ces quatre petits électriciens. La bleue marine devait les suivre, discrètement. A l'image de John, il lui conseilla de faire gaffe.

« Fonce pas dans le tas Nao. Prend les un par un si c'est possible. »

Il brancha écouteurs et micro sur son téléphone, pour rester en contact avec elle tout en restant libre de ses mouvements. Enfin, il ajouta aussi John et Kilian à la conversation. Puis la coupure intervint. Il en avertit de suite la jeune femme, avant d'allumer directement le générateur de secours indépendant.

La coupure dans la pièce avait duré à peine trente secondes, mais ces trente petites secondes avaient suffit à trois individus pour ramener leur fraise. Les idiots. Ils n'avaient même pas vu Maxwell, et s'étaient précipités vers les deux frères. Ces deux là, comme sa copine de la semaine, étaient tétanisés face à leur apparition soudaine.

Ils le furent encore plus quand Maxwell avait finit de s'occuper de ces trois là. Il avait été sur eux en une dizaine d’enjambées. Tout à leur victoire, ils n'avaient pas fait attention au bruit de ses pas. Arrivé derrière eux, il n'avait pas mit plus de trente de secondes à les mettre KO. Chacun deux bons gros coups dans le ventre et à la tempe. Les trois corps tombèrent par terre.

Calmement, l'arabe prit le pouls de chacun, vérifiant qu'ils étaient juste inconscient. On lui avait précisé qu'il ne devait pas aller trop loin. Une précision nécessaire pour tous ceux qui savaient qu'il pouvait parfaitement tuer à mains nues. Puis il découvrit qu'ils étaient eux aussi en contact avec leurs partenaires. Dans l'oreillette, un gars hurlait que ce commando avait rencontré des problèmes, et il en envoyait trois d'autres.

« Trois idiots neutralisés. J'y suis allé doucement. Trois autres veulent venir. Je planque les cibles, m'occupe d'eux, puis vous rejoint. »

Sans laisser le temps aux autres de répondre quoique ce soit, il fit ce qu'il avait dit. Dans la petite cachette qu'il avait repéré, il poussa les trois civils. Curtis le fixaient avec des yeux ébahis, Tom semblait tout juste comprendre la situation, quand à sa copine.... Elle gloussait comme une idiote. Elle devait probablement se voir en tant que Bond's Girl.

Ces trois là à l’abri, il se retourna vers l’ascenseur. A coup sûr, le prochain commando viendrait par ici. Cependant il n'eut pas le temps de se poser plus de questions que ça, car justement les portes s'ouvrirent, laissant apparaître quatre personnes. Il fronça des sourcils. Il avait entendu trois noms.

Puis il remarqua qu'un des quatre avait un couteau sous la gorge. D'accord, un otage, bah ça allait lui ajouter un peu de piment tout ça.  

« T'es qui toi ? Ils sont où les mômes ? Réponds, et pas un geste, sinon, je tranche la gorge de celui là ! »

Maxwell laissa les deux autres s'approcher de lui, pour apparemment... L'immobiliser. Il eut le droit à son propre couteau sous la gorge, trop aimable de lui donner une arme.

« Je... j'suis juste un stagiaire.... j'comprends pas ce qui se passe. Qui ça les autres ? »

Il était plutôt doué pour jouer les idiots, non ? Comment ça c'était parce qu'il en était un. Mais bon, entre sa carrure et surtout, avec ses écouteurs, et dedans, Kilian qui lui demandait ce qui se passait... Grillé.

« Maloud, c'est un agent ! »

Téléphone jeté par terre et écrasé, communication coupée. Maxwell soupira.

« Il m'a coûté putain de cher ce smartphone vous savez ? »

Mais maintenant, les trois hommes étaient suffisamment proche de lui. Un petit sourire se dessina sur son visage alors qu'il défit par la force brute la clef de bras bien branlante que le premier lui infligeait -il pensait vraiment qu'avec sa force de moineau, il pourrait faire quelque chose ? Surtout quand la clef de bras était aussi mal faite- et tordit dans la foulée le bras tenant le couteau qui le menaçait... Enfin, tordre... Il l'a plutôt brisé en deux, avant de se précipiter vers le troisième.

Celui ci n'avait même pas réagit envers l'otage. Ce n'étaient pas des tueurs, plus une bande d'idiots manipulés. En quelques secondes à peine, son bras subit le même sort. Les deux qui tenaient un couteau étaient par terre, évanouis à cause de la douleur. Celui qui avait menacé Maxwell avait même une magnifique fracture ouverte. Le dernier tremblait de peur. L'arabe se tourna vers lui avec un grand sourire.

« Est ce que je vous ais dit qu'il fallait pas me faire chier ? »

Sur ces mots d'une grande philosophie, il mit le gamin KO de deux crochets, puis se tourna vers l'ex otage.

« Ça va toi ? »

Pas capable de se sentir vraiment concerné par le bien être du journaliste tremblottant devant lui, il s'accroupit auprès de celui qui l'avait prit en otage. Il commandait les deux autres, qui avaient tentés de l'immobiliser, lui, Maxwell. Il ricana brièvement. Puis écouta ce qui se racontait sur le réseau des agresseurs. Chaque groupe semblait rencontrer des imprévus. Parfait.

« Curtis, Tom, on évacue. Ma jolie, tu viens avec nous aussi. Et toi aussi le boulet. »

Hors de question de laisser filer deux personnes qui l'avaient vu sans couverture. Il allait les laisser à John et Kilian, qui se chargeraient de leur donner une jolie explication, de leur faire jurer le silence, bla bla bla. Mais s'il les laissait là, à eux même, ça risquait de partir en couilles. Il prit un téléphone random, pour appeler le contrôleur de mission, le rassurer, avant de lui expliquer la situation. Il apprit aussi que John, Malika et surtout Naomi étaient déjà là.

Puis il prit le bel ascenseur privé pour faire descendre le petit groupe au parking. Il y retrouva le van de Kilian, et fit entrer le bon monde dedans. Les deux gosses foncèrent dans les bras de Malika, qui remercia chaleureusement Maxwell de s'être occupé d'eux.

Le van démarra à toute blinde. Pour s'arrêter deux rues plus loin. Là, John, Malika et ses gosses, mais aussi les deux boulets supplémentaires de Maxwell changèrent de van. La mission de Cherub s'arrêtait ici. Sitôt qu'ils furent seuls, Maxwell reprit son attitude préférée de grand connard.

« Alors Barbie, t'en as fait quoi, de tes électriciens ? »


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Estrella
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 18
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Dim 29 Mai - 12:31

P'tain ! Entre Kilian et Max, j'avais l'impression d'être materné ! Je savais que je ne faisais pas le poids contre quatre hommes, probablement armé, je n'étais pas stupide au point e foncer dans le tas en hurlant, et j'étais assez maligne pour comprendre qu'il fallait les prendre un par un. J'avais branché mon oreillette pour avoir les mains libres et rangeais mon portable dans une poche de ma veste. Ce qui m’inquiétait, c'était que je ne voyais pas le contenu de leur mallette, alors soit il n'y avait rien dedans, ce que je doutais fortement, soit il y avait des armes. Nettement plus probable !! En tout cas, ils connaissaient le chemin jusqu'aux générateurs. Mauvaise chose, ceux-là n'étaient pas du tout des amateurs. Me glissant lentement et sans bruit derrière eux, je dus m'arrêter dans un petit renfoncement du mur avant les générateurs. Raison ? Ils n'étaient plus que trois à poursuivre, le quatrième montait la garde, ce dont j'informais immédiatement Maxwell, Kilian et John, ces deux derniers ayant rejoint la conversation. Je grinçais les dents, ne pouvoir rien faire me rendez folle. Je dus donc prendre mon mal en patience même trente secondes après la coupure de courant. Que mon coéquipier crut bon de m'informer. Merci, ici aussi, il y avait des lumières, et OK, des lumières de secours, mais j'avais vu la coupure. J'entendis rapidement des bruits de lutte. Merde ! L'autre groupe était déjà là-haut ? Putain !! Fouillant dans mes poches, je tirais un stylo, voyons si la vielle ruse du bruit dans le couloir marchait ... Je balançais le stylo au fond du couloir et le bruit attira le garde qui avertit ses coéquipiers, espérons qu'un seul se pointe

Le garde s'avança d'un pas vif. Il avait un couteau et un pistolet. Ouais, en gros, je n'avais juste pas intérêt à me louper si je ne voulais pas finir six pieds sous terre. Je me dépliais et frappais sans douceur l'homme par-derrière, à la nuque, pas trop fort, juste de quoi l’assommé. Il émit un espèce de "couac" surpris et tomba à moitié. À moitié seulement parce que je le retiens par le torse. Je tendis l'oreille gauche, la droite étant occupé par mon oreillette, pour voir si un autre venait. Deux bruits de pas, un venant de derrière moi, des agents espérons, et d'autres bruits de pas, plusieurs personnes, merde moi qui espérais pouvoir les chopper un par un. Je grimaçais violemment en entendant un bruit de ... Comment dire ? De truc qu'on explose par terre avec le pied ? Putain !! Maxwell ! Pourvu que cette andouille de première classe aille bien ! Concentration sur ma situation !

Je délestais celui que je venais d’assommer proprement de ses armes. Je n'aimais pas trop le pistolet, mais si cela m'évitait le combat au corps-à-corps, j'étais preneuse. Le bruit de pas devant moi étaient plus proche que ceux pourtant rapides derrière moi. Je grimaçais en ôtant la sécurité de l'arme à feu. Là, il fallait se contenter de viser les jambes. Une balle dans le genou, ça fait pas du bien. Mais avec la mauvaise lumière ... Je devais le faire. Je passais doucement la tête vers l'extérieur de ma cachette, j'étais à moitié protégée par le corps sans connaissance du garde, les trois autres étaient là. Merde ... Je respirais doucement, ils s'approchaient plus vite en voyant le corps de leur pote. Maintenant ! Je sortis brièvement l'arme après une visée rapide et tirais. Un coup. Dans la jambe du plus en avant. Un craquement suivit d'un hurlement retenti et je me planquais d'avantage derrière le mur. Les autres interpelant l'homme à terre puis se préparant à faire feu, des torches venant d’apparaitre au bout du couloir. Et éteindre vos torches ça ne vous dit pas ? Non ? Ok... L'homme que j'avais touché criait toujours en même temps une balle dans la jambe ça ne vous fait pas forcément du bien. La sécurité arriva enfin et je profitais du plus bel instant de confusion pour me tailler en courant. Ce qui n'empêcha pas une balle perdue de me frôler le bras. J'esquivais aussi la sécurité de la BBC. Non, c'est bon, pour répondre aux questions sans moi.  

Je courus aussi vite que je le pus à l'endroit du rendez-vous et bondis dans la camionnette lorsque Kilian m'ouvrit la porte. J'avalais ma salive en respirant comme une forcenée. Je n'aimais pas les armes à feu clairement, et encore moins m'en servir. Merci le traumatisme de l'enfance. Je remarquais que Malika et John était déjà là.

- .. Saigne ! Saigne ... Bien ?

Gne ? Je mis une bonne  minute à comprendre que Kilian me demandait si j'allais bien parce que je saignais du bras.

-Ouais, c'est rien, juste une éraflure à cause d'une balle perdue. Des nouvelles de Maxwell ?
-Non, mais il va s'en sortir, tu le connais.
-Ouais.

Je me redressais lentement et m'affalais sur l'une des banquettes en essayant de calmer mon rythme cardiaque. Le contrôleur m'informa que Maxwell venait de téléphoner et que tout aller bien. Malika serra contre elle avec force ses enfants quand ils arrivèrent suivit par Maxwell, et je suppose, sa chérie de la semaine ainsi que d'autres personnes. Le van démarra en vitesse pour aller rejoindre le second van blindé où tout ce beau monde disparu nous laissant seuls, Kilian, Maxwell et moi. J'inspirais à fond  en me massant les tempes

« Alors Barbie, t'en as fait quoi, de tes électriciens ? »
-Hein ? Oh ... Un assommé et un autre une balle dans la jambe, la sécurité est arrivé juste après. Et toi t'as foutu quoi pour qu'on te perde au milieux de la communication ? Répliquais-je

Je repris tranquillement mes esprits durant l'heure de route. J'avais eux une sacrée dose d’adrénaline avec tout ça. Mais au moins tout le monde allait bien, et c'était le plus important. Je fixais l'estafilade laissait par la balle. Il n'y avait rien, même pas besoin de recoudre ou autre. Juste un pansement et tout ira bien, ça ne saignait même plus. La vue du campus me fit sourire et je descendis du van tranquillement en respirant à fond. Vu la quantité de sueur que j'avais produis j'étais bonne pour une douche. Mais après avoir rédigé mon rapport. Je saluais Kilian et Maxwell avant de grimper rapidement dans ma chambre et de rédiger le rapport avec attention. Après m'être affalée sur mon lit, fait pour une fois, une fois bien propre je me rendis compte de quelque chose ... Mission finit ? Maxwell allait revenir à la charge .... Un large sourire étira mes lèvres. Qu'il vienne.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Longjoy
avatar
Messages : 232
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 20

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 9 ans / 4 avril
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 0
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   Lun 20 Juin - 20:23

Killian récupéra tout le groupe avec deux personnes supplémentaires à qui il va falloir donner quelques explications. Enfin pas trop de dégâts et probablement aucune influence sur le futur des agents. Malika et ses enfants rejoignirent sous la surveillance du MI-5 le père des enfants. Et les deux civils prit dans la tempête auront le droit à quelques explications dans un bureau du MI-5. Quand aux terroristes il écopèrent tous d'une peine de prison allant de 10 à 20 selon leurs implication dans l'attaque.

Killian a jugé ses agents excellents sur cette mission où ils se montrés efficaces en équipe comme en solitaire. Bien qu'il aurait été préférable de ne pas avoir à s'occuper d'une civile qui n'aurait rien dû voir. Toutes pertes matérielles durant la mission sera remplacé par CHERUB au plus vite.

HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Thanks nee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mission Transition : Protection Rapprochée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Transition : Protection Rapprochée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Protection Rapprochée ] PV
» Protection rapprochée [Pv Azraël]
» Protection rapprochée, mais d'œuvre d'art {Ft Utau Hoshina}
» [Abandonné] Protection rapprochée. [pv Tiana - Katharina]
» protection d'hivernage essais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Extérieur :: Le Royaume Uni :: Angleterre :: Londres-