Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miles Stuart
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 03/02/2016
Légende

MessageSujet: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   Ven 25 Mar - 17:25

Le temps était exceptionnellement beau, en cette froide matinée de Décembre, et Miles, qui était sorti dans la nuit noire pour son footing matinal, avait eu le plaisir de voir le soleil se lever sur la campagne anglaise couverte de givre. Son circuit de quinze kilomètres l'avait conduit à travers le parc, visitant les lieux chargés de souvenirs, poignants et chaleureux. Il avait fini sa course vers les pistes d'athlétisme, profitant des installations pour faire ses étirements, saluant de la tête les quelques courageux adeptes du sport matutinal.
Il avait ensuite pris une douche dans les vestiaires, puis avait regagné son bureau, où la journée devait commencer très tôt. Il avait en effet convoqué une jeune T-Shirt bleu-ciel au comportement étrange, et il l'avait convoquée sciemment avant l'heure du petit-déjeuner.
Selon lui, rien de tel que partager de la nourriture avec quelqu'un pour aborder en douceur les sujets pénibles, et le peu qu'il avait lu des antécédents de la jeune fille laissait présager un bon gros traumatisme. Le dossier scolaire, quand à lui, indiquait un niveau légèrement au dessus de son âge pour l'anglais et les maths, mais rien qui puisse refléter la faculté de mémorisation qu'elle avait. Miles se demandait dans quelle mesure la fillette trichait, pour masquer ses compétences, ou bullait, décidée à faire juste le minimum requis. Encore une question à approfondir. Avec l’obsédant refus de la piscine.
La théière où l'Earl Gray finissait d'infuser répandait son parfum et sa buée, alors que l'heure du rendez-vous sonnait à la pendulette du bureau. Assis dans l'un des fauteuils, face aux canapés et à la table basse, le docteur Stuart était prêt pour mener son premier combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyra Dalton
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 28/09/2015
Localisation : Mon lit

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 10 ans
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions:
No Care

MessageSujet: Re: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   Sam 26 Mar - 1:12

Pour la deuxième fois depuis mon arrivée dans ce campus, j'avais eu du mal à dormir cette nuit. Mais ce n'était pas pour la même raison: Un T-shirt Blanc m'avait convoqué. Je n'étais pas sujette au stress pourtant et j'avais souvent eu affaire avec le directeur de mon école avec mes parents, ça ne m'avait jamais mis mal à l'aise. Mais j'étais quand même anxieuse, incapable de me calmer et de pouvoir bien dormir. Évidement, je connaissais la raison de cette rencontre, ce n'était pas mes notes, je faisais en sorte d'avoir une moyenne potable dans toutes mes matières sans trop non plus surpasser les autres, mais bien mes cours séchés. Il fallait bien que ça me retombe sur le bout du nez... Je finis par me lever vers 4 heures du matin pour essayer de me changer les idées en dessinant, et espérer me fatiguer suffisamment pour me reposer un peu plus. Cela marcha moyennement mais j'avais pu dormir une petite demie heure avant qu'il ne soit temps de faire face à mon destin. Même si j'avais changé de vêtements la veille, je mis des habits propres afin de faire bonne impression, un comportement curieux car je n'avais jamais prêté attention à mon apparence pendant mes convocations, surement à cause du stress... A cette heure, le réfectoire était à peine ouvert et on pouvait se restaurer mais je n'avais pas vraiment l'appétit, déjà parce que j'angoissais mais aussi parce que j'avais essayer de me calmer en mangeant des bonbons dans la soirée, je préférais rester à jeun jusqu'au midi.

Incapable de rester en place, je partis me promener dans le parc pour finir par piquer un sprint pendant le reste de la balade, les professeurs avaient raison: se défouler physiquement empêchait de penser à autre chose. Mais l'heure arrivait, je fis donc demi tour et gravis les marches menant au second étage du batiment principal. Je m'arrêtai devant la porte du bureau dont l'écriteau portait les mots "Mr. Miles Stuart" en lettres argentées, je regardais la porte comme si quelqu'un allait sortir de la pièce à tout instant, puis je pris une profonde respiration avant de déglutir et d'actionner la poignée. Une odeur de thé chatouilla mes narines et une petite horloge sonnait dans le bureau, posé sur la table où ne se trouvait pas Mr Stuart comme je le pensais mais à coté, assis dans un fauteuil en face d'une table basse où reposait une théière d'où s'échappait de la vapeur. L'idée de partir à toutes jambes effleura mes pensées mais je l'ignorais aussitot, me rappelant des mots du grand roux dont je ne connaissais pas encore le nom et que je préférais ne pas savoir. Allez, ce n'était pas non plus la fin du monde, je n'allais pas fuir pour une chose aussi futile qu'une convocation. J'allais pour le saluer quand je me rendis compte que j'avais oubli de frapper à la porte avant d'entrer, chose que je faisais toujours d'habitude. Je fermais la bouche puis regardais la porte du coin de l'oeil et le T-shirt Blanc. Devais je fermer la porte et frapper pour rouvrir la porte quand il m'appellerait ou pouvais je rentrer malgré tout? Je préférais rester sur place, incapable de prendre une décision, et je ne savais pas comment il allait réagir. En écoutant les autres et observant les adultes, je savais qui était marrant et qui ne l'était pas mais je ne l'avais jamais vu avec eux, peut-être était il nouveau?

-B-bonjour Monsieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Stuart
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 03/02/2016
Légende

MessageSujet: Re: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   Ven 26 Aoû - 13:08

Même s'il fut surpris par l'arrivée peu ... académique de la fillette, Miles tachât de ne rien en montrer. Il ne pût cependant que remarquer les traits un peu tirés par le manque de sommeil, le souffle un peu court et les quelques gouttes de sueur de l'exercice récent, et les pupilles légèrement dilatées par l'inquiétude diffuse qui émanait de l'enfant.
Il décida de pas la brusquer, pas tout de suite, du moins.

- Ha, miss Dalton ...

Il vit l'hésitation, l'inquiétude se muer en confusion, puis l'esprit d'analyse du futur agent se mettre en branle. Il la laissa patauger quelques secondes avant de reprendre les choses en main : ne jamais perdre l'initiative !

- Très bien, Kyra, voilà ce que nous allons faire, je te laisse le choix : soit tu ressors, tu fermes la porte, et tu te re-présente comme une personne bien élevée, et nous oublierons cet incident, soit tu fermes la porte, tu viens t'asseoir, et nous considérerons - EXCEPTIONNELLEMENT !- que tu es arrivée comme une personne civilisée ... et nous oublierons cet incident.

Au terme de sa diatribe, prononcée d'un ton doux, mais ferme, et avec ce sourire indéfinissable, presque mélancolique qui lui était habituel, Miles eu un geste, pouvant montrer indifféremment la banquette en face de lui, ou la table chargée de la théière fumant et du petit plateau où se côtoyaient viennoiseries françaises et pâtisseries plus typiquement britanniques.

Le T-Shirt blanc était très curieux de voir comment la petite bleue-ciel allait réagir. Pour ajouter un peu de surréalisme, il récupéra une roastie tiède qui sortait du petit toaster et commença, d'un air détendu, à la beurrer avant de la couvrir de marmelade d'orange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyra Dalton
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 28/09/2015
Localisation : Mon lit

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 10 ans
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions:
No Care

MessageSujet: Re: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   Mer 31 Aoû - 20:28

Je ne bougeais pas d'un millimètre, m'attendant à me faire sermonner comme aurait pu le faire le rouquin face à une telle erreur de politesse, ou mon père qui pouvait rester stoïque devant nos jérémiades enfantines, ne supportait pas l'impolitesse. Puis il se mit à prononcer mon nom, me ramenant à la réalité. Mes yeux le détaillèrent comme je le faisais à chaque fois que je croisais quelqu'un d'inconnu à mon répertoire mental, la barbe mal rasée, les cheveux mal coiffés et humides, il venait de prendre une douche, peut-être parce qu'il avait fait du sport avant, mais cela ne se voyait guère, il était donc habitué, comme tout les agents expérimentés. Résumons, décontracté à constitution fil de fer mais cache surement une force physique, et son air calme ne lui donnait pas un visage de requin contrairement à l'autre. Mais ce pouvait très bien être une couverture, je me retrouvais donc au point de départ.

- Très bien, Kyra, voilà ce que nous allons faire, je te laisse le choix : soit tu ressors, tu fermes la porte, et tu te re-présente comme une personne bien élevée, et nous oublierons cet incident, soit tu fermes la porte, tu viens t'asseoir, et nous considérerons - EXCEPTIONNELLEMENT !- que tu es arrivée comme une personne civilisée ... et nous oublierons cet incident.

A peine sa proposition finie que j'allais pour fermer la porte, voyant néanmoins au passage sa main se lever vers je ne sais quoi exactement, peut-être la banquette en face de lui, je n'avais pas eu le temps de vérifier, la porte était déjà fermée. J'étais décidément beaucoup trop stressée, il était urgent que je me calme! Ce n'était qu'un petit entretien de toute façon, pourquoi je me prenais autant la tête? J'avais déjà réfléchi à toutes les réponses aux questions qu'il pouvait me poser, je n'avais pas à me sentir aussi mal. Allez, respire profondément, inspire par le nez et expire par la bouche, agite un peu les mains pour en chasser la moiteur et sourit!

Après avoir toqué, cette fois-ci, j'ouvris la porte, plus doucement que la dernière fois, le T-shirt blanc n'avait pas bougé de son fauteuil, il était même occupé à beurrer une tartine. Comme si je n'étais pas venue précédemment. Je remarquais alors qu'il y avait un plateau sur la table basse, chargé de viennoiseries et d'une théière. Vomir le peu de bonbons mangés dans la nuit était vraiment pas une bonne idée! Très vite, je reportais mon attention sur l'adulte.

-Bonjour, monsieur. C'est Kyra Dalton!

Après avoir refermé la porte, je pris place sur la banquette qui donnait des allures à ce rendez-vous de procès, ce qui ne faisait qu'alourdir mon malaise, et ce thé, au parfum plutot apaisant pourtant, n'arrangeait pas les choses. Allez, on se détend et on se calme, l'entretien n'allait pas durer si longtemps que ça, et puis... Il avait l'air gentil avec son sourire, quoiqu'un peu trop mélancolique, on ne sourit pas quand on annonce des mauvaises nouvelles, si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Stuart
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 03/02/2016
Légende

MessageSujet: Re: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   Ven 2 Sep - 17:31

La précipitation avec laquelle la fillette était ressortie pour se présenter dans les règles en disait long sur son état de stress. Pourtant, cette quasi-panique ne cadrait pas avec les données qu'il avait. Le rapport du test préliminaire, de même que les observations des différents professeurs la décrivaient comme une jeune personne capable de contrôler ses nerfs. Donc, soit elle venait de faire une GROSSE boulette et s'attendait à être bien punie, soit quelqu'un d'autre venait juste de lui mettre la pression. Et dans ce cas, s'il lui avait fallu parier, Miles aurait bien misé sur Gordon, avec cette histoire de piscine en toile de fond.

Après avoir lancé un Entrez ! de circonstance, d'un ton calme et posé, pas trop appuyé,, Miles observa la jeune bleue-ciel pendant qu'elle s'installait. La face renfrognée, la posture rigide, le léger haut-le-cœur qu'elle avait peiné à masquer, tout en elle, disait, non, hurlait la trouille qu'elle ressentait. Il fallait détendre l'atmosphère ... et vite !

Miles adopta alors un ton légèrement cérémonieux, presque compassé, avec un accent d'Oxford des plus forcés.

- Bienvenue, mademoiselle Dalton, ravi de faire enfin votre connaissance. Je suis le docteur Stuart, votre nouveau responsable de formation ...

Il croqua dans sa rostie, puis fit passer la bouchée avec une gorgée de thé, avant de reposer la tasse sur sa soucoupe. Il n'avait pas quitté son interlocutrice du regard.

Puis subitement, il lui fit un grand sourire, quitta la pose "balais-dans-le-cul" et croisa les jambes.
Son sourire avait gagné ses yeux lorsqu'il reprit, avec un ton plus naturel et plus enjoué :

- Sérieusement, Kyra, il faut te détendre, je ne vais pas te mordre ! On va peut-être aborder des sujets pas agréables, mais je suis ici surtout et avant tout pour t'aider. Si quelque chose ne va pas, tu dois me le dire, ça m'ennuierait beaucoup que tu ruines mon tapis en vomissant dessus.
Ha, et tu peux m'appeler monsieur, docteur, ou Miles, comme il te convient.


Le T-Shirt blanc ne savait pas trop si les boutades allaient détendre la fillette, mais il lui fallait tenter sa chance. En attendant, il se leva, alla chercher une bouteille d'eau dans le petit frigo, et la posa, avec un verre, devant Kyra avant de se rasseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyra Dalton
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 28/09/2015
Localisation : Mon lit

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 10 ans
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions:
No Care

MessageSujet: Re: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   Mar 20 Sep - 2:44

Sa voix brisa le silence pesant de la pièce, me faisant même sursauter, j'étais décidément bien à cran pour qu'un adulte à la voix douce me surprenne de la sorte, ce n'était pourtant pas mon genre... Il se présenta, ce qui était normal puisque je ne le connaissais pas, pourtant, je n'oubliais pas un visage ne serait ce que croisé au réfectoire, il ne devait pas manger aux mêmes horaires que moi, ou alors il était présent ici depuis peu. Il se disait Docteur, le voyant plutot mal en tant que médecin, je penchais plutot pour un docteur en psychologie mais je ne me basais que sur sa tenue vestimentaire assez relax et ses gestes, de plus, il cherchait à établir un contact et à tranquilliser l'atmosphère. L'idée de lui demander quel genre de diplômes détenait-il m'effleura l'esprit mais cela aurait été impoli, bien que fort utile, je ne comptais pas rester longtemps ici. Les cours n'allaient pas tarder à commencer et je ne voulais pas spécialement parler avec lui de sujets pointilleux. Comme si cet entretien était tout ce qu'il y a de plus naturel au monde avec une élève récalcitrante avec le règlement, il croqua dans sa rostie puis but du thé, observateur comme je l'étais avec lui. Soudain, il sourit autant par la bouche que par le reste de ses traits faciaux et ses yeux, prenant une posture décontractée qui allait parfaitement avec ses vêtements. Un poids quitta mes épaules, après l'expérience Gordon, ce nouveau T-shirt Blanc  n'avait fait qu'éveiller ma méfiance à son égard mais au final, il n'existait qu'un seul roux tortionnaire dans le campus, j'avais déjà vu les autres de loin pour me faire une idée générale du lot, c'est bon, plus besoin d'angoisser maintenant! La pression quitta peu à peu mon corps et j'adoptai comme lui, une pose plus civilisée et moins militaire, les chevilles croisées, une façon de s'assoir que ma mère détestait car je ressemblais plus à un garçon qu'à une demoiselle, en fait, c'était celle que prenait papa tout le temps, sauf qu'il se voutait et posait ses mains sur ses genoux. Pour ma part, je gardais les mains croisées dans le vide. Le Docteur Miles ne tarda pas à reprendre la parole puisque je ne savais pas quoi dire.

- Sérieusement, Kyra, il faut te détendre, je ne vais pas te mordre ! On va peut-être aborder des sujets pas agréables, mais je suis ici surtout et avant tout pour t'aider. Si quelque chose ne va pas, tu dois me le dire, ça m'ennuierait beaucoup que tu ruines mon tapis en vomissant dessus.
Ha, et tu peux m'appeler monsieur, docteur, ou Miles, comme il te convient.


Le poids précédemment parti revint à la charge aussitot, voutant mon dos sous sa charge, bien que son humour me fit sourire, il ne pouvait pas le voir puisque je baissais la tête. Voilà, on y était, c'était l'heure de la récolte de tour de pistes! Alors si on comptait les 280 tours prévus pour ma nuit avec Ambre, mes "deux-trois" ballades nocturnes, mon trafic de dessins -car c'en était bien un comme le marché de films qui existait depuis bien plus longtemps que le mien- et d'autres bêtises, j'en avais pour au moins hmmm 467 tours? Peut-être plus, mais bon, ça ne pouvait pas être si terrible que ça si? Le petit bruit que fit la bouteille posée par Miles devant moi ne me fit pas bouger d'un millimètre, toutefois, je la pris et en bus la moitié, frissonnant un peu, elle était bien fraiche, assez pour éclaircir mes pensées. Allez, autant en finir, plus vite ce sera fini, mieux ce sera! Après une profonde inspiration puis un soupir de dépit, je le relevais la tête, bien plus sereine qu'il y a quelques instants. J'avais fait des bêtises, oui, et je les assumais complètement, et j'en referais surement, maman était bien plus terrifiante question punition, et puis j'aime bien le sport alors pourquoi m'inquiéter pour quelques centaines de tours de piste?

Docteur Miles, je sais déjà de quoi nous allons parler et j'accepte les sanctions prévues. J'ai compté, vous pouvez me donner exactement 1400 tours de pistes plus punitions écrites pour mes 3 nuits de ballades nocturnes dans le parc, plus la nuit où j'ai dormi avec Ambre Ashton et mon passage à l'infirmerie où je n'étais pas sensée me trouver puisque les cours avaient commencé. Ne blâmer pas Ambre, je lui ai un peu forcé la main, par contre, ce n'est pas moi qui ai cassé sa fenêtre mais Piotr qui m'avait suivi. Quant à l'infirmerie, je voulais uniquement voir à quoi elle ressemblait puisque c'était le seul endroit que je n'avais pas encore visité avec le centre de controle des missions, au final, j'ai tenu la compagnie à Kevin Crowley. Mes escapades nocturnes seront souvent espacées à présent que je me suis adaptée au campus et à ses résidents, à part la nuit avec Ambre Ashton, les autres fois n'allaient pas plus loin que le parc, la nuit, on voit notre environnement d'une autre façon, je peux même aller vous chercher les dessins que j'ai fait ces soirées-là! Et... c'est tout il me semble.

Je lui souriais à mon tour mais pas par arrogance, franchement, je ne comptais pas l'avoir sur le dos ni l'énerver, mais je répondais au sien par politesse. Effectivement, c'était tout, selon moi, il y avait bien mon trafic mais comme les autres marchent depuis mon arrivée et que mes tarifs ne sont pas excessifs, je n'allais pas être punie pour si peu, quant à Gordon... Mieux valait l'oublier, maintenant. Et j'espérais sincèrement qu'il n'allait pas le mettre sur le tapis! Quant à Piotr, je n'avais pas hésité une seconde à le balancer, de toute façon, je n'allais pas mentir pour cacher sa bourde, il n'avait qu'à pas me chercher, c'était à charge de revanche. Mon regard se posa sur les croissants et la confiture, maintenant que je respirais mieux une fois les aveux faits, mon estomac commençait à réclamer. Il faut dire qu'ils avaient vraiment l'air appétissant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parlons peu, parlons bien ! [avec Kyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parlons peu (!) mais parlons bien.
» [X]Toi tu tombes bien ! (PV Damian)
» Parlons peu, parlons bien, parlons affaires ₪ PV Julia
» Ce que vous pouvez faire de bien avec le pokémon distribué (Evoli)
» Comment peindre vite et bien avec de la lasure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Le Campus :: Bâtiment Principal :: Deuxième étage :: Bureau de Miles Stuart-