Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Briefing : Mission Enfants du terrorisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zara Asker
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Mer 7 Sep - 19:01


09/01/2014
Bureau de Henry Jones
10h00

Henry était dans son bureau, bien plus de dossiers que d’habitude. La plupart fait par Helva Fitzhenry, la contrôleuse originelle de cette mission. Mais il avait été décidé que la spécialiste du monde arabe et contrôleuse en qui la directrice avait toute confiance irait sur une autre mission de difficulté moindre mais d’importance égale. Alors le plus vieux des contrôleurs allaient avoir la charge de deux agents expérimentés. Et il avait un énorme doute par rapport à la capacité de Maxwell de collaborer véritablement avec Naomi. Il travaillait bien seul et ses camarades ne sont que des accessoires. D’où le peu de confiance qui pouvait régner entre Maxwell et ses camarades. Enfin, là il n’aurait que Naomi.

Henry accueillit ses agents avec un léger stress et un manque de sommeil visible. Zara et Ewart étaient rentrés la veille et l’annonce qui les ont fait trembler et travailler toute la nuit dans la foulée. Prendre la charge d’un tout autre dossier en une nuit, pas facile. Même les agents ont été prévenus le matin même. Et pour être sûr, combo mail et petit mot pour annoncer le changement de location. Même si eux ne change que de contrôleur. Enfin bref. Le contrôleur leur donna les ordres de missions et leur présenta les autres dossiers préparé par Helva.

Spoiler:
 


   
Logo Cherub
Des enfants du terrorisme


   
**CONFIDENTIEL**

   
Ordre de Mission de Maxwell Tijabi et Naomi Estrella

   
Ce document est équipé d’un système d’antivol invisible. Toute tentative de sortie en dehors du centre de contrôle alertera immédiatement l’équipe de sécurité.

   
Ne pas photocopier- Ne pas prendre de notes !


   

    1/ Le Djihad
   
Si aujourd’hui, le Djihad est devenu pour beaucoup synonyme de terrorisme, il faut signaler que ce n’est pas le cas. L'islam compte quatre types de jihâd : par le cœur, par la langue, par la main et par l'épée. Le jihâd par le cœur invite les musulmans à « combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société ». C’est cependant bien le Djihad par l’épée qui nous intéresse, car à la source des groupes terroristes islamistes. Il est primordial pour les agents de bien comprendre que le Djihad mené par ces groupes est une dérive, un détournement du Coran, afin de justifier des actes territorialistes, de barbarisme, et destructeurs.

La guerre sainte n'a pas été incluse dans les obligations religieuses de l'islam, sauf pour les kharijites qui ont élevé le jihâd au rang de sixième pilier de l'islam. Cependant, le Coran distingue ceux qui le pratiquent de ceux qui s'en abstiennent. Le jihâd mineur peut être mené contre les infidèles (kûffar) ou contre des factions de musulmans considérés comme opposantes et révoltées. Au cours de l'histoire, ce jihâd s'est exercé à l'encontre de sectes musulmanes tenues pour hérétiques. À l'époque contemporaine, cette raison est utilisée pour les guerres entre l'Iran et l'Irak, ou les conflits entre factions rivales musulmanes en Afghanistan et en Irak (aujourd'hui, entre sunnites et chiites) ou contre les civils et militaires algériens opposés à l'établissement de la Charia dans les années 1990 dite de Guerre civile algérienne,ayant causé plus de 150 000 morts.

Et bien évidemment, c’est ainsi que sont justifiés les attentats contre les puissances occidentales, au Moyen Orient, comme sur leur propre sol. Pendant longtemps, on a cru impossible ces actions en Europe, ou aux Etats-Unis, mais plusieurs attentats, dont, le 11 septembre, ont démontrés le contraire. Au Royaume Unis, on peut citer l’attentat du 7 juillet 2005, qui a fait 56 morts et 700 blessés.  Hors, il s’avère que cet attentat a été commis par des britanniques, preuve manifeste que des cellules terroristes s’étaient emplantées sur notre sol.


    2/ Cellules islamistes au Royaume-Unis
   
Depuis cet attentat, une grande partie des ressources du MI-5 sont engagées dans la lutte contre ces cellules. La volonté du gouvernement britannique et des services secrets étant d’éliminer ce danger le plus rapidement possible du sol britannique. En 2012, il fut convenu que ces opérations étaient un succès. En effet, plus un seul attentat n’avait été perpétré par des cellules islamistes, ce qui permit de fêter les Jeux Olympiques dans la sérénité.

C’est une affaire française qui réveilla la peur, l’affaire Merah. En effet, ce jeune français s’était fait radicalisé, et avait pu perpétrer une véritable boucherie à Toulouse, tuant 7 personnes, dont trois enfants. Merah s’était radicalisé en France, puis avait été formé en Syrie, dans l’optique d’amener le Djihad en France. Qu’il ait réussit, malgré même qu’il était sous surveillance, fit poser de nombreuses questions sur la sécurité. En effet, les lois dans les Etats Européens ne permettent pas une arrestation pour quiconque sous prétexte qu’il est musulman et a voyagé au Moyen Orient. Cependant dès lors, les Services Secrets se sont attelés à surveiller des cellules plus petites, et le radicalisme en prison. Car ce sont finalement ces cellules restreintes qui risquent à fomenter des actes de terreurs comme ceux de Merah, où l’organisation et la préparation sont moindres.


    3/ Un radicalisme de plus en plus jeune
   
C’est via cette surveillance accrue que les Services Secrets observèrent ces deux dernières années une tendance des plus inquiétantes. En effet, les très jeunes furent bientôt aussi des cibles pour les recruteurs extrémistes. L’année qui vient de s’écouler vis des jeunes français s’enrôler dans la guerre en Syrie à l’âge de seize ans à peine, dans les groupes islamistes s’opposant à Bachar Al Assad. L’inquiétude a grandit dans le corps du MI-5 chargé de surveiller un imam, Assar Sakouch soupçonné de radicaliser ses fidèles les plus proches, quand il a approché un jeune garçon de seulement 14 ans. Hors depuis peu, ce garçon présente à la police locale de grandes difficultés, puisqu’il refuse « l’ordre des infidèles ».


4/ Thomas Smith
Pourtant, rien ne pouvait laisser prévoir que Thomas deviendrait un islamiste. En effet, il n’est pas issu de l’immigration, et a reçu une éducation anglicane. C’est à l’âge de douze ans qu’il tourna le dos à cette religion, et commença à fréquenter une mosquée, avec son meilleur ami, lui d’origine iranienne, Hamid Bel-Assar.  Dans un premier temps, il n’eut aucun conflit avec sa famille, jusqu’à ce que sa sœur ainée, Jessica, sorte avec un garçon. Il aurait commencé à partir de cet instant de se radicalisé. Il fut état à deux reprises qu’il frappa au collège sa sœur, l’insultant de trainée, et l’ami de celle-ci, David Pulsar, porta plainte contre lui pour coups et blessures, avant de retirer cette plainte. Il arrêta de fréquenter son ami Hamid, et la mosquée où tous deux allaient, pour en rejoindre une autre, connue pour être plus extrémiste, celle justement de l’imam Sakouch.

Il fut bientôt renvoyé à deux reprises de son collège, pour avoir insulter et frapper deux élèves aux jupes trop courtes, puis pour s’être battu avec un autre élève, prétextant qu’il avait blasphémé. Ses parents le changèrent de collège, cherchant à l’éloigner de l’influence de Sakouch, en vain. Même Hamid ne put lui faire entendre raison. Il se fit renvoyer de son deuxième collège pour absentéisme, puisqu’il n’allait plus en cours, mais à la mosquée, où il apprit l’arabe avec d’autres jeunes radicalisés. Mais surtout après qu’il ait agressé son professeur de sciences naturelles, qui leur enseignait alors la théorie de l’évolution. Un blasphème selon lui.


5/ Couverture des agents
Les agents porteront les noms de Maxwell et Naomi Williamson. Ils seront les enfants de Henry  Williamson, qui rentre à Londres après avoir travaillé un an à l’ambassade d’Egypte. Ce fut un départ précipité, puisque Henry a démissionné, constatant que ses enfants  commençaient à fréquenter des milieux islamiques radicaux. Cette décision de les couper ainsi de leurs nouveaux potes a conduit les deux adolescents à vouloir fréquenter la mosquée la plus proche de chez eux, soit celle de l’imam Sakouch.

Les agents se rendront à la mosquée chaque jour. Ils respecteront chaque loi de l'islam à ce propos, de manière rigoureuse. Les lois seront en annexes. Ceci est particulièrement important pour Naomi. Maxwell profitera du fait qu'il est déjà circoncit pour s'intégrer plus facilement.

Maxwell sera chargé d'approcher Thomas et d'intégrer les cours du soir de Sakouch. En tant que femme, Naomi n'y sera hélas pas conviée. Maxwell devra étudier le discours de l'imam afin de vérifier sa nature. Si Sakouch incite effectivement à la haine, et aux actes de guerre contre le Royaume Unis, ou dans un pays arabe contre les infidèles, il devra remonter de Sakouch jusqu'à la cellule de recrutement/terrorisme. Il devra alors identifier les leaders, et donner les noms de ceux qui partent dans un pays arabe. Si un attentat se prépare, il devra en faire part immédiatement, afin que le SAS procède à l'arrestation de la cellule. Il sera arrêté aussi, puis exfiltré (officiellement mort en prison après une tentative d'évasion dans laquelle un policier aura trouvé la mort).

Naomi agira en tant que soutien à Maxwell. Elle devra adopter un comportement de jeune femme très respectueuse de la charia. Elle aidera Maxwell à se lier d'amitié avec Thomas, puis avec les autres membres de la cellule. Elle couvrira Maxwell lors des opérations de celui ci. Si Maxwell se fait arrêter, mais que Sakouch échappe au coup de filet, elle tentera de prendre contact avec l'imam grâce au réseau qu'elle aura construit avec Maxwell, afin d'aider la police à le capturer.

Maxwell sera reconnu par cette communauté comme seul parent de Naomi, puisque leur contrôleur sera officiellement opposé à cette radicalisation. Il est donc demandé à Maxwell de toute faire pour éviter que Naomi se retrouve dans des affaires de mariage arrangé, comme cela peut arriver avec la radicalisation d'une fratrie. De même, s'il est avéré que la Sakouch se livre à ce genre de choses, considérées par la loi britannique comme du trafic d'êtres humains, les agents devront en avertir aussitôt leur contrôleur. Une exfiltration précoce pourra être engagée.


 


   
Le comité d’éthique a classé cette mission : Risque élevé et l’approuve à trois voix contre deux.
   
Henry Jones sera le contrôleur de mission et sera joignable à tout moment. Il est rappelé aux agents qu’ils ont le droit de refuser de prendre part à cette mission et qu’ils peuvent l’interrompre à tout moment. Durant cette mission, les agents sont susceptibles de se trouver face à des extrémistes prêts à tuer. Ils devront donc avoir avec eux des vêtements adaptés à leur protection.

   

    Banière CHERUB


Henry attendit patiemment fermant ses yeux douloureux. Il comptait bien laisser les agents lire les autres dossiers, plus complet. Parce que lui serait incapable d’en ressortir plus de la moitié. Une nuit pour en savoir autant qu’une spécialiste, impossible. Il fera avec ce qu’il sait, avec l’aide des dossiers très complets d’Helva. Donc commençons…

Avez-vous des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 19
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Mer 7 Sep - 20:04

Déjà une nouvelle mission ? Pas que cela me dérange ! Bien au contraire ! M'échapper un peu du campus et loin de mes « amis » me ferait du bien. Je descendis donc à l'heure demander pour me rendre au deuxième étage du contrôle des mission, cela voulait dire mission avec de hauts risques. Du moment que je pouvais éviter de toucher des armes à feux, c’était tout ce que je demandais. J'arrivais en première et le contrôleur, Henry Jones, avait l'air complètement épuisé. Euh … Bonjours ? Je m'installai sur une chaise et lu l'ordre de mission plusieurs fois avant de relever la tête. Maxwell  et moi frère et sœur ? Euh … Oui ? Bon, c'est vrai qu'on avait le type arabe tout les deux et que du coup on se ressemblait un peu. Mais le but de la mission me plaisait beaucoup. Même si cela impliquait le port du voile et de ressembler à une voile de navire. Je remerciais silencieusement ma mère pour m'avoir apprit quelques longs passages du livre Saint ainsi que de nombreuses prières. Le passage sur les mariages arrangé me tira une grimace, mais je ne dis rien. Mais voir tout l'extrémisme d'une religion dans laquelle une partie de mon enfance avait baigné … J'avais peur que cela salisse cette partie de ma vie, et surtout l'image de ma mère. Et après quelques instant de réflexion je finis par lever la tête et dire :

-Pour moi c'est non. Je suis désolé mais je ne peux vraiment pas. Ma mère a toujours refuser cette forme de l'islam et je ne peux pas le faire parce que ça me gène et je commettrai trop d’impers

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Jeu 8 Sep - 17:20



Une fois n'est pas coutume, Maxwell avait été étonné de recevoir le mail lui annonçant une mission. D'autant plus qu'il s'agissait d'une mission de risque élevé. Rien n'avait pu l'avertir, lui donner une piste. Rien n'avait titillé son instinct. Et en plus de ça, il était avec la délicieuse Naomi, son plan cul du campus. Il ne l'avait pas encore lâché. Faut dire, elle est assez divertissante la petite. Miam, tout cela sentait très bon. Quoique... Vu la jalousie maladive des femmes, il allait pas pouvoir se chopper une meuf pendant la mission... Et merde.

Il arriva dans le bureau les mains dans les poches, sans frapper. Naomi était déjà là. Le contrôleur aussi. Henry Jones, son papa quand il a obtenu son noir.

« Yo Henry ~ »

Hum, l'avait l'air crevé. Une mission de risque élevé prévu au dernier moment ? Non, ça n'avait pas l'air. Trop de documents sur la table. Un briefing contenant un tas d'informations. Il arqua un sourcil en lisant celui ci. Hum, ça avait l'air sympa. Mais il ne pourrait définitivement pas maté Naomi, surtout si elle devait se couvrir de tout un tas de truc. Ni mater d'autres filles non plus d'ailleurs, c'te plaie.

Mais il pourrait peut être se trouver une petite fiancée, et à partir de là, il pourrait s'amuser avec elle non ? Oui, ça, c'était du bon plan. Et Naomi ne pourrait rien dire, ce serait sa mission. En fait, il crevait d'envie de voir si elle serait jalouse, comment elle réagirait. Il voulait qu'elle le divertisse d'une nouvelle façon, somme toute.

Il voulut accepter tranquillement la mission quand Naomi le prit de cours. En refusant. Ah non, ah non, elle n'allait pas lui ôter tout son fun dès maintenant, elle n'avait pas le droit.

« Tch. On t'offre une occasion de combattre l'islam que ta mère détestait, et tu la prends pas ? Dis que t'as peur ouais. Alors que tout ce que t'aura à faire, c'est aller à la mosquée avec moi, et te cacher sous une tonne d'habits. Quelle pitié de planquer ton petit corps de rêve d'ailleurs ~ »

Puis il se fit plus sérieux, pour se tourner vers le contrôleur.

« Moi, en tout cas, j'accepte. Mais si Nao vient pas, ce sera en solo. J'pas envie de me coltiner une autre nana sortie de nulle part. »

Oui, bien sûr qu'il essayait par là même de forcer un peu la main à Naomi. Mais au fond, ce qu'il avait dit était assez vrai. Finalement, il avait plutôt confiance dans les capacités de Naomi. Il avait peu de chance d'avoir mieux. Hors, moins bien, c'était hors de question.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Asker
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Sam 10 Sep - 22:22


Quel soulagement ! Ils n’avaient pas de questions. Mais Naomi avait donné un refus presque catégorique. Alors que le contrôleur doutait de la possibilité d’impers. Si elle en faisait, elle n’aurait jamais eu le bleu marine qu’elle portait. Donc peu importe la situation, il ne doutait pas de la capacité d’un agent de ne commettre aucun impers ou du moins aucun de vital pour la mission. Henry écouta la réponse de Maxwell à ce refus. Un léger sourire apparu sur le visage du contrôleur. Un Maxwell voulant un partenaire, c’était un miracle. Bien, il était temps de donner sa réponse. Le contrôleur déglutit avant de prendre la parole d’un air qui se voulait sérieux mais réconfortant.

Vous avez été tous les deux choisi pour vos compétences. Votre type arabe a aider, mais votre type ne fait pas tout. Vous êtes doués et préparés pour cette mission. Je ne doute pas que vous mènerez cette mission à bien. Naomi, ton rôle est indispensable pour Maxwell. C’est une mission en duo, pas en solo. J’ai donc besoin des deux agents choisis de base et vous serez parfait.

Bon, est-ce que cela allait faire effet ? Henry l’espérait. Parce que Maxwell avait été clair c’est Naomi ou seul. Or cette mission nécessitait un duo. Le contrôleur doutait que le comité accepte le départ de Maxwell en solitaire. Donc il était primordial que Naomi revienne sur sa décision. Alors c’était avec un certain stress qu’il attendait la réponse de son agent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 19
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Mer 14 Sep - 14:59

Respire Nao, essaye de te concentrer cinq minutes. Tu es une agent non ? Malgré mon air impassible et buté, en bref mon air habituel, la pique de Maxwell m'avait fait serré les dents et je m'étais retenu de ne pas le gifler. Chose qui n'avait pas beaucoup de chance de marcher. Mais quelque art, si j'avais voulu le frapper pour le faire taire c'était qu'il avait, pour une fois, touchait un point sensible et juste. Je pressais mes paumes l'une contre l'autre en essayant de rester calme. Cette mission allait mettre mes nerfs à rude épreuves, je le savais d'avance. Mais … si je devais simplement me contrôler à l'extérieur … Cela devrait aller … Et puis … Je devais bien ça à mes parents qui avaient toujours vu d'un extrême mauvais œil cet islam que pratiquait qu'une minorité. Je n'écoutai même pas les arguments du pauvre contrôleur de mission. Celui de Maxwell avait suffit. Je me redressai lentement en faisant craquer mon dos

« … Vos arguments Henry ont fait mouche. J’accepte la mission. Même si je préviens que lorsque je ne serais pas à l’extérieur, je risque d'être … irritable disons. J'ai une question. Qu'est devenu notre mère ? C'est la seule question qui me vient. »

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Mar 27 Sep - 23:13



Et bla bla bla bla bla le discours d'Henry... Sans aucun intérêt, le noir bailla même, tandis qu'il observait du coin de l'oeil Naomi. Ouais, elle écoutait que dalle. Elle avait surtout l'air d'avoir envie de lui foutre une tarte. Oh, il devrait l'embarquer dans un bureau désert juste après pour la détendre. Et lui.... Oh, lui, il avait sortit son smartphone et était en train de jouer dessus, l'air de rien.

Il ricana en l'entendant. Bah voyons. N'importe quoi. Leur mère ? Ah oui, c'est vrai, ils devaient bien avoir une mère.

« Humf, je parie qu'on est des gosses adoptés. Tu peux pas passer pour notre père de toute façon... »

Cela avait déjà été le cas à la dernière mission qu'il avait eu avec lui.

« Donc, gentil monsieur qui nous a recueillis dans un orphelinat quelconque. Quand on s'est retrouvé en Égypte, on a commencé à vouloir découvrir, nous réapproprier nos origines, mais gentil papa est devenu méchant papa et nous a éloigné de chez nous. Ça va, pas trop compliqué pour ta tite tête Barbie ? »

Il fixait Naomi, goguenard, et Jones, le mettant au défi de le contredire. Il fit basculer sa chaise en arrière et posa ses pieds sur le bureau du contrôleur, l'air de rien. De toute façon, il avait déjà cataloguer Henry dans les faibles, qui osaient rien lui dire. Et il savait pertinemment qu'ils n'avaient aucun autre agent masculin à mettre sur le coup.

« Et t'en fais pas Nao, à la maison, je saurais te faire plaisir. »

Clin d'oeil pour souligner ce sous entendu grivois, puis il reposa son regard acier sur l'homme qui les observait.

« D'autres choses à dire ? »

Avouons le, il était pressé d'amener la Barbie dans un bureau moins fréquenté ~


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara Asker
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Jeu 6 Oct - 11:56


Henry observa ses deux agents, bien, il était clair qu’il avait parlé pour rien, mais un rappel est toujours utile, non ? Et puis elle avait une excuse. Mouais bon l’auto satisfaction ça marchait pas ! Si elle n’avait pas besoin de ses mots pourquoi avoir dit non au début. Rah ça l’énervait le Henry, mais rien n’apparaissait. Même le comportement arrogant de Maxwell ne le fit pas perdre un sourire qui se voulait rassurant. Et pourtant on aurait pu croire qu’avec la fatigue ce serait plus dur, mais non. De toute manière s’énerver ne ferait que plaisir à l’arrogant. Alors il le laissait faire, parce que ça ne sert à rien de s’énerver pour si peu. Donc, cette histoire de mère…

Et bien comme l’a dit Maxwell, je ne peux pas passer pour votre père biologique, donc oui vous serez adoptés. Donc je vous considèrerai comme mes enfants, mais rejette votre radicalisation. D’où le départ d’Egypte et de mon emploi à l’ambassade. Cela en « espérant » que vous ne vous radicalisiez plus en Grande Bretagne. D’autres questions avant que Maxwell tombe à la renverse de sa chaise… Bien que je ne doute pas de ton équilibre.

Henry posa un regard plein de tranquillité sur ses deux agents. Il se demandait tout de même comment allait prendre Maxwell sa dernière remarque. Mais au fond ce n’est qu’un détail. Même pas sûr que ça lui apporte une quelconque satisfaction. Enfin, patientons, en espérant qu’il n’y ai pas d’autre questions pour que le contrôleur puisse regagner son lit. Mais s’il y en avait, il prendra le temps de leur répondre comme il convient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Naomi Estrella
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 19
Localisation : CHERUB

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans 15 mars
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 5
Unknown

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Jeu 6 Oct - 13:42


Je levai les yeux au ciel en entendant Maxwell faire des commentaires à double sens. Pouvait pas se la fermer dix minutes celui là ? Enfin, Henri eut une lueur furieuse dans les yeux. Oui bon désolé ! De ne pas avoir tout écouter ! C'était pas ma faute ! J'étais déjà plonger dans mes réflexions quand il s'était mit à parler. Je hochai la tête lorsqu'il expliqua la raison de l'absence de mère. Bon … au moins moins de chose à penser. Enfin … Oui et non. Je ne savais pas trop encore. On verrait en mission. Même si je savais très bien que mes nerfs allaient être mit à rude épreuves. Je hochai une nouvelle fois la tête avant de me lever tranquillement et de serrer la main de Henry en souriant. Je devais avoir plus l'air de montrer les crocs mais bon. Je le remerciai du temps qu'il avait prit avec nous avant de sortir après avoir eut la date du départ. Et du commencement de la mission.

Je baillai en m'étirant le dos lorsque je sortis du bureau. Bon j'avais intérêt à aller me documenter encore un peu. Si Maxwell n'avait rien prévu … Et au vus de son regard je doutai mais bon … Je commençai à me diriger à pas lent vers la sortie.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   Mar 8 Nov - 22:18



Il se contenta d'hausser un sourcil à la remarque de vieux. Alors comme ça, il pouvait tenter des piques, de temps en temps ? Boarf, il devrait prendre des cours quand même.

Il nota rapidement les quelques dates données par Kylian, puis sortit du bureau, sans un mot pour le contrôleur, à la suite de Naomi. Sitôt que la porte de ce bureau se ferma, il alla à grand pas de loups rejoindre son plan cul préféré du moment.

« Hep hep hep, où tu penses aller là, comme ça, hum ? »

Et rapidement, il la guida vers le premier bureau libre qu'il trouva. Ne lui avait-elle pas dit qu'il pouvait le faire quand il voulait, après tout ?

C'est une belle demi heure plus tard que les deux agents ressortirent du bureau. Mawell proposa alors à Naomi de bûcher ensemble sur la mission. Sous prétexte que de toute façon, leur contrôleur était un incapable, donc, autant se passer de lui.

Oui, quelque part, il avait quand même été vexé de sa remarque. Mais au moins, cette fois ci, il ne ferait peut être pas complètement cavalier seul.


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Briefing : Mission Enfants du terrorisme   

Revenir en haut Aller en bas
 

Briefing : Mission Enfants du terrorisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Briefing mission Diplomatie by Jack
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission Sith : l’Âme d'un Reptile [Validée]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Le Campus :: Contrôle des Missions :: Deuxième étage-