Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole   Mer 14 Sep - 9:54


8 janvier 2014, 17 heures

Un soupir las sortit des lèvres pincées de la contrôleuse de mission. Elle était sortie d'une longue, très longue réunion avec Zara. Deux heures. Elle avait été appelée par son amie et directrice de Cherub alors qu'elle fignolait les préparatifs d'une mission consistant à intégrer une possible cellule de recrutement islamiste, en plein dilemme sur un agent -prendre Maxwell Tijabi ou pas- l’enjoignant à tout de suite la rejoindre. Dans le bureau, elle avait retrouvé Erwart et Zara. Cette dernière leur avait de suite annoncé la très très très mauvaise nouvelle : des documents confidentiels de Cherub avaient été piratés, copiés, et étaient désormais en possession d'activistes.

Ils ne devaient pas leur laisser le temps de décoder et analyser toutes ces données. Les documents se trouvaient à Gibraltar. Ils n'avaient manifestement pas trouvé ce petit logiciel espion, un virus à vrai dire, qui signalait la position de ces fichiers informatiques à Cherub. Depuis une heure déjà, les informaticiens de Cherub tentaient de les effacer. En vain. Une mission devait être envoyée là bas avec deux objectifs. Installer un cheval de Troie manuellement dans le système informatique du suspect, et s'assurer des intentions de celui-ci.

Malgré qu'elle était sur une mission autrement plus risquée, Helva accepta de suite. La couverture de tous leurs agents actuellement en mission serait nulle si ces informations tombaient entre de mauvaises mains. Elle n'avait pas hésité. Mais avait argumenté longuement avec Zara vis à vis des agents qu'elle aurait. Ils manquaient toujours d'agents expérimentés, même s'ils avaient des jeunes prometteurs.

C'est dans son bureau qu'elle fit son choix, après ces deux heures de réunion. Elle n'avait pas mit longtemps à sélectionner le premier agent. Aidan Shelby était un bleu marine, qui montrait d'excellentes capacités d'analyses et avait prouvé qu'il était capable d'agir minutieusement, avec précautions, mais toujours en avançant. De plus, son profil s'accordait avec celui de la cible. Pour un agent aussi expérimenté, ce genre de petites choses était vraiment un cadeau.

Le second fut plus compliqué. Elle avait décrété que ses agents devront parler l'espagnol. Mais le seul jeune de douze ans parlant cette langue qu'elle avait sous sa main n'avait pas reçu une bonne évaluation de la part de Clara Brightwood sur une mission pourtant très simple. Manque d'initiative et de punch. Alors que sa cible était quand à elle très dynamique. Mais elle le sélectionna tout de même. Il était encore jeune, cette mission avec Clara avait été sa première. Tout le monde ne peut pas exceller du premier coup. Elle allait juste devoir le guider.

Elle jeta un coup d’œil à sa montre. Dix sept heures. Une heure pour préparer un ordre de mission et sélectionner deux agents. Un record pour elle, qui avait d'avantage l'habitude de préparer ses missions en plusieurs mois. Il faut dire aussi que par rapport à celles qu'elle avait d'ordinaire, c'était du gâteau. Seul l'enjeu était dantesque.

Elle appela les responsables de formation respectifs des agents. Elle leur expliqua brièvement la situation, sans entrer dans les détails : mission d'urgence, besoin de voir immédiatement Adriano et Aidan, sortez les de leur cours ou de leur entraînement ou de toute activité qu'ils pouvaient faire actuellement, afin qu'ils viennent de suite au bureau 101 du centre de contrôle.

Elle même prit ses quelques dossiers, son ordinateur portable, et quitta son bureau pour rejoindre celui-ci. Cela lui faisait un brin étrange d'abandonner ce bureau au deuxième étage. Helva faisait en effet partie des rares contrôleurs à bénéficier d'un bureau personnel. Mais trop de documents d'autres missions traînaient, et puis l'étage était réservé aux missions de risques élevés.

Elle s'installa rapidement, puis attendit les agents. Ceux-ci ne tardèrent pas et elle les salua.

« Bonjour vous deux. Je suis désolé d'avoir coupé court à vos activités, mais Cherub se trouve actuellement dans un état d'urgence. Avant de vous montrer vos ordres de mission, je tiens donc à vous dire ceci. Un échec à cette mission signifie ni plus ni moins que l'arrêt de toutes les autres, partout dans le monde. Car la couverture de nos agents est présentement menacée. Il vous faudra être efficace, rapide, mais aussi minutieux et prudents, car vous faire prendre serait une catastrophe. Pas pour vous, nos cibles ne sont pas violentes. Mais pour les autres. »

Après qu'elle leur ait mit cette pression, elle fit glisser vers eux les deux ordres de mission. Pas de documents annexes cette fois ci. Ils réfléchiraient plus à leur couverture, tous ensembles, avec Esteban, s'ils acceptaient la mission. Ils auraient deux jours pour se préparer.


   
Logo Cherub
Fuites Mortelles


   
**CONFIDENTIEL**

   
Ordre de Mission de Aidan Shelby et Adriano Rodrigez

   
Ce document est équipé d’un système d’antivol invisible. Toute tentative de sortie en dehors du centre de contrôle alertera immédiatement l’équipe de sécurité.

   
Ne pas photocopier- Ne pas prendre de notes !


   

    1/ Edward Snowden
   
Edward Joseph Snowden naît le 21 juin 1983 à Elizabeth City en Caroline du Nord, dans une famille aisée. Son père est officier de la garde côtière des États Unis, sa mère travaille à la cours fédérale. Sa sœur deviendra avocate.

En 1999, la famille déménage à Ellicott City, dans le Maryland, et étudie l'informatique. Il poursuivra celles ci par correspondance, à cause d'une maladie.

Le 7 mai 2004, Edward Snowden s'engage dans l'armée, pour participer à la guerre d'Irak. Il ne combattra cependant jamais, du fait d'un accident lui ayant brisé les brisé les deux jambes. Il continuera cependant son engagement pour son pays, en travaillant d'abord pour la NSA comme agent de sécurité puis pour la CIA pour la sécurité informatique, mettant enfin ses études en pratique. De mars 2007 à février 2009, il travaillera pour la CIA à la mission américaine des Nations Unies à Genève.

En 2009, Snowden quitte la CIA pour Dell, une entreprise américaine gérant les systèmes d'information de nombreuses agences gouvernementales. L'entreprise le détache comme prestataire sur un site de la NSA dans la base américaine de Yokata, proche de Tokyo. Il ne restera pas à Dell très longtemps, puisqu'il ira finalement dans l'entreprise Booz Allen Hamilton pendant trois mois en tant qu'administrateur réseau pour NSA, au Centre de renseignement régional SIGINT de Kunia Camp, à Oahu, une des îles de l’archipel d’Hawaï.

C'est cependant après un seul mois de travail chez Booz Allen Hamilton qu'il déroba les données. Les deux mois suivant, il chercha à entrer en contact avec des journalistes pour les leur confier. Pour ce vol, il se servit d'une simple clef USB, puis de quatre ordinateurs pour transporter les données jusqu'à Honk Kong. C'est aussi dans la ville chinoise qu'il se réfugiera le 20 mai 2013. Le 5 juin 2013, les premières fuites apparaissent dans la presse : Glenn Grennwald, journaliste au Gardian et avocat américain publie un article sur l'espionnage massif des appels téléphoniques de l'opérateur Verizon. Le 10 juin 2013, il est licencié de Booz Allen Hamilton. Le 23 juin, il rejoint Moscou en Russie.


    2/ Nature exacte des fuites
   
Depuis le 5 juin, la presse sort régulièrement un article sur l'espionnage des appels téléphoniques, des sms, mais aussi de l'internet dans sa globalité : mails, skype, forums de discussions, chat en ligne. La NSA est l'agence la plus décriée, mais le MI-5 se retrouva aussi plusieurs fois éclaboussé, et même les services secrets français et germaniques. En somme, tous les alliés des américains.

Seules des informations sur les services d'écoute des agences sont dévoilées au public via les journaux. La présence avérée de ces systèmes ralentit largement certaines opérations, ces agences s'étant retrouvées momentanément quasiment sourdes. Toutefois, la situation ne fut jamais jugée extrême. De nombreux systèmes ne sont pas encore dévoilés, et ne le seront peut être jamais. Surtout, les opérations plus directes des différents service secret semblent ne pas être concernées.

Après que la Russie lui ait accordé l'asile le 31 juillet 2013, Edward Snowden déclare qu'il "ne diffusera plus de documents sur les programmes de surveillance américains à travers le monde". Un déclaration ambiguë : Dispose-t-il encore de documents de la NSA ou d'autres services d'espionnages des alliés des États Unis ?


    3/ Données sur Cherub
   
En tant que département ultra-secret du MI-5, les données concernant Cherub sont ultra protégées. Séparées en quatre pôles, tout est fait pour éviter qu'un rapprochement soit fait entre les agents et leur âge. Le pôle le plus sensible contenant ordres de missions complets et rapports de mission complets est disponible uniquement sur un serveur se trouvant sur le campus. Il faut posséder plusieurs autorisations pour y accéder partiellement. Seule la directrice de Cherub a accès à la totalité. Le deuxième pôle regroupe les missions des agents en préparation, en cours ou terminées sans jamais évoquer les dits agents. Le troisième pôle est celui du campus, où les agents sont simplement des écoliers d'une école privée pour orphelins surdoués des plus exigeantes. Enfin, le quatrième pôle regroupe les données de toutes les mises sur écoute de Cherub ou qui concernent Cherub pour une mission.

Chaque fichier de chaque pôle est équipé d'un mini programme qui permet de le tracer. Hors, plusieurs fichiers de mise sur écoute avaient été dupliqués et transmis à la NSA. Là, ils ont été copiés, puis ont voyagé d'Hawaï jusqu'à Hong Kong : Edward Snowden a donc mit la main sur des documents confidentiels de Cherub.

Sans paraphe de Cherub, avec seulement celle du GCHQ (Covernment Communication Headquarters), les autorités ne se sont pas inquiétées de suite. Puis elles se sont aperçues que différents fichiers du deuxième pôle avaient aussi été pris, par une autre personne qu'Edward Snowden. Chaque fichier a alors été minutieusement tracé. Plusieurs copies se sont retrouvées sur un même ordinateur, à partir du 8 décembre 2013.

Deux semaines après, plusieurs attaques furent lancées contre les serveurs du MI-5. Elles visaient toutes des opérations auxquelles Cherub a prit part, même si aucun document ne put être prit. La situation restait pourtant critique. Quelqu'un risquait de comprendre. Or, l'existence de Cherub ne doit jamais être révélée.


   4/ Teofilo Domínguez
Teofilo Domínguez est né le 9 septembre 1986 à Barcelone, d'un père catalan et d'une mère originaire de Gibraltar. Enfant brillant et surdoué, il se fit rapidement remarquer. Il fit des études en informatique, et se fit engager dans la sécurité informatique de Puig, une entreprise de Barcelone dans le grand luxe (mode, parfum et beauté). Ce travail lui assure une grande stabilité financière, mais il le quitte subitement en avril 2013.

Il rejoint Gibraltar où il s'installe grâce à sa double nationalité. Il mène une vie très tranquille, avec sa propre entreprise en informatique. Il travaille sur deux domaines : D'une part la promotion des entreprises qui l'emploient sur internet, et d'autre part, l'amélioration et la protection de service informatique de la dite entreprise.

Les services du MI-5 ont cependant découvert qu'il avait plusieurs liens avec Edward Snowden. Ils ont alors enquêté plus profondément pour constater qu'il se livre depuis 2004 à des activités de piratage, gagnant entre 500 et 10 000 euros supplémentaires par mois, tous laissés sur un compte en Suisse. Il se sert régulièrement, des sommes infimes, cachant ainsi cette activité.

Les experts informatiques de Cherub ayant certifié que les documents volés de Cherub se trouvaient dans la ville de Gibraltar, les soupçons se sont naturellement portés sur lui.

Le plus inquiétant reste cependant qu'il a réussi à mettre la main sur des fichiers du premier et troisième pôle. L'enquête est encore en cours sur cette fuite, mais nous devons tout faire pour récupérer toutes les copies de ces fichiers.


   5/ Intervention de Cherub
Gibraltar est un territoire britannique d'Outre Mer. La langue officielle est l'anglais, mais l'espagnol reste très parlé. Cependant, le gouvernement britannique ne peut exiger l'arrestation et l'extradition de Teofilo Domínguez. Celui ci est en effet aussi Espagnol, et cela provoquerait un grave accident diplomatique. Nous ne possédons à l'heure actuelle aucune preuve, et la discrétion la plus absolue est nécessaire. De plus, nous préférons éviter de provoquer Edward Snowden en arrêtant un possible ami.

Les experts de Cherub et du MI-5 tentent présentement de bloquer l'accès, de crypter, de détruire les fichiers découverts à distance, mais la défense anti pirate de Teofilo Domínguez est particulièrement efficace. L'implantation d'un cheval de Troie de façon manuelle serait la meilleure façon d'en finir.

Teofilo Domínguez est marié depuis deux ans à une femme, et a adopté les fils de celle ci, Jorge Domínguez et Adonis Domínguez. Ils ont maintenant respectivement 12 et 16 ans. Contrairement à son père adoptif, Jorge est un sportif qui pratique avec assiduité le football mais aussi le sprint et le saut en longueur. Adonis quand à lui est un passionné de théâtre et de cinéma.

Les agents Aidan Shelby et Adriano Rodriguez, sous les noms de Aidan et Adriano Xemines. Leur père sera Esteban Xemines, citoyen britannique, et leur mère Helva Xemines née Fitzjohn, tous deux informaticiens. Ils ont déménagés à Gibraltar pour profiter du soleil méditerranéen manquant à leur père. Gibraltar les a facilement accueillis. Esteban Stuart sera engagé à la sécurité informatique du gouvernement de Gibraltar avec pour mission officielle de veiller à neutraliser des écoutes américaines. Ces écoutes auront pour justification le désir des Nations Unis de donner à Gibraltar une véritable indépendance, puisque ce territoire est inscrit sur une liste de territoires à décoloniser -le chef du gouvernement de Gibraltar est la Reine, représentée par un gouverneur- encore de nos jours. Les États Unis ayant eux même plusieurs territoires dans ce cas là, ils surveillent de près chaque mouvement des Nations Unis concernant l'un de ces territoires.

Les agents Aidan Shelby et Adriano Rodrigez devront se rapprocher de Jorge et Adonis Domínguez afin de se faire inviter chez lui. Ils devront alors, petit à petit, installer le cheval de Troie préparé par les techniciens de Cherub sur chaque appareil connecté des Domínguez, y compris les smartphones. Helva Fitzhenry de son côté devra se rapprocher de Teofillo Domínguez afin d'en savoir plus sur lui et sur ses intentions, mais surtout sur ce qu'il sait déjà de Cherub. Il est demandé aux agents de jamais rien demander à ce propos, et de ne laisser transparaître aucune connaissance poussée en informatique ou sur Snowden.

Esteban Stuart, expert informatique pour Cherub et ancien agent sera à la disposition des agents pour tout soucis d'ordre informatique. Il apportera aussi une aide à l'équipe du campus pour continuer les attaques sur les ordinateurs de Teofillo Dominguez.


   
Le comité d’éthique a classé cette mission : Risque Moyens et l’approuve à l'unanimité.
   
Helva Fitzhenry sera le contrôleur de mission et sera joignable à tout moment. Il est rappelé aux agents qu’ils ont le droit de refuser de prendre part à cette mission et qu’ils peuvent l’interrompre à tout moment.

   

    Banière CHERUB



~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Shelby
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 31/07/2016

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 15 ans/ 26 mai
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 9
Unknown

MessageSujet: Re: Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole   Jeu 15 Sep - 20:33


Le cours de français était étonnement calme quand la porte s'ouvrit brusquement. Je ne faisais pas attention à la personne qui venait d'entrée, concentré sur ma version, un contrôle noté. D'ailleurs, je m'en sortais plutôt bien. Aujourd'hui, c'était juste un exercice donné pour vérifier que tout le monde avait appris son vocabulaire et sa grammaire. Cela dit, il y avait quelques expressions métaphoriques assez fourbes qui complexifiaient le tout. Trois pas retentissant en crescendo, accelerando. Arrêt net. Bruit un peu étouffé lorsque ses talons touchèrent à nouveau le sol. Tous les regards -y compris le mien- se tournèrent vers l'homme qui venait de s'inviter sans discrétion dans notre cours. Mon responsable de formation. Immédiatement, il entra en conciliabule avec notre professeur. J'interrompis un instant ma traduction pour tenter d'écouter leur conversion. J'entendis quelques mots : "Urgent... Helva... Mi... Contr.. Dix-sept..." quand soudainement, le t-shirt blanc tourna sa tête vers moi. Juste sa tête. Son corps restait planté en direction du prof. Nos regards se croisèrent. Puis ses pieds se décollèrent du sol, l'un après l'autre. Et il vint m'annoncer -très discrètement, les autres ne pouvaient pas entendre- que je devais me rendre immédiatement au centre de contrôle, au premier étage.

Je me dirigeais donc vers le lieu sans perdre de temps. C'était rare d'être prévenu aussi tard d'une mission. Je ne m'inquiétais quand même pas trop. Ce n'était qu'une mission de risque moyen, vu que le briefing était au premier étage. Juste devant le centre de contrôle, je croisais un jeune garçon portant un t-shirt gris. Il devait avoir environ douze ans. Cheveux châtains et yeux bruns. J'avais dû le croiser plusieurs fois sur le campus vu que son visage m'était familier, mais je ne le connaissais pas particulièrement. Je le saluais brièvement, mais sans en dire plus. Il n'était pas forcément là pour la même raison que moi, donc autant rester discret. Quelques minutes plus tard, il était certain qu'on se dirigeait exactement au même endroit. Je finis par m'adresser une nouvelle fois au jeune garçon, juste pour me présenter rapidement avant le briefing :

-J'imagine qu'on est dans la même mission. Moi c'est Aidan.

Je toquais ensuite à la porte et ouvris peu après. Helva se chargea tout de suite de nous accueillir. Et immédiatement elle nous mit la pression. Franchement, c'était alarmant. Le couverture de tous les agents étaient menacés. Et donc d'une façon plus générale, l'existence de CHERUB. Je digérais les informations qu'elle venait de nous apprendre et me lançais dans la lecture de l'ordre de mission, d'autant plus concentré que l'opération était particulièrement importante, et urgente.

Je passais relativement rapidement sur la partie sur la vie de Snowden et sur les fuites. Je connaissais déjà la plupart de ces informations. J'avais lu pas mal d'article sur le sujet après les révélations. Je ne faisais pas partie de ceux qui considéraient Snowden comme un traître et qui trouvaient que le fait de révéler ces secrets était scandaleux. J'avais beau être moi-même espion et être partie prenante d'une branche d'espionnage dont personne ne devait apprendre l'existence, je trouvais les pratiques révélées hautement scandaleuses, et non pas les révélations en elle-même. Je pris plus de temps sur la partie suivant, à propos du système de protection des données de CHERUB. Donc Snowden avait mis la main sur des fichiers du quatrième pôle, bien que cette fuite là n'inquiéta pas outre mesure les services de renseignements. La prise de fichiers du deuxième pôle était bien plus alarmante. Mais les choses ne s'arrêtaient pas là. Puisque apparemment, l'homme avait maintenant les fichiers du pôle 1 et du pôle 3. Alors il avait toutes les clés en main. Et la mission en devenait d'autant plus urgente.

Cependant, le profil de ma cible ma rassura sur nos capacités à récupérer le plus rapidement possible ces données. Adonis avait à peu près le même âge que moi et surtout, il s'intéressait au théâtre et au cinéma. Arts qui faisaient partie de mes centres d'intérêts. Je connaissais plus l'univers du cinéma que le théâtre. Sortir pour voir un film était beaucoup plus facile que voir une pièce de théâtre. Mais dans mon cas, c'étaient ma passion pour le cinéma et la littérature qui m'avaient conduit à vraiment apprécier le théâtre. Je m'étais mis à lire quelque pièces de Shakespeare et à regarder leur adaptations après avoir vu le film de Hamlet par Kenneth Branagh. Un film de quatre heure. Expérience extrêmement forte, que ce soit au niveau de l'intrigue, de la valeur littéraire des dialogues, mais aussi de leur modernité et la virtuosité du jeu d'acteur... En bref, j'espérais avoir de quoi discuter avec Adonis, ce qui était un bon point de départ pour me rapprocher rapidement de lui.

Bon. La mission était urgente et il y avait beaucoup de pression sur nous. Mais les objectifs paraissaient quand même accessibles. Ce n'était pas "Mission impossible". Je pris le temps de relire une deuxième fois l'ordre de mission pour bien y réfléchir avant de poser mes questions.

-Je participe à la mission, évidemment. Par contre j'ai quelques questions. Déjà, j'imagine que ce doit être le cas, mais est-ce qu'une scolarisation dans l'établissement de nos cibles est prévue pour nous? Ensuite, on sait quelles sont les passions de nos cibles, mais sait-on s'ils sont dans des clubs où ils peuvent pratiquer? Comme un club de foot ou de sport pour Jorge et un cours de théâtre et un ciné-club pour Adonis? Et sinon, par rapport à l'installation du cheval de Troie, il est dit "petit à petit" dans l'ordre de mission mais est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux arriver à mettre le virus sur tous les appareils électroniques en même temps pour ne pas attirer les soupçons? Et on devra certainement agir en coordination avec tes avancées Helva non? Ensuite, je pense que ce ne serait pas mal que l'on puisse avoir accès à une salle informatique, peut-être avec Esteban s'il peut, pendant les quelques jours que l'on a sur le campus pour s'entraîner aux les manipulations à effectuer, pour être sûrs de ne pas faire d'erreur ou de pouvoir gérer d'éventuels problèmes d'ordre informatique.

Je me retirais un peu en arrière sur mon siège pour signifier que j'avais fini de parler. J'avais posé toutes les questions qui me paraissaient pertinentes et qui m'étais passé par la tête. Peut être qu'il y en avait trop ou que la réponse à certaines était évidente, mais vu l'importance de la mission, je préférais n'avoir aucun doute. J'attendis donc qu'Adriano pose d'éventuelles questions et Helva -la pauvre- me réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano Rodriguez
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 23

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: 1
Unknown

MessageSujet: Re: Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole   Ven 23 Sep - 16:20

Le responsable de formation d’Adriano était venu murmurant quelques mots à a son entraineur lui expliquant sans doutes vaguement le motif de la sortie de son protégé de son cours de karaté à 17 heures tapante alors que celui-ci ne finissait que dans une heure il l’informa qu’il était convoqué d’urgence au bureau 101 du centre de contrôle des missions il prit une douche rapide en évitant de s’éternisait comme il en avait l’habitude et fila là où on lui avait dit d’aller en piquant un sprint car il ne voulait pas arriver en retard à son rendez-vous il y arriva pile à l’heure.
Devant le centre un garçon d’environ 16 ans lui dit :
-J'imagine qu'on est dans la même mission. Moi c'est Aidan.
-Surement moi c’est Adriano enchanté de te connaitre

Le jeune homme et lui marchèrent dans la même direction jusqu’au bureau 101 Aidan frappa à la porte une voix de femme il reconnut à sa grande surprise la voix d’Helva Fitzhenry à l’intérieur nous invita à entrer

c’était bien Helva une responsable de mission qui gérait généralement les mission de risque élevé à ce moment là Adriano eut un peu peur il n’avait effectué qu’une mission classée risque faible il bredouilla :
mais ce n’est pas une mission de risque élevé j’espère je n’ai effectué qu’une mission de risque faible je ne peux pas faire une mission de risque élevée dans la foulée je ne m’n sens pas capable

Il fut rassuré par les explications d’Helva et la lecture minutieuse de l’ordre de mission

Le moment des questions arriva mais Aidan le devança et posa toute les questions que l’espagnol jugeait nécessaires il appuya néanmoins la demande du jeune homme concernant l’introduction du cheval de Troie et insista sur la nécessité de l’entrainement informatique donné par Esteban qu’il trouvait indispensable en tout cas pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole   Lun 26 Sep - 10:44

Comme toujours pour Helva, son évaluation des agents commençait dès que ceux ci franchissent la porte. La différence entre Aidan et Adriano était évidente. Le premier était un agent expérimenté qui avait eut le temps d'accumuler de la confiance en soi. Pour lui, être convoqué sur une mission de risque moyen devait presque être une déception. Il devait savoir que ce ne serait toujours pas la mission lui offrant le noir. Et la contrôleuse était bien placée pour savoir que cette couleur était le sacro-saint de tous les T-shirts, celle que tous les agents et plus encore les bleus marines rêvaient d'afficher. Au contraire, Adriano commença par paniquer. Il n'avait même pas relevé qu'ils se trouvaient dans un petit bureau du deuxième étage et ne se fia qu'à la réputation d'Helva. Ce manque de sang froid marquait son inexpérience. Elle espérait qu'Aidan pourrait guider le plus jeune, et que celui ci pourra apprendre de son aîné.

En revanche, les deux étaient concentrés sur la lecture de l'ordre de mission. Helva était peu fière de celui ci. Ce genre de travail bâclé n'était pas digne d'elle. Et le bleu marine mit rapidement le doigt sur tout ce qui n'allait pas.

« Comme je l'ai dit, nous sommes actuellement en situation d'urgence. J'ai eu une seule et unique heure pour préparer cet ordre de mission et le début de notre couverture. Nous n'avons même pas encore les papiers. Aussi, pour le moment, vous n'êtes pas inscrits dans un établissement scolaire. Nous verrons si nous parvenons à vous inscrire avant notre départ. Autrement, il se pourrait que vous ayez vos premiers jours de libre. Et dans cette situation, tu as raison de parler des clubs. Et tout ce que je peux te dire pour le moment, c'est que je ne sais pas s'ils en font partie. Teofilo est surveillé, mais pas ses deux fils adoptifs. »

Elle reporta son regard sur le gris. Celui ci les écoutait, mais n'avait plus ouvert la bouche depuis la lecture de l'ordre de mission. Cependant, il ne semblait plus être paniqué. Puis il se mit à revenir sur le Cheval de Troie et l'entrainement d'informatique. Hum, cela devait vouloir dire qu'il acceptait la mission aussi.

« Concernant le cheval de Troie, je ne suis pas experte en la matière. Au contraire même. C'est Esteban, quand nous en avons parlé, qui m'a dit que cette opération nécessiterait plusieurs phases. Je suppose que les raisons à ceci sont les poids des programmes à injecter -vous ne devrez surtout pas vous faire prendre, je vous rappelle- le nombre d'appareils connectés de la famille, ou encore du fait qu'Esteban aura besoin de plusieurs étapes pour infiltrer sans se faire remarquer ces appareils. Un premier test pour voir les défenses, puis plusieurs programmes divers concoctés sur mesure afin de contourner celles ci. Mais je pense qu'Esteban saura mieux vous en parler que moi. »

Elle sourit légèrement avant de continuer sur sa lancée.

« Mes propres avancées dans cette mission ne devraient guère vous influencer. Sauf si je me fais repérer et que l'on doit vous exfiltrer de toute urgence. Même si notre cible n'est pas violente, je ne veux prendre aucun risque. Bien. Puisque vous acceptez tous deux cette mission... »

A nouveau, elle fixa Adriano pour voir si celui ci acceptait vraiment cette mission.

« Vos cours sont annulés jusqu'au départ de la mission. Mais je veux que vous me retrouviez tous les jours dans ce bureau, à huit heures et à quatorze heures tapantes, afin que nous affinions notre couverture. Vous rencontrerez aussi Esteban qui vous enseignera tout ce que vous aurez à savoir en informatique. Nos entretiens seront en espagnols, afin de vous re-familiariser à cette langue de manière courante. Je veux que dès ce soir, vous commenciez à passer du temps ensemble et à réfléchir à une relation de frères crédibles. Vous pouvez y aller. »

Comme elle l'avait dit plus tôt, elle avait encore beaucoup de choses à préparer pour cette mission.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole   

Revenir en haut Aller en bas
 

Briefing : Fuites Mortelles - Partie Espagnole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L' arrivé de patte de jaguar [ 2ème partie ]
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Le Campus :: Contrôle des Missions :: Premier étage-