Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Maxwell : dégagez les moches, votre dieu est là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell A. Tijabi
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 25

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 16 ans/15 septembre
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 12
Légende

MessageSujet: Maxwell : dégagez les moches, votre dieu est là   Sam 15 Nov - 16:09

Tijabi Maxwell Abbas
Informations générales

   Nom : Tijabi
   Prénom : Maxwell Abbas
   Age d’arrivée à CHERUB : 8 ans
Date de Naissance : 15 Septembre
   Age au temps de cette fiche : 16 ans
   Pourquoi il a attiré l’attention de CHERUB ? Il y a des personnes destinées à briller, et il n'a jamais fait aucun doute que Maxwell en était de ceux là. Ce sont ces capacités athlétiques qui ont attirés en premier lieu l'attention du recruteur de CHERUB, mais aussi, sa façon d'agir. A huit ans, il ne s'est pas laissé effondré, malgré son arrivée dans l'orphelinat. Il disait à qui veut l'entendre que sa place n'était pas dans un endroit si miteux, et qu'il ne mettrait pas longtemps à trouver une place digne de lui. Combattif, ne perdant jamais espoir, un moral à toutes épreuves.
   Avatar : Swordfish de Grand Hotel
Son physique
Hey biatch, tu veux ma photo ? Je sais que je suis beau, mais dégage minable, je fais pas dans le moche. Quoi, comment ça, tu veux que je me décrive ? T'es sûre que tu vas pas saigner du nez ? R'marque, je m'en fous hein... Bref, j'suis beau, on va commencer par là.
C'pas donné à tout le monde d'avoir un corps comme le mien. Un mètre quatre vingt, tout en muscle, athlétique, pas un gramme de graisse. Mate donc mes pectoraux. T'as vu ça la moche ? Sont beaux hein ! Et ces biceps. Et crois moi, c'pas de la gonflette. Tu souffres si je te fous un pain. Mais je frappe ni les femmes, ni les tapettes, sois en heureuse.
J'suis arabe. Et si ça te pose un problème connasse, passe ton chemin. Bref, j'suis arabe, et ça se voit. J'ai la peau mate. J'suis pas pâle comme un cul moi aux moins. J'ai aussi les cheveux noirs. J'ai fait des locks... Je sais plus quand. C'est vieux. J'ai commencé après mon PEI j'crois. Ou pendant ? P't'être bien. Bref, c'est vieux.
Mes yeux, par contre, ils viennent de ma mère anglaise. J'ai les yeux gris. C'est le seul truc pâle chez moi. Ils me stressent en fait. Je les trouve vide. Glacés. Froids. J'aime pas le froid. Mes ex, elles les kiffent par contre. Apparemment, ils illumineraient mon visage. Conneries. En parlant de mon visage. Il est fin, allongé, la mâchoire carrée, et le nez grands. Mes sourcils sont toujours froncés, mais c'parce que je tire la tête tout le temps. Nan, j'pas envie de sourire, et redis moi ça encore une fois, et je te démonte la tronche.
Son caractère
Extrait du rapport de Helva Fitzhenry sur l'agent Maxwell Abbas Tijabi
Je commencerais par dire que Maxwell est effectivement un agent hors du commun, aux capacités individuelles hors du commun. Je crois qu'il pourrait être un acteur hors du commun, étant donné la faculté qu'il a d'effacer son effroyable caractère pour approcher une cible. Mais soyons clairs. Je dirais surtout qu'il est un manipulateur hors pair. De suiveur, il ne met jamais longtemps à s'imposer en tant que leader, peu importe le caractère de ce qu'il a en face. Il est de ces personnes nées pour commander, il ne supporte pas de ne pas prendre des décisions. Pour les missions, c'est un atout absolument indéniable, quand il s'agit de récupérer les informations de la cible. Nous reviendrons plus tard sur les problèmes que cela cause. Maxwell est donc étrangement capable d'approcher toute cible, peu importe son caractère. Ses capacités athlétiques sont phénoménales. Je l'ai vu réaliser des exploits physiques, et j'en suis proprement restée bouche bée, en tant que retraitée de SAS, je sais que certains militaires ne pourraient pas en faire de même. Il n'hésite jamais à se servir de ses capacités. D'une manière générale, il n'hésite jamais. Il fonce toujours. Le doute n'a pas sa place au côté de son égo. Heureusement, il a un excellent instinct. Je dis bien instinct. Son comportement n'est jamais réfléchit. La logique élémentaire n'est pas vraiment son fort. Il est intelligent, mais se situe plus dans la moyenne à ce niveau là. On ne peut pas tout avoir. Il retient cependant vite et bien.
Cependant. Je le considère personnellement avant tout comme un handicape dans une équipe d'agents. En effet. Il se montre tout simplement INCAPABLE de travailler en équipe. Il se la joue toujours solo. C'est bien souvent un miracle que ses coéquipiers soient au courant de ce qu'il fait. En tant que contrôleuse, j'en savais à peine plus. Il agit bien souvent sans aval, et a manqué ainsi de faire planter la couverture de ses coéquipiers. Si la situation n'a pas viré à la catastrophe, c'est bien en raison des capacités mentionnées plus haut. Je pense que c'est son ego et son leadership naturel qui bloque littéralement le travail en équipe de Maxwell. De plus, il a souvent tendance à avoir trop confiance en lui. Là encore, il a manqué de faire planter la mission, simplement sur un défi qu'il a lancé à sa cible, et qui manqua de l'envoyer à l'hôpital.
Précisons enfin qu'il a une forte tendance à se montrer violent, et qu'il est systématiquement dans le refus d'apprendre. A titre personnel, je conseillerais son exclusion de CHERUB, même si je sais à quel point les agents typés arabes sont précieux. Mais ne venez pas dire qu'on vous aura pas prévenu. S'il n'était pas aussi arrogant, au point de refuser (et quand monsieur refuse quelque chose, par un étrange miracle, nommé je dirais détermination, et bien, les évènements vont dans son sens) d'échouer à une mission, je pense qu'il aurait été un agent catastrophique. Et ce risque là est toujours présent. Un agent aussi instable n'est pas sûr. Je ne voudrais pas l'avoir sur des missions aux risques effectivement très élevés.
En quelques mots : Arrogant, violent, vulgaire, solo, inconscient, instinctif, colérique, rentre-dedans, imprévisible, refus de l'autorité, déterminés, leader naturel...
   
Son histoire

   Il fut un temps où Maxwell, né Abbas, était mignon. Si si, je vous jures ! Tant qu'il était gosse. Né d'un père arabe, conseiller financier d'un émir, et d'une mère anglaise, prostituée de luxe, il mena une vie plutôt tranquille les huit premières années de sa vie. Son père avait toujours refuser de se marier à sa mère, malgré l'enfant, qu'il avait pourtant reconnu. Pour cause, la fille de l'émir lui était promise. Le dit émir fermait volontiers les yeux sur celle qui habitait avec son futur gendre et le fruit de leurs ébats. Mais il a toujours été convenu que les deux étrangers n'auraient plus leur place à l'arrivée de la femme de monsieur. C'est ce qui arriva alors que Abbas eut huit ans. Les voilà virer comme des malpropres de la maison, alors que la procession de l'émir, elle, entrait.
Trois mois, ce fut le temps qu'ils vécurent à la rue. Jusqu'à ce que sa mère revienne chez son ancien mac, pour faire à nouveau commerce de son corps. Las, celui ci préféra la battre mort et botter le cul du gamin qu'autre chose.
Blessée, en hivers, la mère du gamin ne tint pas longtemps. Quelque chose l'emporta. Il ne savait pas trop quoi. Le médecin lui avait dit, mais il n'a pas retenu. Puis le médecin l'emmena dans un orphelinat. Il ne savait pas qui était le gosse. Mais le gosse lui avait dit que son père ne voulait pas de lui. Sans en dire plus.

A l'orphelinat, Abbas Jill ne ressemblait pas à un gamin qui en trois mois s'était fait rejeter par son père (il avait de toute façon toujours été distant et ne s'était absolument pas préoccuper de leur avenir par la suite. Ah non, c'était sa mère qui avait dépenser le pécule en coke). Et avait vu sa mère mourir. Non. Il était là, volontaire, déterminé, à dire qu'il deviendrait célèbre, et qu'il enverra tous ceux qui le feront chier en enfer. Pas joyeux non, mais avec une hargne de finir hors de ce qu'il nommait le bagne à toute épreuve. Parmi les garçons de son âge, personne n'avait à vrai dire le pouvoir de lui dire quoi que ce soit. En quelques jours, il devint le chef d'une petite bande, et il n'avait absolument aucune honte à tyranniser les autres enfants. Les plus âgés ? Bah, ils disaient rien, ils s'en foutaient. Certains même l'aimaient bien. Et surtout, personne n'avait son pareil au basket ball. Agile, rapide, précis, puissant. Il démontrait déjà ses capacités physiques. Et un jeune adolescent en particulier ne le lâcha pas du regard. Un mois durant. Il hésitait, il hésitait. Le gamin avait des capacités recherchées par CHERUB, et en plus, il était typé arabe. Mais le sale caractère du gosse, déjà, rebutait l'agent. Finalement, la décision fut prise. Et Abbas fut emmené sur le campus.

Comment décrire les épreuves subies par Abbas ? Ce fut quelque chose des plus particulier. Alors qu'il se réveilla dans une chambre inconnue, il ne mit pas longtemps à descendre, et à chercher des réponses. A sa manière. C'est à dire qu'il choppa un gamin. Il portait le même T-shirt que lui, mais en version rouge. Il le plaqua contre un mur et exigea des réponses. L'autre lui dit en se précipitant qu'il devait trouver Mac, et lui indiqua le chemin à suivre, mais au final, ce fut une mastodonte en T-shirt noir qui le traina, sans mot dire, devant le bureau. Ça s'annonçait bien, n'est ce pas ?
Les test physiques se passèrent à merveille. Le gamin avait toujours été en pleine forme, et pour quelqu'un venant de l'extérieur, il était dans une forme parfaite. Il n'aurait aucun mal à se faire aux exigences de l'organisation. Lorsqu'il eut à montrer ses capacités en combat, face à un autre jeune en recrutement, Mac put voir que le garçon en savait déjà énormément. Mais surtout. Il put voir que la violence d'Abbas décrite par le recruteur n'était pas exagéré. Heureusement, en face, il s'agissait d'un agent expérimenté, et les coups ne lui faisaient pas vraiment mal. En ce qui concerne le test intellectuel... Ce fut moyen, très moyen. Abbas n'était jamais allé à l'école, il n'avait jamais rien appris. Officiellement, son père s'était chargé de son éducation. Concrètement, tout ce qu'il savait venait de quelques livres pour enfant que le dit père avait bien voulu acheter. En revanche, au moment de tuer le poulet, le gamin n'hésita pas une seule fois. Il le fit, point. Parce que son instinct lui disait de le faire. Pour s'ouvrir toutes les portes du futur.
Au final, bon gré mal gré, il fut accepté. Il prit alors le prénom de Maxwell, gardant Abbas en second prénom. Pourquoi Maxwell ? Il a juste pioché ce nom dans un livre... De physique.

Maxwell... devint rapidement le rouge le plus haït et le plus admiré. Peu de personnes pouvaient se prétendre être son ami. Presque personne même. Maxwell n'aimait personne. Ce qui est toujours vrai d'ailleurs. Mais sa façon qu'il avait de répondre aux plus âgés, et ses talents naturels forçaient le respect. Il en fut de même au PEI. Et durant toute sa carrière d'agent. Bon gré mal gré. Un mot qui décrit bien son recrutement, son intégration, son PEI, et l'acquisition de son T-Shirt bleu marine à l'âge de 14 ans, après 4 ans de carrière bien fournie. D'autres l'avaient eu plus tôt. Certaines rumeurs commençaient à circuler, comme quoi il ne serait qu'un agent médiocre. Obtenir ce T-shirt coupa court à ces mauvais mots. Non, définintivement, personne ne pouvait dire qu'il était mauvais. Mais personne ne voulait travailler avec lui.
Devenant un agent craint, respecté, haït, admiré, il atteint ses seize ans. Les amis qu'il avait en était rouge ? Tous avaient finit virés. Il n'avait depuis plus lié aucune amitié. Il eut de nombreuses petites copines. Qui ne devraient pas vraiment être appelées comme ça. Maxwell s'est toujours foutu du règlement de CHERUB. Et cela lui a valu de sacré punitions.
Bon gré mal gré. Il est toujours là. Il accomplit ses missions, toutes ses missions. Sans presque jamais de problème. Le noir se refuse à lui, malgré un grand nombre de missions aux risques élevées, certaines solo, accomplies. Car personne, non, vraiment personne ne peut supporter son sale caractère.

Il est manifestement à la fin de sa carrière. Mais il est encore là. Avec son caractère intenable, ses performances douteuses et louables à la fois, et son T-shirt bleu marine. Il peut toujours servir. A l'époque du terrorisme, se séparer de lui serait une erreur stratégique.
Derrière l’écran
   Pseudo : Maku
   Age : 22 ans
   Comment nous as-tu connus ? Muhuhuhuhu
   Des remarques ? Code Validé par Itô
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Maxwell : dégagez les moches, votre dieu est là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu
» Mes moches dessins
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Vos personnages :: Présentations :: Dossiers Acceptés-