Forum RPG dans l'univers de Cherub
 

Partagez | 
 

 Mission : Présence Russe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zara Asker
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Mission : Présence Russe   Jeu 20 Nov - 23:39


8 Septembre 2013, 4 heures du matin

Oui, bon, d'accord. Il était tôt. Très tôt. Mais c'était pour la bonne cause. Leur arrivée en ville allait devoir se faire discrète. Il était censé être plus ou moins un fugitif, en tout cas, il se trouvait que Kostya Markelov était en fuite avec deux enfants. Pas question donc de prendre l'avion. Ils iraient. En voiture. Jusqu'à Édimbourg. Ce n'était après tout que sept heures de trajet, tout allait bien. Ils arriveraient sur le coup des 11 heures. Assez pour poser la voiture au garage, et aller manger dans un restaurant pas loin. A cette heure, la veille de la rentrée, il y avait bien peu de chance de se trouver dans des bouchons.

Les agents arrivèrent à l'heure. Et c'était tant mieux pour eux, Erwart n'aurait pas accepté le moindre retard. Il n'y avait pas pire départ pour lui que ceci. Les valises, légères (heureusement, c'était deux garçons) entrèrent dans le coffre, puis les gamins s'installèrent à l'arrière.

"Je ne saurais que trop vous conseiller de dormir encore. Nous ferons une pause dans trois heures."

Ils se mirent en route, et la première partie du voyage fut des plus silencieuses. Une pause sur une aire, où les agents purent à loisir se fournir en cochonneries et autres petites choses. On ne changeait pas les agents. Leur "père" fut indulgent, à la caisse, moins dans la voiture, où il n'oublia pas de leur rappeler qu'ils devaient maintenir leur forme physique.

La seconde partie du trajet fut nettement moins silencieuse. Le contrôleur de mission leur posa un grand nombre de questions, afin de vérifier leur connaissance de leur couverture, et afin de remplir des trous. Lorsqu'il fut enfin satisfait des réponses de ses agents, il les laissa profiter du paysage écossais. Celui ci finit par laisser place à un paysage urbain. Edimbourg.

Le van se fondit dans la circulation. Un appartement les attendait, près du garage de leurs cibles. Justement, le voici. Comme prévu, Erwart s'y arrêta. Le van avait besoin d'un contrôle en bonne et due forme. Et ce premier contact ne serait pas de trop. En russe, il pria ses enfants de sortir de la voiture, et de le suivre, alors qu'il alla à l’accueil. Il se fit accueillir par un employé, un écossais, mais aucune trace des russes. Laissant les agents "jouer" entre les voitures -ils avaient après tout 7 heures de trajet dans les pattes- il expliqua un problème imaginaire au van. Il était vieux, et avait fait de drôles de bruits pendant le long trajet. Il aimerait qu'un contrôle soit fait.

S'il était déçu de ne pas avoir pu accroché de suite la cible, Erwart n'en laissa rien paraitre. Ils avaient du temps devant eux de toute façon. Laissant là le van, s'assurant que tout serait fait dans la journée, il pu aller manger avec ses deux fistons biens turbulants au kebab du coin. Avant d'aller récupérer valises et sacs dans le van. Là, il put enfin rencontrer le patron. Il se présenta, rapidement. Sans plus. Quelques mots échangés sur la région d'où chacun venait, c'était tout. Les deux hommes devaient se montrer très prudents.

Quand il se retourna il vit que les deux agents fixaient la mastodonte russe. Il les sermonna rapidement en russe. Ca ne se faisait donc pas de fixer les autres ainsi ! Puis il décida d'attendre que son van soit révisé. Dans le meilleur des cas, les cibles des agents arriveraient, et tout pourrait enfin commencer. Mais non, cette journée ne devait pas être placée sous le signe de la chance pour eux. C'est bredouille qu'ils arrivèrent enfin dans leurs appartements, à presque seize heures.

L'appartement comptait quatre pièces. Deux chambres, une pour le contrôleur, une pour les agents. Une salle d'eau rudimentaire. Un salle de séjour avec coin cuisine. Il ne leur fallait pas plus. La soirée se passa tout à fait normalement. Erwart exigea d'eux qu'ils ne parlent que russe. Cet élément était primordial à la réussite de la mission. Et Bruce était moins à l'aise que son camarade. Il exigea enfin un couché tôt, pour un réveil le lendemain en pleine forme.

Jour de rentrée. Ils seraient alors dans un tout nouveau lycée. Inscrits de dernière minutes, et inscription pas encore réglée. Cela les obligera à se faire accompagner par un surveillant chacun dans leur classe respective, celle, évidemment, de leur cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Zara Asker
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 21/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 34
Statut: Agent Calme
Nombre de Missions: Indénombrable
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 20 Nov - 23:42


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

- le départ du campus
- l'interrogatoire de Erwart (autorisation de faire un sans faute uniquement si vous postez dans les 24 heures :p)
- les passages au garage
- la matinée de rentrée, et votre éventuel premier contact avec votre cible.

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre libre

Vous devez faire minimum 750 mots pour ce rp. Bon courage à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherub-campus-rpg.forumactif.org
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Ven 21 Nov - 16:37

07/09/2013
22h00
Piotr tentait encore de s’endormir ma le sommeil le fuyait comme la peste. Pas moyen pour le blond de trouver le repos. Et cela faisait déjà plus d’une heure qu’il se tournait et retournait dans l’espoir que Morphée vienne le chercher. Et quand enfin il se plongea dans les bras de celui-ci, le russe fit le même cauchemar que le jour du briefing. Il se réveilla en sueur et en sursaut tout juste deux heures après avoir plongé. Le réveil indiquait 00h27. Piotr reprit ses esprits, se leva et alla sous la douche où il traîna pendant près d’une heure. Il en sortit les doigts fripés comme après une longue baignade. Il s’habilla en civil. Un simple jean accompagné d’un t-shirt rouge. Il enfourna tous ses autres habits dans un sac. Ce sera son sac de voyage. Quand tout fut près, le russe regarda l’heure, 02h45. Il lui restait une heure à tuer avant le départ. Le cosaque alluma son ordi et envoya un mail à son petit ami. Oui, à presque trois heure du matin, il n’y a que cela à faire. Son mail finissait sobrement par
«……….
Je suis prêt pour mon départ, j’espère que toi aussi.
On se reverra à la fin de nos missions respectives.
Bon voyage, Piotr. »

Le russe éteignit son pc prit ses affaires et quitta sa chambre en la fermant à clef. Il passa se chercher de quoi grignoter dans la réserve. Quelque chose de pas trop sucré et une grande bouteille d’eau. Il entama tous cela de suite et conserva les restes. Quand il sortit du bâtiment la première chose qu’il sentait était un froid revigorant. Même si ça se voyait qu’il n’avait pas dormi et que ça le rendait maussade. Ce froid lui donna un coup de fouet et il avança jusqu’au parking où attendait déjà Kosya. Le blond salua le contrôleur et posa ses bagages dans le coffre. Alexandr arriva à son tour et les voilà partit. Le russe s’endormit à une vitesse fulgurante une fois le van lancé.

Piotr ne se réveilla même pas à l’arrêt du véhicule, il fallut les claquements des portes pour cela. Il émergea doucement en ayant un mal fou à remettre ses idées en place. Cette semaine avait été parsemée d’insomnie et même s’il faisait tout pour ne pas le montrer on pouvait aisément le deviné à ses poches sous les yeux et son calme apparent. Parce que oui, durant toute cette semaine le blond n’avait fait aucune connerie. C’était son record depuis son arrivée. Il se glissa hors de la voiture et alla au magasin. Pas grand-chose ne l’intéressait. Il prit un dépliant sur l’Ecosse qu’il dévora avant de le reposer. Au moment de passer à la caisse Piotr prit vite fait un paquet de chips. Oui, vous avez bien lu, un paquet de chips à sept heure du matin. La remarque du contrôleur dans le van fit sourire Piotr qui secoua son paquet de chips avant de le jeter sur Bruce et de prendre dans son sac sa bouteille d’eau et d’en boire avant d’en proposer à tout le monde.

Sur la seconde partie du trajet Ewart posa un nombre incalculable de questions sur la mission. Piotr loupa quelques détails tant Morphée cherchait à le reprendre dans le mondes des rêves. Le blond y replongea dès que Kosya leur lâcha la grappe.

Le véhicule se stoppa, Piotr se réveilla et sortit du véhicule à la suite des deux autres. Il s’étendit de tout son long en baillant. Il suivit son père vers l’accueil mais il eut une  autre idée qu’il lança en russe à Bruce. En fait c’était une pique à propos de la tenue de son frère. Très fier de lui, il éclata de rire en s’éloignant subitement de lui en courant. Ils « jouèrent » ainsi jusqu’à ce que Kosya sorte. Piotr le rejoignit en marchant et en tentant de récupérer son souffle.

Repas, kébab. C’était la première fois que Piotr mangeait cela et il ne trouva pas ça mauvais. Il en ingurgita trois sans prêter attention à sa famille. Il regardait plus autour regardant les inconnus, les bâtiments, etc… Ils retournèrent au garage où ils récupérèrent leurs affaires. Kosya échangea même quelques mots avec la cible que Piotr ne s’empêcha pas de détailler des pieds à la tête avec des grands yeux bien ouverts. Le contrôleur les réprimander en russe et Piotr ne tilta pas de suite, il continuait de dévisager Gregorovitch. Tout le temps qu’ils restèrent là, le russe observait chaque mouvement de Gregorovitch et chaque personne entrant dans son champ de vision. Il y cherchait sa cible mais aussi peut être des visages connus, enfin si on peut appeler des visages connus des visages que l’on voit au moindre cauchemar.

Les voilà enfin à l’appartement. Quatre pièces. Ce qui veut dire que Piotr allait devoir dormir dans la même chambre que Bruce. Le russe lança une prière muette pour ne pas faire de cauchemar durant toute la mission. Il en était hors de question, question d’honneur.

Piotr suivit la consigne et se coucha tôt. Il s’endormit comme une masse mais se réveilla une heure plus tard en ayant l’impression d’avoir largement assez dormit. Il sortit doucement de la chambre pour rejoindre la salle d’eau où il se passa de l’eau sur le visage. Il retourna dans son lit une dizaine de minutes plus tard. Il réussit à retrouver le sommeil. Le russe rêva d’une hypothétique rentrée, agréable puis d’une qui le fut beaucoup. Son cauchemar recommença, encore. Il se réveilla une fois de plus en sursaut.

Il était quatre heure du matin. Piotr se leva et alla se laver de ses sueurs nocturnes. Il alla dans le séjour et attendit que le temps passe les yeux rivés sur le plafond dérivant de temps en temps vers la fenêtre où l’aube pointait. Au bout d’un moment son ventre gargouilla. Le cosaque fouilla le frigo et les placards à la recherche de quoi faire son petit déjeuner. Il le mangea puis fut rejoint par Kosya et Alexandr. Piotr alla s’habiller de l’uniforme de l’école privée où ils étaient inscrits en dernière minutes.

Les deux agents partirent ensemble et Piotr ne put s’empêcher de faire une remarque sur l’uniforme en russe bien sûr. Ils sortirent. Au secrétariat de l’établissement ils finirent leurs inscription et ce temps-là agaça longuement Piotr qui voulait bouger, il commençait à avoir la bougeotte. Il suivit le surveillant de la manière la plus décontractée possible. Les mains dans les poches suivant le surveillant tout en regardant le lieu et les élèves présents dans les couloirs. La sonnerie retentit et tout le monde disparut. Quant à lui, le russe arriva à destination et entra dans la salle de classe en suivant le surveillant. Il repéra instantanément Adrian, sa cible. Le surveillant partit sans que le cosaque s’en rende compte et le professeur tentait désespérément d’avoir son attention, mais elle était portée sur chaque visage de la pièce. Ce ne fut que quand le prof hurla que Piotr réalisa sa présence. Il le salua tranquillement et se présenta. Ses camarades explosèrent de rire et Piotr les regarda plein de questions sur le visage suivi d’un énorme regard noir à toute la classe. Il alla s’assoir à la place désigné par le professeur. Une table contre le mur vers une fenêtre. Il s’y installa et les cours démarrèrent. Piotr s’y emmerda comme pas possible. Il faisait un effort sur humains pour écrire ce que racontaient les différents profs qui se succédèrent. À midi, Piotr ne put s’empêcher de jurer en russe et de pester. Il avait complètement zappé où il devait aller pour manger et même s’il était prévu qu’il aille avec Bruce. Le visage de celui-ci apparu et Piotr jura de plus belle. Racontant tout et n’importe quoi à propos de son frère. Adrian apparu derrière lui.

Oh ! Tu parles russe ! Je me disais bien que t’avais bien un nom russe.

Piotr se retourna et recula de quelques pas. Depuis quand était-il ici lui ? Il eut une idée, il allait demander au gen où se trouvait le réfectoire.

Ah, si tu le dis. En fait, tu sais pas où l’on peut manger ? Je crève la dalle.

Si, tu veux venir avec nous ? dit-il en désignant ses amis derrière lui.

Allons-y.

La petite bande se dirigeait vers le réfectoire et Piotr se servit son habituel énorme plateau et alla manger avec Adrian et ses amis.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Sam 29 Nov - 18:59

Un vrai marathon, la semaine que Bruce venait de passer avait été un vrai marathon. Durant toute la semaine, le jeune homme avait commencé à jouer son rôle, premièrement, en changeant de prénom passant de Bruce à Aleksandar. C'était vraiment pas facile, de s'habituer à un autre prénom que celui que l'on porte depuis sa plus tendre enfance. Pour que ce soit plus simple, le garçon avait exigé, que ce soit Piotr ou même Itô, qu'ils l'appelle à présent Aleksandar. Bon, les premiers jours, ça avait été vraiment comique, c'est simple, l'espagnol ne se reconnaissait pas du tout. Non mais vraiment, pourquoi Aleksandar? Le garçon trouvait ce prénom juste horrible. Itô se gardait bien de rigoler tient, à chaque fois que Bruce enfin Aleksandar passait devant elle, la nipponne lui glissait doucement à l'oreille le nom typiquement Russe et partait en gloussant. La deuxième chose qu'il avait fais durant la semaine, avait été de se perfectionner en Russe car oui certes, au cours de son dernier PEI, il avait appris brièvement les bases mais malheureusement, ce n'était pas suffisant pour qu'il parte en mIssion. Dès sa sortie du bureau, il était parti se procurer tous les ouvrages inimaginables sur la langue Russe afin d'être au top. Résultat, trois nuits blanches, une tête à faire peur, c'est génial. Il avait même reçu de l'aide de son frère Piotr. Bon ça, c'était plus une idée d'Erwart le contrôleur de mission. Ce dernier conscient et témoin du froid entre le Russe et l'espagnol avait exigé que les deux agents passent du temps  ensemble afin de pouvoir développer une relation presque fusionnelle, une relation normal entre frères. Ceci n'avait pas été chose facile mais finalement, ils ne s'étaient pas tapés dessus.

Le réveil de l'espagnol sonna à deux heures du matin. Non mais là, c'était pas possible par contre. Depuis quand on convoquait les gens à 4 heures du matin hein ? En temps normal, les gens dorment à cette heure là. Pour Bruce, c'est l'heure à laquelle il se lève pour faire trois gouttes avant de se rendormir. Pour se lever, ce serait dur. Le jeune homme ne bougeait pas dans son lit, il paraissait mort, laissant le bruit infernal de l'appareil rythmer les battements de son cœur. 2h 30, si l'agent continuait comme cela, il devrait courir derrière la voiture. C'est d'un mouvement relevant presque d'une corvée, que le garçon de 12 ans sorti enfin de dessous sa couette. Enfin pour être plus exacte, il s'enroula dans la couette en plume et tel un saucisson gagna la salle d'eau. Le contact du sol froid sur les pieds du garçon était désagréable. Pourtant il s'aventura d'un pas assuré directement sous la douche se délaissant de sa couette. L'eau chaude ruisselait maintenant sur tout son corps et c'était le moment pour lui de se poser milles questions afin de savoir s'il n'avait rien oublié. Non, toutes ses affaires étaient prêtes à embarquer pour cette mission des plus importantes. A y réfléchir, son nom maintenant ne le dérangeait plus et il commençait presque à l'aimer. Une fois habillé, il se dirigea vers la chambre, attrapa au passage un paquet de gâteau et se cala devant son ordinateur. Le petit déjeuné se déroula devant une série en streaming. Il était maintenant 3 heures du matin, le temps qu'il fallait pour écrire un mot à Itô. Bruce feuille en main écrivit de sa plus belle plume. La lettre scellée dans une enveloppe, le garçon la glissa sous la porte de la chambre de la jeune niponne. Même si beaucoup pouvait trouver ce geste ringard, il s'en moquait.
Une fois ceci fait, le garçon retourna dans sa chambre afin de prendre sa valise et parti en direction du lieu de rendez-vous c'est à dire le parking.

Piotr ainsi que leur père étaient déjà présent. Le russe n'était pas très frais comme Bruce. Une fois sa valise embarquée, le voyage commença. D'après Erwart, le voyage durerait 7 heures. Piotr s'endormit rapidement et Bruce fit de même. Quand il se réveilla, la voiture était entrain de se garer, Piotr toujours endormit. Enfin ils avaient le droit à une pause de quoi se dégourdir les pattes. A l'intérieur de la boutique, Bruce retourna en enfance prenant des aliments gras à volonté. Le garçon savait qu'en temps normal il n'aurait pas le droit de se goinfrer de ce genre de chose et Erwart leur rappela une fois à l'intérieur du Van. Piotr en profita d'ailleurs pour jeter son paquet de chips sur Bruce qui se mit à rigoler, finalement, le russe était un garçon plutôt drôle. Après, était-il tout le temps comme cela ? L'atmosphère entre les deux garçons se détendait au fil des jours.

La deuxième partie du trajet fut beaucoup moins reposante que la première et pour cause, Kosya le nom d'emprunt d'Erwart, avait eu l'idée d'improviser un petit test afin de savoir si les agents connaissaient sur le bout des doigts leur couverture. Ce ne fût pas glorieux car les circonstances, semaient le doute dans la tête des deux agents. Une fois libre, Bruce passa le reste du trajet à bouquiner.

Le Van se stoppa une seconde fois mais cette fois-ci devant un garage. Alors que Bruce commençait à suivre son père vers l'accueil du garage, Piotr attrapa Bruce par le bras, lui fit une remarque sur sa tenue et l'enfant fier de lui commença à courir et à ricaner. Bruce très joueur, prit en chasse son frère et tous les deux rigolèrent comme de vrais frères.
Le repas du midi,un kebab, l'espagnol avait déjà eu l'occasion d'en manger lorsqu'il était petit.
Le repas achevé, la famille retourna au garage où cette fois-ci, Kosya fit la connaissance d'un homme qui de par son allure devait être le patron. Instinctivement, les deux agents analysèrent l'homme de la tête aux pieds. Leur père voyant cela, les sermonna en Russe. Bruce détourna le regard mais ce ne fût pas le cas de Piotr et l'espagnol le bougea du coude afin qu'il sorte de ses pensées.  

Les valises en mains, ils purent enfin découvrir l'appartement, où ils allaient vivre ensemble durant l'intégralité de la mission. Vu le nombre de chambre, les deux agents partageraient la même chambre. La soirée se passa normalement à la seule exception que Erwart exigea que les agents ne parlent qu'en Russe. Même si Bruce était clairement moins à l'aise que Piotr, il se débrouillait mieux qu'au début de la semaine.

La nuit se passa agréablement bien. Une fois habillés, les agents partirent en direction de l'établissement scolaire. La mission commençait enfin. Sur le trajet, Piotr fit une remarque en Russe sur l'uniforme immonde que les deux agents portaient ce qui fit bien rire l'espagnol. Une fois leurs inscriptions terminées, les agents se séparèrent. C'est une charmante jeune fille qui conduisit le blond jusqu'à sa salle de classe. Une fois dedans, il fit une rapide présentation et repéra au loin sa cible, Dimitri. Le jeune homme était exactement comme sur le cliché de Cherub. Bruce priait pour que le prof le place à côté de sa cible mais non, l'espagnol se retrouva à côté d'un garçon du nom de Tom qui passa l'heure à trifouiller dans son nez. Les cours se passèrent très lentement. A l'heure du déjeuné, il était prévu de se retrouver avec Piotr au réfectoire. En tournant la tête, Bruce aperçu son frère qui parlait déjà avec Adrien et il comprit que Piotr ne mangerait pas avec lui. Soudain, l'espagnol aperçut au fond du couloirs Dimitri entouré de ses amis. Voulant lui aussi de suite établir un contact avec le jeune homme, il marcha vers lui. C'est là que la surveillante qui l'avait accompagné jusqu'en classe se posta pile devant lui.

- Je voulais te montrer le réfectoire.


Mais d'où elle sortait celle là ? Bruce pesta en Russe, si elle ne partait pas de suite, il ne pourrait établir un contact avec Dimitri.

- C'est gentil, mais je pense savoir où il se trouve.


- Non, mais je vais te montrer

Ne voulant pas se pousser, Bruce lui força le passage. La jeune femme outrée, tourna les talons. Maintenant Dimitri, mais le jeune homme s'était volatilisé.


HRP : Encore désolé du retard ^^
Revenir en haut Aller en bas
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 7 Déc - 14:21

Quand les agents rentrèrent, milieu d'après midi, Erwart les attendait de pied ferme. Il demanda illico les nouvelles, et félicita Piotr d'avoir déjà pu approcher sa cible. Il hocha simplement de la tête pour Bruce. Qu'il n'ait pas déjà réussi à approcher Dimitri n'était en soit pas grave. Il fallait parfois plusieurs jours après tout. Cependant, il s'interrogea rapidement un moment sur comment Piotr pourrait aider Bruce. Les deux frères étant très proche, ils devaient passer du temps ensemble, mais apparemment, ce n'était pas tant en cours.

C'est en voyant un groupe de jeunes du même âge que Piotr et Bruce aller dans la même direction, suivi d'un autre, qu'il prit sa décision.

"Il doit y avoir plus loin un square, où ça a l'air de jouer au foot. J'aimerais que vous y aller. Parlez en russe, sauf s'il vous faut vous adresser à d'autres. Si y a Adrian et Dimitri, ils devraient être ensemble. Piotr, tu les approchera en emmenant Bruce."

Il leur fit alors signe de déguerpir, avant d'annoncer rapidement.

"Diner à 18 heures, si vous n'êtes pas rentrés, vous mangerez froid !"

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 7 Déc - 14:25


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

- la suite de la journée au collège (pour Bruce, sans contact avec sa cible)
- une partie de foot sans leurs cibles respectives
- la prise de contact au square avec leurs cibles
- un repas au kébab avec eux, à l'initiative de Dimitri.
- la soirée avec un retour au collège de nuit, et un tag en russe dessus

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Bruce
Piotr

Vous devez faire minimum 500 mots pour ce rp. Bon courage à vous !

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Mer 17 Déc - 15:56

Voilà, à cause de cette surveillante, le garçon venait de louper une belle occasion de se rapprocher et d'établir un contact avec sa cible, Dimitri. Le jeune homme commença à marcher en direction du réfectoire, en colère les points serrés. Bruce commençait à se sentir mal, de quoi avait-il l'air hein ? Piotr lui avait réussi et l'espagnol n'en était pas capable ? Soudain, le garçon s'arrêta de marcher, et se dirigea vers les toilettes. En se regardant dans une glace située au dessus d'un lavabo blanc, il se regarda et se trouva pathétique. L'agent venait de piquer une crise parce qu'il avait échoué. A cet instant présent, oui il avait échoué. Le blond avait perdu la bataille mais pas la guerre. Après tout, il avait bien réussi à approcher Chris sur sa toute première mission à Los Angeles, alors ici, il y arriverait également. Heureusement que son petit frère Piotr était parti depuis bien longtemps du couloir. S'il avait été présent, à coup sûr, il se serait arrangé pour le lui rappeler par la suite. Bruce ouvrit le robinet et s’aspergea le visage.

De retour dans le couloir, le garçon reprit son chemin vers le réfectoire. En arrivant dans la pièce, le garçon ne fut pas surprit pas la grandeur de la pièce. Après tout, le réfectoire devait accueillir beaucoup d'élèves. La queue pour accéder aux plateaux était juste énorme, à croire que c'était jour de frite. De plus, les gens avançaient lentement. Quand ce fut au tour de l'agent, il afficha un sourire, enfin il allait pouvoir manger. Son plateau en main, il scruta la pièce afin de voir si Dimitri était présent. Une analyse rapide lui permit de dire non. Il s’apprêtait à s’asseoir seul à une table quand il perçut un geste au loin. En plissant les yeux, Bruce reconnu un groupe de fille qui étaient dans la même classe que lui. Par contre, il ne connaissait pas leurs noms. Après tout, manger avec ces filles ferait passer l'heure du déjeuné.

- Salut , commença l'une des jeunes filles, excuse moi, je n'ai pas retenu ton prénom.

L'agent répondit gentiment le sourire aux lèvres, aujourd'hui, il ne mangerait pas seul. Les filles lui posèrent un tas de questions sur sa vie et en particulier sur la vie qu'il avait avant d’emménager ici. Le garçon suivait à la lettre le scénario de CHERUB, en parlant d'une voix décontractée comme s'il parlait véritablement de lui. Rien ne permettait de dire que les jeunes filles connaissaient Dimitri. Le repas se passa magnifiquement bien et c'est accompagné de ces filles, que Bruce regagna sa salle de classe.

Les cours donnés l'après-midi avaient été d'un réel ennui. Le seul cours intéressant avait été le cours de Math. Grâce aux leçons orchestrés par CHERUB, et sa passion pour les mathématiques, le jeune homme comprenait très vite. Même le professeur fut étonné de la vitesse à laquelle l'agent avait fais les exercices. Il fallait bien que le jeune homme s'amuse un peu.
Les cours enfin terminés, les deux agents se retrouvèrent devant l'établissement et rentrèrent ensemble jusqu'à l’appartement où leur père les attendaient déjà. En arrivant, les adolescents avaient du faire un compte rendu de leur journée. Pour Bruce, Erwart hocha simplement la tête. Il était déçu, ça se voyait sur son visage. Soudain, le contrôleur vu une groupe de jeune passer et s'empressa de dire aux enfants de les rejoindre. Peut-être que Dimitri et Adrien seraient là-bas.

Un peu plus loin, se tenait un petit square froid, dépourvut de toute forme de végétation. Les jeunes étaient environ 14. Les deux agents rejoignirent alors le groupe et une partie de football fut organiser. Soit, ce n'était pas du tout le sport qu'aimait Bruce mais il ferait avec. Même s'il préférait clairement les arts martiaux et le badminton, le niveau du blond avec un ballon restait correct. Bruce et Piotr dans la même équipe, le match put commencer. Globalement, le niveau n'était pas mauvais, beaucoup faisaient plus du foot de rue que du vrai football mais ils s'éclataient. Quand Bruce devait parler à son frère, il communiquait uniquement en Russe et quand il devait parler aux autres garçons, il parlait en Anglais. Le match se termina sur un résultat vraiment prévisible, 6 à 2. Alors que les joueurs se serraient la main, un petit groupe arriva. Parmi eux, se trouvait Dimitri et son frère. Piotr entraîna alors l'espagnol et le présenta aux deux frères. Ça ne parlait qu'en Russe, Bruce avait même réussi à capter une blague, il s'améliorait. Dimitri était assez gentil, Bruce le trouvait intéressant. De l'extérieur, on aurait pu croire que les quatre jeunes s'étaient toujours connu. Cela faisait déjà un bon moment que les adolescents parlaient quand Dimitri celui qui intéressait l'espagnol, proposa à l'assemblé d'aller manger un Kebab.

Leur père mangerait cette fois-ci seul. Sur le chemin menant au snack, Bruce essaya de rester relativement près de Dimitri essayant de rentrer dans leur conversation, ce qui n'était pas chose facile car tous se disait en Russe. A un moment, un garçon qui devait avoir l'âge de Dimitri parla d'une jeune fille se trouvant dans leur classe. Apparemment, la jeune fille intéressait fortement Dimitri. Lorsque que l'agent entendit son nom, il en profita pour rentrer dans la discussion.

- Honnêtement, cette fille c'est une vraie bombe.


Alors les garçons commencèrent à rigoler ensemble. Bruce comprenait ses camarades la fille à laquelle ils faisaient allusion, était magnifique et séduisante, il fallait le reconnaître. L'agent côtoyait lui aussi une fille magnifique mais qui actuellement se trouvait bien loin de lui : Itô ! En arrivant au Kebab, Bruce prit exactement la même formule que lors de leur premier repas à Edimbourg. L'adolescent commençait à adorer le kebab. A table, l'ambiance était bonne enfant, tout le monde rigolait avec tout le monde. L'espagnol lui s'était assit juste à côté de Dimitri. Après une rapide analyse, on pouvait clairement identifier qui "commandait" le groupe.
En sortant du kebab, la nuit était tombée sur la ville écossaise. Le groupe se sépara alors en deux. Lorsque que la première partie eut disparu, il ne resta plus qu'Adrien, Dimitri, Piotr, Bruce et deux autres garçons. Apparemment, Dimitri semblait vouloir retourner au square peut-être pour se poser calmement. Sur le trajet, le groupe était plus calme, les rires avaient laissé place à un silence presque mortuaire. Lorsque le groupe tourna à l'angle d'une rue, Bruce comprit de suite, les adolescents n'avaient aucunement l'attention d'aller dans un square mais bien de s'introduire par effraction dans leur école. Dimitri sorti alors une clé de sa poche et l'inséra dans la serrure d'un grand portail séparant les enfants  du bâtiment scolaire. Comment s'était-il procuré la clé ?


L'ambiance dans la coure du collège, était bien différente de celle qu'il y avait en plein jour. Plongé dans l'obscurité, le bâtiment ressemblait d'avantage à une grotte qu'à une école. Lampe de poche en main, c'est Dimitri qui ouvrit la marche. Le groupe était calme et visiblement, les enfants n'étaient pas là pour vandaliser le lieu, alors que faisaient-ils ici ? Soudain, Dimitri s'arrêta devant un beau mur blanc et posa le sac qu'il avait sur les épaules sur le sol. De son sac, il sorti des bombes de peinture. Tout était clair, ils allaient taguer le collège. Comme voulant mettre à l'épreuve les deux agents, Dimitri leur tendit à chacun une bombe de peinture et leur indiqua ce qu'il attendait d'eux. Les deux blonds avaient pour mission de taguer sur le mur une phrase en Russe, ni plus ni moins. Bruce ne comprenait pas complètement la phrase du moins, il ne comprenait pas la signification d'un mot. Pourtant, c'est d'un geste décidé que Bruce se mit à l'oeuvre, si Dimitri voulait du spectaculaire, il allait être servi.


PS : Je suis vraiment désolé du retard, n'ayant plus d'accès internet sur mon ordinateur ( qui va partir chez le réparateur), je me connecte comme je peux et souvent sur mon ipod.
Revenir en haut Aller en bas
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 18 Déc - 11:54

Piotr fut déçu de ne pas voir Alexandar arriver au self et quand il le vit, il était seul. Sa cible lui avait échappé. Tant pis. Adrian le fixait des yeux quand il se retourna vers lui. Piotr sourit.

Mon frère est entré dans le self.
C’est lequel ?
Celui qui se rapproche des filles là-bas. Tiens il s’installe même.
Et bien, il n’a pas perdu de temps.

Piotr sourit en réponse. Oh si Bruce perdait un temps précieux. Mais qu’importe, ils n’étaient pas à une journée près. Le groupe sortit et traînèrent un peu ans la cour avant d’entrer en cours juste avant la sonnerie. Ils rentrèrent en rigolant suite à une blague en russe. Piotr s’installa juste derrière Adrian et  Karl. Il les observa avec attention durant toute l’après-midi en leur répondant et en répondant au prof toujours de manière correcte ou bien en l’envoyant bouler. Cette dernière manière faisant souvent rire ses amis et hurler le prof. Et Piotr ne perdait pas son sourire.

À la sortie, il rejoignit son frère un sourire figé sur ses lèvres. Il lui tapa le dos d’une manière qui lui semblait amicale. Ils rentrèrent chez eux et firent un rapport. Piotr hocha la tête aux propos de Kostya. Il sortit en râlant. Il était loin d’avoir envie de sortir surtout au square. Les deux garçons rejoignirent  14 autres jeunes pour une partie de foot. Le regard de Piotr vira au noir, il haïssait le foot. Il joua à moitié se foutant complètement du résultat. Le russe serra de bonne grâce toutes les mains avec un sourire très amical alors qu’en fait il s’en foutait totalement.

Piotr se retourna et commença à partir. Il remarqua un groupe où se trouvait Adrian, Karl, Dimitri et d’autres.  Piotr chopa vite fait Alexandar et rejoignit en mode décontracté le groupe.

Voilà mon  tombeur de frangin.
Ah oui le gars de ce midi qui s’est retrouvé entouré de filles.
Salut, tu t’appelles ? Parce que Piotr nous a pas dit ton nom. Et puis tu es dans ma classe, non ?
La discussion continua ainsi, toujours en russe. Elle continua jusqu’à ce que Dimitri les invite au Kebab. Ils continuèrent à parler de tout et n’importe quoi, de filles, de cours enfin plein de truc qui sur le moment ne préoccupait guère Piotr. Mais il s’intégra tranquillement à la discussion, rigolant, souriant utilisant le commentaire adapté au moment opportun. Ils finirent de manger et ils séparèrent en deux groupes. Piotr suivit sa cible jusqu’au collège. Ils allaient devoir taguer ? Ok, Piotr secoua la bombe qu’Adrian lui donna. Il appuya sur la pression et un jet de peinture sortit et se dirigea sur l’autre garçon dont le nom ne revenait pas à Piotr. Le blond éclata de rire.

Ha ha on dirait que ça colore bien cette bombe à peinture. En fait désolé machin dont je ne me souviens pas de ton nom.
C’est Marc ! Et avoue que tu l’as fait exprès !
Ha ha, Je retiendrais je pense. Je ne pense pas l’avoir fait exprès.
Tu veux te battre connard !?!

Piotr se contenta de répondre par un sourire suffisant. Marc chercha à le frapper, Piotr bloqua son coup aisément. Il serra son poing pour le tirer vers lui et le frapper mais Dimitri leur ordonna de s’arrêter. Piotr relâcha Marc et recula de deux pas avec un sourire arrogant sur le visage. Ce sourire le quitta suite à un regard noir de Dimitri et d’Adrian. Piotr secoua la bombe et commença à taguer le mur en chantant en russe.

Adrian > #FE6600
Karl > #BD4C00
Dimitri > # D05504
Marc > #672900

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 1 Mar - 21:14

Malgré le lapin que lui ont posés les deux agents, Erwart se montra plus que satisfait des avancées de la mission durant la soirée. Il demanda simplement aux agent de penser à le prévenir par sms la prochaine fois. Il morigéna aussi Piotr. Il aurait été préférable qu'il ne fasse rien pour s'attirer les foudres des deux frères. Pour le moment, qu'il reste bien sous leur giron, sans faire trop de vagues. Il ne fallait surtout pas s'attirer se les mettre à dos. Sinon, ce serait purement et simplement la fin de la mission.

Les jours suivant se déroulèrent sans soucis. Les deux agents continuèrent à graviter autour des deux frères. Erwart poussa Bruce à jouer au chat et à la souris. Tantôt à impressionner et amuser Dimitri, tantôt à faire son malin ailleurs, avec les autres camarades de la classe. Cette façon de faire s'annonça positive à la fin de la semaine, alors que Dimitri convia Bruce à une farce.

Adrian et Piotr furent pour leur part plus direct, puisque dès mercredi, ils furent tous deux convoqués chez la directrice de l'établissement. Mais puisqu'ils n'avaient hérités d'aucune sanction grave, Erwart en fut très satisfait.

Samedi matin, les agents étaient invités à aller à un match de football dans une ville voisine. Nikolai Gregorovitch les emmènerait. C'était une équipe de quartier, à laquelle Adrian appartenait, et ces virées familiales semblaient faire partie de l'ordinaire.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 1 Mar - 21:16


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez deux semaines pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

- Un descriptif léger de la semaine
- Le mercredi détaillé pour Piotr
- Le vendredi détaillé pour Bruce
- le voyage en voiture avec les Gregorovitch aller et retour
- le match de foot auquel l'un de vous deux prendra part.

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Piotr
Bruce

Vous devez faire minimum 750 mots pour ce rp. Bon courage à vous !

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 5 Mar - 11:30

Piotr était très fier de son coup et puis il a su rester un minimum respectable en respectant l’ordre.  À CHERUB ou avant, il aurait sûrement frappé. Il a horreur de paraître faible. Enfin qu’importe, la mission démarrait bien. En rentrant Kostya leur tomba dessus. Piotr le prit avec calme et … rien. Il voulait prendre une douche et qu’on lui foute la paix pour la soirée, alors ce que pouvait dire le contrôleur ça lui passait par-dessus la tête.

Après une nuit sans cauchemar pour le plus grand plaisir de Piotr, la journée de mardi s’écoula sans autre peine que l’ennui. Et Piotr ne le cachait pas vraiment. Il s’était même endormi sur la table, la feuille d’exercices parfaitement complétée à son côté. La vieille bique qui leur servait de prof de maths ne se gêna pas pour le réprimander. Il répondit qu’il ne le ferait plus dans un bâillement qui s’acheva par une heure de colle le soir-même. Piotr envoya un message à Alexandar pour le prévenir. À la fin de cette interminable heure de colle, le russe quitta le collège en passant devant le mur qu’ils avaient tagué. Il n’y avait pas prêté attention dans la journée mais en fait ils s’était éclatés. Le blond ramassa une pierre qu’il frotta contre le mur, soulignant le tag d’une trace rouge. Il entendit un éclat de rire et se retourna, Adrian était derrière lui plié en deux. Piotr le regarda interloqué.

Euh… ça va ?
Ha ha, t’es marrant tu sais.

Adrian repartit dans un éclat de rire et Piotr ne savait s’il devait rire ou le frapper. Il serra le poing prêt à frapper avant de se rappeler que c’est sa cible. Il fit vaguement un sourire en fusillant sa cible du regard. Piotr commença à partir.

Hey ! On s’est bien éclaté hier soir, n’est-ce pas ?
J’imagine.
On rentre ensemble ?

Piotr hocha la tête en continuant sa route suivit d’Adrian qui raconta plein de trucs, toujours en russe. Le blond avait vaguement essayé de suivre mais en vain.

Le lendemain, pour une raison inconnue Piotr et Adrian étaient convoqué chez la directrice. Ils y étaient allés en rigolant et blaguant en russe jusqu’à ce qu’une surveillante les interpelle et les accompagne chez la directrice. Là ils se prirent un savon par rapport au tag. Comment s’étaient-ils fait prendre ? Enfin ce n’était qu’une supposition alors la directrice avait besoin de leurs aveux pour les sanctionner.

Et bien … Hier soir on s’est juste vu au square… Et … euh …
Vous nous demandez si par hasard on serait pas venu au collège pour faire un tag en russe ? Je sais juste parler, je ne l’ai jamais écrit. Et puis, on vient d’arriver avec mon père et frangin, pourquoi je commencerais déjà à causer des problèmes, j’suis pas débile.
Hum, mais tu t’es fait remarquer dès ton arrivée en salle de classe. Et toi Adrian tu as déjà causé quelques problèmes par le passé. Enfin, je n’ai rien de concluant contre vous deux, mais je vous surveille alors tenez-vous à carreau.

Les deux gamins répondirent « oui » en chœur avant de déguerpir. Piotr avait le sourire, jusque-là tout allait bien. Le blond quitta sa cible pour rejoindre son frère et lui raconter ce qu’il venait de se passer avant de partir en courant rejoindre Adrian pour aller en cours. Ils s’excusèrent du retard et le prof ne fit aucune remarque, il avait dû être prévenu. Le russe étudia sérieusement en cours se montrant intelligent mais légèrement turbulent quand le prof devenait trop insistant.

À midi ils se retrouvèrent tous au self, Bruce avec Dimitri et Marc et Piotr avec Adrian, Karl et Vladimir. Ils parlèrent d’un peu de tout et de rien, enfin surtout du fait que deux d’entre eux furent convoqués à cause du tag, mais ils prenaient ça à la rigolade comme si ça ne les concernaient pas et que c’était absurde que ce soit eux.

Les activités de l’après-midi déprimèrent Piotr. Pourquoi faisaient-ils encore du foot ? Par contre, le baseball intéressa le cosaque. Il n’en avait jamais fait et se montrait plutôt convenable à la batte. Et il adora la sensation de frapper la balle de toutes ses forces pour la faire voler jusqu’à l’autre bout du terrain en homerun.

Piotr finit par rentrer à l’appartement tranquillement, prêt à faire son rapport sur cette troisième journée. Ce qu’il fit quand il rentra, avec un sérieux et une précision étonnante pour un type qui montre toujours qu’il s’en fout de se faire réprimander.

La semaine continua tranquillement. Le samedi, ils allaient tous se retrouver pour jouer au foot dans la ville voisine. Piotr étaient loin d’être impatient. Enfin, puisque c’était un match plus ou moins officiel il pourrait piquer un somme ou faire semblant de s’y intéresser. Être tranquille quoi. Alexandar et Piotr était devant leurs cibles respectives et leur père. Piotr entra dans la voiture et se plaça au milieu entre Alexandar et Adrian. Il se posa tranquille en fermant les yeux, vivement qu’il soit le soir.

Piotr rouvrit les yeux lorsqu’ils arrivèrent vers le terrain. Adrian était concentré sur son match et ne faisait pas un bruit. Tout le monde sortit de la voiture. Ils se dirigèrent tous vers les gradins sauf Adrian qui rejoignit l’équipe. Le cosaque s’ennuyait déjà, mais il s’assit normalement et riva son regard sur Adrian. Il était hors de question de paraître ennuyé devant autant de gens et surtout pas devant les cibles. L’échauffement commençait mais il semblait y avoir un problème, ils n’arrêtaient pas de murmurer entre eux. Piotr se rapprocha de Bruce.

S’il manque un joueur c’est pour toi, il est hors de question  que je joue.

Piotr s’éloigna doucement de Bruce et se posa comme avant. Il replaça son regard sur Adrian qui s’approchait en courant. Il arriva devant Piotr, Dimitri et Alexandar. Il demandait un joueur supplémentaire, la plus grande crainte du russe. Et heureusement pour lui Bruce ne tarda pas à se lever pour aller sur le terrain. Piotr eu un léger sourire. Le match allait bientôt démarrer.

Le coup d’envois fut siffler et le jeu commença. Piotr ne suivit pas grand-chose du match, il observait tous les joueurs de l’équipe d’Adrian et sautait de joie quand Gregorovitch se levait pour applaudir son fils ou l’équipe en général. À un moment du match Gregorovitch quitta le banc, Piotr le suivit du regard pour tomber sur un autre type. Leurs yeux se croisèrent un instant avant qu’il ne se mette à parler à Nikolaï, mais cela a été suffisant pour le cosaque pour reconnaître CET homme. Son cœur sauta un battement. Piotr quitta le banc à son tour en partant dans la direction opposée. Il se laissa tomber à l’ombre des gradins. Pourquoi était-il ici ? Que faisait-il ? Pourquoi Gregorovitch l’a rejoint ? L’a-t-il reconnu ? Un coup de sifflet le surpris, ce n’était pas le moment de flancher. Peut-être qu’il s’était tromper ? Enfin bon, le blond repris contenance et rejoignis Dimitri en s’excusant. Il se reconcentra sur le match qui arrivait à sa fin. Et il semblerait que ce soit l’équipe d’Adrian qui vient de gagner grâce à un joli tir d’Alexandar.  Piotr le félicita et après quelques temps de fête tout le monde quitta le terrain. Le voyage du retour fut mouvementé, parsemé de chanson, de blagues, de commentaires sur le match et ce toujours en russe. En gros la voiture puait la bonne humeur et la sueur et cela ne plaisait pas tant que ça à Piotr qui répondait quand même aux blagues et suivait vaguement les commentaires, par contre il était largué pour les chansons. Il devait en être de même pour Bruce. Mais les Gregorovitch ne semblaient pas leur en tenir compte.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Sam 14 Mar - 18:11

Alors que les agents devaient simplement faire un tag pour gagner la confiance de leurs cibles, il fallut que Piotr se fasse remarquer. Bruce ne savait pas si le russe avait fait exprès ou non. Une chose était sûre, bombe en main, le garçon devant Piotr était maintenant recouvert de peinture. Ce dernier commença à ricaner, ce qui eut pour effet d'énerver le mec qui apparemment s'appelait Marc. En soit, Bruce se contre-foutait de son nom. Humilié, Marc provoqua en duel l'agent russe, grave erreur. Que pourrait faire une personne normal contre une machine surentraînée ? C'est Dimitri qui leur ordonna de s'arrêter. Bruce lançait des regards noirs à son frère, il ne pouvait pas mettre de côté pour une fois son égaux ?

En rentrant, Erwart leur tomba dessus, il n'appréciait pas du tout que les agents lui aient posé un lapin. Vu la tête de Piotr, Bruce décida d'expliquer à leur père, le pourquoi du comment, ils n'avaient été là pour dîner avec lui. Une fois que le blond eut fini, l'instructeur parut satisfait. Erwart leur passa juste un savon car ils ne l'avaient pas prévenu, et leur demandait de le prévenir dorénavant. Il passa aussi un savon à son frère.

La nuit se passa normalement, au levé, Bruce pétait la forme. En ce mardi, le temps était magnifique. Ce serait une belle journée. Le premier cours de la journée se passa extrêmement bien, espagnol, soit la langue que Bruce maîtrisait le plus. Il passa le cours à lever la main, ce qui énerva l'un de ses camarades. Tant pis, il allait faire quoi ? Le deuxième cours, Bruce décida volontairement de s’asseoir à côté de Dimitri, qui accepta. Ils commencèrent à parler de l'activité nocturne de la veille. Apparemment, cela avait plus à Dimitri. Durant le cours de mathématique, le blond avait décidé sur conseil de son père de faire le pitre afin d'attirer l’attention de Dimitri. Lorsque le professeur avait le dos tourné, l'agent en profitait pour se lever et imiter leur professeur. Toute le classe explosa de rire. Même Dimitri, il marquait des points. Lorsque le professeur se retournait, tous les élèves faisaient comme si de rien était. Le reste de la journée se déroula extrêmement bien, Bruce continuant d'amuser la basse-cour durant tout l'après-midi.

Le lendemain, la matinée commença par un cours de sport, et Bruce accompagné de Dimitri, faisait le beau devant les filles. A tour de rôle, les deux garçons bombaient le torse afin de les impressionner. Les filles partaient en rigolant. Bruce n'avait strictement rien à faire de toutes ces filles, la seule personne avec qui il voulait être là maintenant, c'était Itô, mais elle était bien loin. Il avait hâte de rentrer au campus pour la voir. Le midi, Bruce, Dimitri,Marc, Piotr, Adrian, Karl et Vladimir se retrouvèrent au self. C'est là que les adolescents apprirent que Piotr et Adrian avaient été convoqué dans le bureau de la directrice. Tous savaient que c'était effectivement eux qui avaient fait le tag. Mais que faire, ils rigolèrent. L'après midi, tous les jeunes du quartier se retrouvèrent au  square pour effectuer une partie de football. Bruce commençait à apprécier ce sport, il était tout simplement, le meilleur du quartier, ce qui changeait du campus. Les chefs d'équipes se battaient pour l'avoir. Piotr lui, décida de faire du Baseball, ce qui était compréhensible, il détestait le football.

C'est le Vendredi que tout devint intéressant, alors que le matin, Bruce faisait une fois de plus le pitre, la classe étant une fois de plus prise d'un fou rire, qu'un camarade lui dit de se calmer, sinon l'agent rentrerait à quatre pattes. Soit, Bruce enregistra le message et se tint à carreaux durant tout le reste du cour. En sortant, l'agent attrapa le mec qui lui avait dit de se taire et le plaqua contre le mur. Il était choqué.

- Ecoute moi bien, menace moi encore une fois, et je te démonte.

Bruce relâcha sa prise et le garçon détala en courant. Il fallait pas abuser. Bruce n'aimait pas la violence, mais il ne fallait pas le chercher. C'est là que l'adolescent entendit dans son dos la voix de Dimitri.

- Hey bah dis donc, il ne faut pas te chercher, vaut mieux t'avoir comme pote, que comme ennemi Alexandr. Mais tu avais entièrement raison, il fait le malin depuis trop longtemps celui-là, tu aurais du voir sa tête, c'était hilarant.

Soudain, Dimitri ordonna à Marc de les laisser tranquille un instant. Enfin se lèche botte se tirait. Puis Dimitri reprit la parole.

- J'ai pu constater que tu étais un mec cool Alexandr et je pense que je peux te faire confiance. Ça te dirait de faire une farce au professeur de Mathématique, je peux pas le sacquer.

- Oui, pas de problème.

Apparemment, les garçons devaient s'introduire dans la salle de math avant le début des cours de l'après-midi, afin d'installer un petit piège pour leur professeur. A l'heure du déjeuné, les deux adolescents s’éclipsèrent discrètement du réfectoire. Une fois devant la salle, en s'étant assuré à l'avance que personne ne les avaient suivi, Bruce sortit un trombone de sa poche et commença à crocheter la serrure de la porte qui se débloqua en un instant. Dimitri étonné, lâcha un "ahhhhhh". Bruce lui fit chut !

- Excuse moi, mais où as-tu appris à faire cela, c'est incroyable.

Bruce devait trouver rapidement une réponse. Il lui expliqua qu'il tenait ça d'un ami qu'il avait avant d'arriver ici. Une fois dans la salle, Dimitri expliqua son plan à l'agent. Il voulait accrocher en hauteur un sceau plein de peinture. Ensuite, il voulait relier le sceau à la chaise du professeur à l'aide d'un fil transparent. Au moment où le professeur poserait ses fesses sur la chaise, le sceau se déverserait. Une fois le tout préparé et installé, il fallait se débarrasser des pots de peintures. Bruce eut l'idée de piéger le garçon avec qui il avait eu une altercation le matin même et posa les pots de peintures sous sa table. Avant de partir, ils prirent soin de tout remettre en ordre et de bien refermer la porte.

Les deux garçons étaient tout excités et quand le cours commença, ils n'attendaient qu'une seule chose, que le professeur s'assoit. Ceci ne tarda pas à arriver. Au moment où l'homme posa ses fesses sur la chaise, le sceau en hauteur tomba, aspergeant le prof de peinture rose et verte. Toute la classe éclata de rire mais le prof lui, ne rigolait pas. Il entra dans une colère noir et exigea que celui qui avait fait cela, se dénonce. C'est alors qu'il aperçut les pots de peintures disposés sous une table. Il s'approcha et attrapa le garçon par l'oreille :

- David, chez le directeur.

Le reste de la journée se déroula dans la bonne humeur. Le soir lorsque Bruce expliqua à son instructeur ce qu'il avait fait le jour même, ce dernier le félicita.

Le Samedi, Adrian, Piotr, Dimitri ainsi que Bruce se retrouvèrent pour aller disputer un match dans une ville voisine. Le trajet se déroula dans le calme. Une fois arrivé, tous se rendirent dans les gradins sauf Adrian qui lui alla directement sur le terrain. Piotr se pencha discrètement vers Bruce pour lui dire qu'il était hors de question qu'il joue si jamais il manquait un joueur.

- Ne t'inquiète pas fréro, je gère.

Effectivement, il manquait un joueur. Le match se déroula extrêmement bien, l'équipe adverse était clairement nulle. Lorsque le sifflet retentit, le match s'acheva sur un tir de Bruce qui leur assura la victoire. Le soir, en rentrant, dans la voiture, tous étaient contents d'avoir gagné. Ils faisaient des commentaires en Russe sur le match et chantaient des chansons Russes. Bruce fut largué.
Revenir en haut Aller en bas
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Mar 17 Mar - 11:05

Au téléphone, surveillant l'arrivée de ses agents, Erwart échangeait avec le campus, sur les avancées de la mission. Elles était somme toutes excellentes, puisque ses deux agents étaient présentement avec leur cible respective et leur père à un match de football. En revanche, le niveau de Bruce en russe l'inquiétait nettement. Il avait peur qu'il finisse par être démasqué à un moment ou à un autre.

Lorsque les agents rentrèrent, le contrôleur entendit déjà leur rapport. Comme Bruce avait du jouer le match, il avait évidemment moins à raconter. Mais Erwart s'intéressa énormément à ce que Piotr lui dit. Leur cible s'était isolée un moment pour parler à un autre russe.

"Bien. Aleksandar, tu tâcheras de te rendre indispensable pour l'équipe de football. Ainsi, vous pourrez toujours les accompagner. Piotr, tu vas regarder ces photos, tu vas me dire si tu y reconnais l'homme en question. Demain, Aleksandar, tu travailleras ton russe."

Sur ces mots, il montra les photos des amis russes de Gregorovitch. Mais Piotr fit chou blanc, et Erwart fronça des sourcils. Aussitôt, il se mit à faire appel à tous ses réseaux pour obtenir d'autres noms et photos.

Dimanche, ses deux fils restèrent à la maison. Officiellement, ils étaient en sortie familiale. En vérité, lui et Piotr farcirent la tête d'Aleksandar de russe.

La semaine suivante fut sur le même rythme de la précédente. Les agents avaient pour principal objectif d'entrer chez les Gregorovitch.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Mar 17 Mar - 11:07


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez une semaine pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

- Un descriptif léger de la semaine
- Le mercredi après midi chez les Gregorovitch
- Pour Piotr, le jeudi après midi, la réalisation du portrait robot de l'ami de Gregorovitch
- Pour Bruce, le mardi après midi, son intégration à l'équipe de football

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre Libre

Vous devez faire minimum 750 mots pour ce rp. Bon courage à vous !

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 22 Mar - 9:11

Piotr avait longtemps hésité à parler de ce type, mais il avait finis par conclure son raisonnement par « Je n’ai pas le choix ». Enfin, il essaya de cacher toute la peur que rien que le fait d’en parler. Le blond regarda les photos avec appréhension. Mais il ne reconnut personne. Il étouffa un soupir de soulagement dans une excuse. Il aurait aimé pouvoir mettre un nom sur ce visage. Mais ! Le plus tard sera le mieux. Le russe alla se coucher.

Piotr fit un cauchemar qui le réveilla très tôt le matin vers 5h. Il se leva sans bruit et alla se glisser sous la douche. Une douche froide et agréable qui acheva de réveiller le cosaque. Le blond retourna dans la chambre où il récupéra son téléphone. Il l’alluma et chercha Zoël dans ses contacts.

Pour Zoël:
 

Piotr reposa le téléphone et s’allongea dans le canapé.  Il aimerait pouvoir retourner dans le passé et refuser cette mission. Il commence à mal la sentir cette mission. Il soupira. Maintenant il n’avait plus le choix. Et puis, peut-être qu’il avait suffisamment changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Le blond se leva trente minutes plus tard et alla prendre son petit déjeuner. Personne ne le rejoignis, faut qu’à h du matin un dimanche, y a pas grand monde de lever. Le russe fit sa vaisselle.  Il n’avait plus qu’à attendre Bruce pour lui bourrer le crâne de russe. Il allait s’éclater. Il allait être impitoyable toute la journée avec Ewart. Enfin, lui n’y prendrait sûrement pas plaisir.

Le lendemain était le retour en cours. Piotr était très fier d’avoir enquiquiné son frère et donc un léger sourire flottait sur ses lèvres. La journée s’écoula tranquillement agrémentée de quelques incidents. Enfin surtout un type qui ne le supportait et qui cherchait des problèmes au blond qui étonnamment essayait d’éviter. Au final, le mardi, n’y tenant plus, le blond le plaqua contre un mur et le regarda droit dans les yeux avant de le menacer.  Il ponctua sa menace par un coup efficace dans l’estomac. Il le laissa s’affaler sur le sol et quitta les lieux les mains dans les poches et un sourire satisfait sur le visage. Il commença à rentrer à l’appartement quand Adrian le rattrapa.

Hey ! Attends moi  !
Hum ? Tu veux ?
Demain, tu viens à la maison ? Normalement Dimitri doit inviter ton frangin.
Ok, on part d’ici après les cours
Yep, à demain

Adrian partit en courant, laissant un Piotr souriant derrière lui. Le russe rentra à l’appartement faire son rapport. Il alla se coucher directement après le repas. Un très mauvais choix car il ne se réveilla que quatre heures plus tard en sursaut. Saleté de passé. Le blond regarda son téléphone. Et le reposa. Il n’allait tout de même pas envoyer deux messages à son petit ami en l’espace trois jours. Il se recoucha pour chercher le sommeil, mais dès qu’il fermait les yeux, il le revoyait. Parfois armé, parfois souriant. C’est en revoyant ces sourires et ces yeux que le cosaque se dit qu’il s’était peut être basé sur lui pour ses expressions. Ce qui le dégoûta de lui-même.

Le mercredi matin, Piotr eu l’agréable sensation qu’on lui foutait la paix. Et ce pour son plus grand plaisir. Il n’aurait pas aimé devoir tabasse un type qui n’avait rien demandé. Enfin la matinée s’écoula.  Et durant les activités de l’après-midi, le blond put à nouveau ressentir le fait de fracasser des balles avec la batte. Les autres choisissaient le foot, mais le cosaque leur avait bien fait comprendre que moi il tapait dans un ballon mieux il se portait avec un regard qui lançait des éclairs. Bon le baseball était un sport d’équipe, mais on pouvait très bien ne pas prêter une attention extrême à ses camarades.

Après s’être changé, Piotr rejoignit Adrian. Ils parlèrent en russe durant le trajet jusqu’à la maison des Gregorovitch. Ils avaient devant eux Alexandar et Dimitri. Les deux Gregorovitch leurs montra un peu la maison. Piotr enregistra un maximum d’informations. Lorsqu’ils passèrent rapidement devant une pièce à la porte, le blond remarqua une photo particulière. Elle n’était pas avec les autres. Piotr haussa les épaules et continua d’avancer.

Hey ! Alex ! Ça change de notre appart’ minable.

Piotr éclata de rire. Au final, ils se retrouvaient tous dans un salon qui sépare leur chambre.  Là, ils s’amusèrent à faire des commentaires sur leur journée et en particulier sur leur partie de foot. Piotr en profita pour quitter la pièce. Il se retrouva devant la pièce qu’il avait vue en venant. Il entra et se rapprocha des photos. Photos de famille principalement. Le blond se retrouva devant la photo à part. Il la pris dans sa main et l’observa.

Tu aimes les photos ?

Piotr sursauta et se retourna doucement.  Nikolaï Gregorowitch se trouvait devant lui un regard amical.

Euh… Et bien … Les photos sont nos souvenirs et nous permettent de se rappeler des autres.
C’est vrai. Par exemple, cette photo représente des amis à moi et leurs deux garçons, il ya aussi Dimitri, Adrian, ma femme et moi. D’ailleurs, l’aîné doit avoir ton âge puisque tu as le même âge qu’Adrian.
Vous semblez parler d’un passé lointain. C’est bizarre.
Hum ? Les parents se sont fait arrêter pour trafic de drogue y a quelques années. Je n’ai pas eu de nouvelles depuis. Ni des enfants d’ailleurs.

Sur ces mots, Gregorovitch quitta la pièce. Piotr lui observa la photo avant de la reposer et de rejoindre les autres. Autres qui avaient trouvé une bien drôle d’idée à laquelle Piotr adhéra rapidement. C’était parti pour aller voler des gens.

Les quatre garçons se trouvaient maintenant devant la maison cible. Ils tirèrent au sort qui serait le guet. Cela tomba sur Adrian. Les trois autres garçons entrèrent dans la maison à la suite d’Alexandar. Piotr était entré après avoir chuchoté un conseil à Adrian. (Entrer mais regarder l’extérieur).  Piotr monta rapidement aux étages. Il y récupéra quelques bijoux et un téléphone. Il le fouilla avant de se décider à redescendre. Ils sortirent de la maison en rigolant. Ils allèrent au square où chacun sortit son butin, même Adrian qui avait pris un peu de monnaie qui trainait dans l’entrée. Piotr calculait une valeur pour chaque objet. Enfin il ne montrait pas qu’il calculait, il regardait le tout avec un sourire et des yeux ébahis, comme si c’était la première fois qu’il volait quelque chose. Dimitri partagea le butin de manière « équitable ».  Une fois le butin bien placé dans leurs poches les gamins commencèrent à quitter le square. Un homme semblait les attendre. Il ne fut pas longtemps à Piotr pour y reconnaître son homme.

Oh, Igor !
T’avais pas besoin de nous chercher, on sait comment rentrer.
Votre père commençait à s’inquiété et puis il est peut-être temps pour ces deux garçon de rejoindre leur père.

Piotr le fixait, complétement figé. Igor ramena les sacs des deux garçons et demanda aux Gregorovitch de le suivre. Ils le firent sans rechigner après avoir dit au revoir à leurs amis. Le blond mit un certain temps avant de récupérer son sac des mains de Bruce. Les deux enfants rentrèrent en courant à l’appartement peu de temps avant l’heure du souper. Là ils firent leurs rapports. Piotr s’isola rapidement sous la douche. Maintenant il ne pouvait plus reculer, plus disparaître. Et quelque chose lui disait que cet homme ne l’avait pas reconnu, pas encore. Le cosaque calcula que cela faisait plus de six mois qu’il ne l’avait pas vu. Il espérait avoir suffisamment changé durant ces six mois pour ne pas se faire reconnaître.

Le lendemain fut une journée affreusement longue pour Piotr. Il ne s’était pas gêné pour dormir en cours quand il en sentait le besoin. La nuit avait été courte et le blond avait peu dormit. À la fin des cours, il rejoignit Ewart pour faire ce fameux portrait-robot en refusant l’invitation d’Adrian. Le blond fit un effort pour rester calme durant toute la durée de cet exercice et décrivait Igor avec une précision bien supérieur à ce que pourrait faire quelqu’un qui n’avait l’homme que deux fois. Mais ça pouvait passer pour une bonne mémoire qui retient bien les détails. Il aurait même été capable de dire que ce type avait une cicatrice sur son biceps gauche, mais il se tut sur ce détail. De toute manière c’était que le visage qui les intéressait. Visage qui avait obtenu un nom, mais un nom qui pourrait être un faux.

Piotr alla se coucher sans manger et eut une nuit agitée. Des souvenirs qui remontaient. Sale journée, sale nuit, gros problèmes en approche. Il se leva vers minuit et alla manger un truc avant de se mettre dans le canapé. Il s’y rendormit et c’est là que son frère le retrouva le matin. Piotr se réveilla et se prépara à partir au collège avec son frère, dernière journée avant le week end. Le blond était prêt, enfin il espérait le paraître au moins. Il balança quelques piques à son frère et ses amis durant la journée à des moments opportun. Et montra un sérieux dans « envoyer bouler les profs ». Enfin il travaillait tout de même bien dans les matières qu’il appréciait telle que les maths. Le soir il rentra à l’appartement sans trop de problème, même s’il avait remarqué la présence d’Igor à un moment.


#9A5700 > Nikolaï
grey > Igor

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 12 Avr - 14:34

Lorsque les deux adolescents furent de nouveaux chez eux, le contrôleur de mission les attendaient de pied ferme. Il voulait sans doute un compte de rendu de la journée qu'ils venaient de passer en compagnie des Gregorovitch. Bruce raconta rapidement qu'il avait été amené à jouer dans le match, car il manquait un joueur dans l'équipe où Adrian jouait.
Piotr lui, fut un peu plus long. Il raconta que durant le match, la cible de CHERUB, à savoir le père d'Adrian et de Dimitri, s'était mis à l'écart afin de parler avec un autre Russe, c'était intéressant. Le contrôleur, montra alors des photos d'hommes Russes à Piotr, en espérant que ce dernier, reconnaisse l'homme qu'il avait vu au match de foot.
Apparemment, le lendemain, c'est à dire dimanche, l'espagnol devrait travailler son Russe. L'agent devrait également se rendre indispensable pour l'équipe de football. A la fin de leur discussion, le blond prit une douche. Après le match qu'il venait de jouer, il en avait grand besoin.

Le lendemain, Bruce se réveilla vers 9 heures du matin. Enfin, on le réveilla. L'agent devait impérativement travailler la langue Russe. Il eut le plaisir que ce soit Piotr et Ewart qui lui donnent des cours. Le garçon avait passé la journée à revoir la conjugaison russe, revoir l'orthographe des mots et surtout, Piotr fit travailler son frère sur la prononciation des mots en Russe. Le t-shirt gris le voyait bien, Piotr prenait un malin plaisir à le torturer. Même aux toilettes, Bruce n'avait pas été tranquille.
Heureusement que l'un des premiers cours du Lundi matin était l'espagnol, sa langue natale. Ce serait pour lui un retour aux sources. L'un des points positives de cette mission, c'est qu'à son retour au campus, il ne parlerait pas moins de quatre langues, l'espagnol et le français de par ses défunts parents, l'anglais grâce à CHERUB et le russe grâce à cette mission. Le faite de maîtriser quatre langues, lui permettait d'être utile dans beaucoup de missions.
A la fin de la journée, l'agent était content, il maîtrisait mieux le Russe.
En se couchant, il en avait marre. Apprendre le Russe était vraiment dure.

Le lendemain matin, sur le trajet pour aller à l'école, Piotr souriait, souvenir de la journée de "mierda" comme dirait Bruce, que ce dernier avait passé la veille. Les cours du matin se passèrent agréablement bien. Lors du cours d'espagnol Bruce en un mot, prit son pied. C'était un vrai plaisir de reparler la langue de la vie. En plus, l'espagnol offrait une certaine musicalité. A la pause déjeuné, Bruce prit Adrian à part afin de lui dire qu'il avait pris un réel plaisir à jouer au football le samedi précédent. C'est alors qu'Adrian annonça à l'agent que le joueur qui manquait au match le samedi précédent, s'était en réalité blessé. La saison était morte pour lui. Alors le club cherchait un nouveau joueur pour le remplacer.

- Pourquoi tu ne passerais pas le test ? demanda Adrian.

- C'est vrai que ça pourrait être cool, d'accord je veux bien.

- D'accord, alors rendez-vous après les cours, déclara Adrian.

- Je t'accompagnerais Aleksandar, dit Dimitri.

Le lendemain, après une journée plate, Bruce accompagné de Dimitri, retrouva Adrian et Piotr devant ce qui semblait être un stade de foot. Il était plutôt élégant pour un stade de foot. Pour l'occasion, Bruce avait revêtu un short et un maillot aux couleurs de Barcelone, son équipe préférée. Le contrôleur de mission avait même pour l'occasion, acheté une paire de crampon, l'agent ayant oublié les siens au campus. Sur la pelouse, douze adolescents étaient présents. L’entraîneur fit un petit discours pour informer les douze de comment allait se dérouler la séance de test. En premier lieu, les adolescents devraient tous jongler en même temps. Les six premiers à faire tomber leur ballon dégageraient. C'était pour Bruce, une méthode un peu radicale pour faire partir du monde. Quand on est plusieurs à jongler en même temps, on peut vite se déconcentrer et laisser tomber son ballon sur le sol. Bruce se concentra, et fut le dernier à faire tomber son ballon. Il était sauvé. La deuxième épreuve serait des tirs aux buts. A la fin de la série de 10 buts, l’entraîneur regarda trois garçons.

- Vous trois, dehors.

Dimitri au loin, leva le poing pour encourager Bruce.
La troisième épreuve, était un match de foot. Les trois recrues potentielles contre trois joueurs de l'équipe. Bruce à ce moment là, se donna à fond. Il était clair que le niveau des trois joueurs de l'équipe était bien en dessous du niveau des agents de CHERUB. Lorsque l’entraîneur arrêta la match, il semblait avoir pris sa décision.

- Toi là, avec le maillot espagnol, tu joues pratiquement mieux que l'ensemble de mes joueurs, c'est toi que je choisis. Les deux autres, dehors. Allez, aux vestiaires.

Dans les vestiaires, Bruce une serviette autour de la taille, partit prendre une douche. L'eau chaude ruisselante sur sa peau nue, lui prodiguait un plaisir intense. En sortant de la douche, l'agent se retrouva encerclé par trois garçons, joueurs titulaires de l'équipe de foot.

- Ecoute moi bien le nouveau, je ne sais pas d'où tu sors mais commence pas à faire le malin.
, commença un des trois garçons.
Bruce après avoir pesé le pour et le contre, décida de provoquer le jeune homme.

- Que veux-tu, c'est le talent.

Le garçon s'avança d'un pas assuré et voulut porter un coup au visage de l'agent. Ce dernier esquiva le geste gracieusement. Bruce calcula rapidement un mouvement à faire, en évitant de toucher des parties de son corps utiles au football. Le blond décida d'attraper le bras du garçon et de lui faire une clé de bras.

- Tu sais, si je tourne un peu plus, ton bras casse, comme une allumette. Bruce relâcha la pression, et le garçon détala, suivit de ses deux acolytes.

Dimitri arriva au même moment, demandant à Bruce ce qu'il venait de se passer. L'agent lui expliqua rapidement.
Dehors, Dimitri racontait ce qu'il venait de se produire et Adrian décréta que de toute façon, ces garçons étaient débiles.

Le lendemain, mercredi, lors du cours de math, Dimitri se pencha Bruce.

- Au fait, hier avec ce qu'il s'est passé, j'ai complètement oublié de te demander si tu voulais venir à la maison cette aprem. Ton frère est prévenu.

Bruce accepta avec joie. L'après-midi, après une partie de foot, les enfants se rendirent chez les Gregorovitch. La maison était magnifique, se tenant sur plusieurs étages. Piotr d'ailleurs, en rigolant, fit remarquer à son frère que cette maison n'avait rien à voir avec l'endroit minable dans lequel ils habitaient en ce moment. Pour soutenir Piotr, Bruce partit dans un fou rire.
Les enfants commencèrent à parler de football dans le salon. Piotr, qui n'aimait pas du tout le foot, en profita pour s’éclipser. Bruce avait compris, il devait retenir les deux frères en attendant que l'agent fasse ce qu'il avait à faire.

- J'ai une idée les gars, est-ce que ça vous dirait que l'on s'amuse un peu ? commença Dimitri. Je connais une baraque de riche où on peut entrer facilement.

- C'est une super idée, dit Bruce.

- Mais où est Piotr au faite ? demanda Adrian.

Il fallait que Bruce trouve une réponse vite.

- Il est parti aux toilettes avec tous les sodas qu'il a bu, c'est compréhensible.

Une fois devant le maison en question, les quatre enfants décidèrent à la courte-paille, lequel ferait le guet, pendant que les trois autres iraient fouiner dans cette grande maison. Cela tomba sur Adrian. Bruce entra après Dimitri, suivit de Piotr. Le blond se dirigea immédiatement vers la chambre d'un adolescent au rez-de-chaussé, et y trouva quelques jeux vidéos pratiquement neufs, une montre et quelques billets. Une fois le tout empoché, les quatre enfants se retrouvèrent au square pour faire un inventaire de ce qu'ils avaient volé. Par la suite, Dimitri répartit équitablement le butin entre les quatre amis.

C'est alors que Bruce vit un homme au loin, qui semblait attendre les deux russes. L'homme se nommait Igor. Piotr resta figé, comme s'il connaissait cet homme. Était-ce le mystérieux homme qu'avait aperçu Piotr durant le match le samedi précédent ? Bruce fut obligé de secouer un peu son frère pour que ce dernier récupère son sac. Une fois de retour à la maison, Bruce fit son rapport à leur père, en oubliant pas de préciser le comportement étrange de son coéquipier lorsqu'il avait vu cet homme, Igor. Ewart dit à l'espagnol, qu'il allait surveiller.

La journée du jeudi, les cours avaient été ennuyeux. Bruce passa sa journée à faire des blagues à Marc, l'agent ne le supportait pas. Depuis un certains temps, Dimitri commençait à s'éloigner de Marc. C'était une bonne chose. Le soir, il rejoignit Adrian pour l'entrainement de foot au stade. Bizarrement, les trois garçons qui avaient voulu lui faire peur dans les douches, se tenaient à carreau.

Dans la nuit du Jeudi au Vendredi, Bruce fut réveillé en pleine nuit. En levant la tête, il remarqua que Piotr n'était plus dans son lit. Il devait être minuit. Cela faisait plusieurs jours déjà, que Bruce remarquait que son frère avait un comportement bizarre. En descendant, il remarqua qu'il s'était mis sur le canapé. Bruce retourna se coucher, ça ne servait à rien de lui parler à cette heure. Le lendemain matin, le Russe était toujours sur le canapé.
Ce fut une journée normale, sans trop de prise de tête. Le soir, Bruce partit une fois de plus à l'entrainement de foot, obligeant Piotr à rentrer seul. Enfin le Weekend, c'était décidé, Bruce parlerait à Piotr.
Revenir en haut Aller en bas
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 1 Oct - 15:01

Erwart était anxieux. Pour une raison très simple : Piotr. Bruce lui avait dit que le russe avait eu une étrange réaction vis à vis d'Igor. Et une plongée dans les documents de CHERUB vis à vis du blond eut tôt fait d'accentuer ses soupçons.

Piotr avait déjà rencontré "Igor" et ceci mettait la mission en danger.

Pour le moment, rien ne semblait bouger pourtant. Lui, cependant, avait décidé de mettre en place une surveillance autour des parents de Piotr. Si ceux ci étaient contactés vis à vis de leur fils, il était alors certain qu'ils devraient rapidement partir, et abandonner la mission. Dès lors, plus aucune approche de ce type ne sera possible.

A se faire des cheveux blancs.

Même avec une semaine sans autre accroc. Ce samedi encore, ses deux "fils" allèrent au match de football. D'après ce qu'il avait compris, Bruce y faisait des merveilles. Le vol qu'avait commis les quatre enfants avait fait quelques lignes dans les journaux, pas plus. La valeur de leurs rapines était ridicule comparée à ce que cachait la maison. La police se doutait déjà qu'il s'agissait d'une bande de gamins. Là encore, Erwart avait fait joué quelques relations. Pas grand chose. Juste pour être sûr que ce serait des policiers peu rigoureux sur cette enquête. Ils ne devraient pas être inquiétés ainsi. Bien sûr, le butin des agents avait été confisqué.

Le dimanche soir, Erwart envoya Bruce faire une course. Un moyen comme un autre de prendre Piotr entre les quatre yeux. Il devait être sûr. Il avait vu trop de gamins dans sa carrière pour ne pas réussir à faire cracher le morceau au russe. Au moins, maintenant, il était fixé.

Il sut aussi qu'il faudrait accélérer la cadence. Aussi, dimanche, quand les enfants partirent chez leurs "amis", le contrôleur leur laissa du matériel, pour mettre sur écoute la maison.

« Ne faites rien d'inconsidéré. Faites le uniquement si vous avez une bonne occasion de le faire. Faites bien attention à Gregorovitch et à Igor. »

Son regard cherche à ce moment celui de Piotr. Puis il continua.

« Bruce, essaye aussi de voir ce qu'il en est de la mère de Dimitri et Adrian. Ne faites rien sans avertir l'autre, pour qu'il puisse vous couvrir. Ayez toujours une excuse à vos vagabondages. Essayez de ne pas voler cette fois ci. C'est tout ce que j'ai à dire. »

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 1 Oct - 15:04


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez deux semaines pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♦ Samedi, brièvement
♦ Pour Piotr, ton face à face avec Erwart, il est temps de tout raconter ~
♦ Le dimanche en compagnie des deux frères. Le premier à répondre sera celui qui pourra poser des micros, mais uniquement dans le salon et la cuisine, pas dans la chambre ou le bureau de Gregorovitch.
♦ Pour Bruce, la discussion sur la maman ~

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre Libre

Vous devez faire minimum 750 mots pour ce rp. Bon courage à vous !

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 15 Oct - 19:54

Piotr n’aimait pas la tournure de cette mission. Et pourquoi il devait encore ce tapé un match de foot ? Il y alla franchement renfrogné. Il haïssait le foot. Ne l’avaient-ils toujours pas compris ? Enfin, le pire fut Bruce qui le prit entre quatre yeux avant le match. Donnant une sale gueule à Piotr. Il envoyait des ondes « fais-moi pas chier ou je te frappe ». Enfin il avait quand même accepté d’en dire un peu. Juste, qu’il le connaît depuis qu’il était gamin. Le russe ne prêta même pas attention au match. Il n’en avait rien à cirer et même Nikolaï ne l’embêta pas.
Le dimanche, Piotr sentait qu’Ewart n’attendait que le moment pour le bloquer. Et quand Bruce sortit faire une course, cela arriva. Piotr soupira et s’installa sur une chaise de la cuisine pour attendre Ewart.

Bon, dis-moi tout.
Comme si tu ne savais.

Piotr lança un regard assassin à Ewart qui resta silencieux. Le russe soupira.

Bon, Igor, c’était le type chargé de surveiller mes parents. Ou un truc dans le genre. À leur arrestation, il a été chargé de me garder sous surveillance. Apparemment ça viendrait de plus haut. Comme si mes parents n’étaient pas au sommet du trafic de drogue au Royaume Uni. Enfin, y a peut-être des boss en Russie. Ah ! Gregorovitch a connu mes parents, je suppose. Y a une photo d’eux tous avec les enfants, sa description correspond à mes parents, ils sont en prison quoi. Et l’âge d’Adrian correspond au mien et à celui de l’aîné de ses amis. Et j’ai eu un mauvais pressentiment quand il a parlé.
Tu n’omettrais pas un détail par hasard ?

Piotr resta relativement impassible. Oui, il avait omis son frère. Mais qu’est-ce qu’ils pourraient faire ? Ewart le fixa intensément. De plus, il n’avait pas envie que son frère se retrouve mêlé à tout ça. À sa chienne de vie qu’il va vivre. Il préfère ignorer où il est en espérant qu’il va bien. Le russe commença à partir. Il avait finis et comptait bien se taire. Ewart l’attrapa et le reposa sur la chaise.

Tu ne bouges pas tant que tu n’as pas tout dit.

Piotr ne bougea pas, ne parla pas et conserva un visage stoïque. Ewart le regardait fixement. Le russe ne savait pas depuis combien de temps il était là et il en avait marre. Mais ce n’était pas une raison pour en balancer un peu plus, si ? Bruce arriva, il pouvait admirer les deux autres se regarder en chien de faïence. Bruce dû préparer le repas parce que les deux autres ne bougeaient pas. Ils avaient à peine esquissé un  « bon retour ». Le repas qui suivi se fit dans un silence de mort.

Maintenant, les agents devaient aller chez les Gregorovitch. Ewart laissa partir Piotr en lui faisant bien comprendre qu’ils y reviendraient. Piotr ne réagit pas. Pas besoin. Ils partirent avec du matériel d’écoute et après quelques recommandations du contrôleur. Le cosaque n’était vraiment pas d’humeur, mais bon il y alla, retrouva Adrian et Dimitri et c’était partit pour une après-midi à faire les fifous.

Ils arrivèrent donc chez les Gregorovitch où Dimitri leur ouvrit. Piotr entra laissant les deux autres faire ce qu’ils veulent. Il retrouva Adrian rapidement. Ils se racontèrent quelques banalités avant que les plus vieux arrivent. Ils passèrent l’après-midi à jouer sur la wii dans la chambre de Dimitri. Piotr s’éclipsa une première fois avec l’excuse « toilettes ». Il en profita pour placer gentiment quelques micros dans le salon. Il en plaça un derrière la photo qui le tracasse tant. Il en posa d’autres à des endroits plus stratégiques. Le premier était plus un symbole. Comme si le blond voulait montrer qu’il ne serait pas comme ses parents. Même s’ils ont l’air heureux sur cette photo. Il retourna à la chambre pour continuer à jouer. Il fit comprendre qu’il n’en avait placé que la moitié à son camarade. Plus tard, après un long débat sur quel perso d’un manga est le plus classe. Piotr annonça qu’il allait se chercher à boire. Avec ça il se retrouva avec la tache de chercher à boire pour tout le monde. Avec un joli sourire il ressortit de la chambre et se dirigea vers la cuisine. Il plaça rapidement les micros de manière stratégique. Il chopa rapidement quatre sodas qu’il ramena en courant à la chambre, enfin il entra sans être essoufflé. Il posa les quatre sodas sur le sol. Il laissa Adrian ouvrir la première canette, le soda quitta la canette dans un « Pshiiit », aspergeant Adrian et son voisin. Faisant éclater de rire le blond. Mais Adrian ne ria pas et Dimitri hurla après sa moquette. Mais au final ils rirent un coup.  Et tant pis pour la moquette. Adrian alla se changer et laver un coup. Le reste de l’après-midi passa rapidement. Piotr rit beaucoup.

Les deux agents quittèrent leurs amis. Ils entendirent vaguement Igor et Nikolaï parler dans le salon. Ils sortirent et rentrèrent chez « eux ». Le sourire de Piotr disparut dès qu’il passa le pas de la porte. Les deux agents firent un compte rendus détaillé.  Le cosaque alla se doucher avant le repas. Après lequel il alla se coucher.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Mer 9 Déc - 11:07



Finalement, la chance était un peu avec eux. C'est ce qu'Erwart se disait, alors qu'il pouvait déjà entendre une discussion entre Gregorovitch et Igor.

« Ils s'impatientent, Gregorovitch. Vous leur devez des comptes, ils ne vous laisserons pas tranquille, croyez moi.
- Cela fait longtemps que je ne leur dois plus rien.
- Ce n'est pas de leur avis.
- Évidemment. Ils en veulent toujours pas. Mais ils n'auront rien.
- Vous jouez avec le feu, vieil homme.
- C'est une menace, Igor ?
- A votre avis ? »

Puis il entendit des pas, et une porte claquer. Après un moment de silence, la voix de Gregorovitch retentit à nouveau.

« Petrov. Dans mon bureau, maintenant. On a des choses à voir. »

Ses agents arrivèrent peu après. Il les félicita d'emblée pour les micros, avant de leur faire part de la conversation écoutée.

« Il semble qu'Igor ne travaille pas réellement pour Gregorovitch. On dirait que c'est un homme de main, pour une quelconque puissance extérieure. Faites donc particulièrement attention à lui. Gregorovitch a appelé Dimitri Petrov juste après. Les employeurs d'Igor sont peut être ceux le fournissant en immigrées clandestines russes. Ou autre slaves. C'est très intéressant. Il nous manque encore des micros dans le bureau de Gregorovitch, mais vous avez déjà fait un excellent travail. »

Il était cependant déçu que Bruce n'ait finalement rien demandé sur la mère des enfants Gregorovitch. Elle semblait cependant avoir purement et simplement disparu de la maison. Pourtant, selon les déclarations de Gregorovitch, elle vivait bien là. S'ils pouvaient en apprendre un tout petit peu plus, ils pourraient peut être avoir un élément fondamental contre le russe.

« La prochaine étape sera les micros dans le bureau. N'oubliez pas que vous devrez aussi pirater son ordinateur. Le mieux pour cela serait sans doute de vous faire inviter à dormir. Vous savez donc ce que vous avez à faire cette semaine. »

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Mer 9 Déc - 11:09


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez deux semaines pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♦ Votre semaine, avec votre stratégie respective pour vous faire inviter vendredi soir chez les Gregorovitch. Vous vous arrêté à vendredi midi, impérativement.

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre Libre

Vous devez faire minimum 750 mots pour ce rp. Bruce, si tu ne postes pas, je considérerais que ton personnage n'a pas réussi à se faire inviter. Bon courage à vous !

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 17 Déc - 14:06

Piotr rêva de son frère, un rêve agréable qui le fit dormir jusqu’à ce que Bruce le réveille. Encore une semaine qui démarrait. L’objectif de la semaine était de se faire inviter. Le cosaque s’en foutait un peu, mais il ne devait pas faire de vague. Alors il profita de l’excellente nuit qu’il avait passé pour se montrer sur son « 31 ».  En gros, c’est le retour du fauteur de trouble. Et il réussit à entrainer Adrian dans certaines de ces conneries. Et il en était très fier. Ce qui fait, que le blond ne suivit strictement rien des cours et a dû être réprimandé au moins une fois par chaque enseignant, certains le retinrent même à la fin du cours. À midi, quand une tête d’ampoule vint le voir pour lui demander de se calmer, le russe l’avait ignoré. L’autre, voulant le stopper se retrouva projeter un peu plus loin par une technique d’aïkido. Piotr continua sa route vers le self où il rejoignit le petit groupe.

Le mardi se passa beaucoup plus calmement que la veille. Piotr était de nouveau maussade. Personne ne l’approchait de la journée hormis son « frère ».  Enfin il restait relativement cordial. En fin d’après-midi, quand Marc vint lui chercher des crosses. Piotr l’observa longuement. Il n’avait pas envie de se battre, chose rare. Il préféra ignorer Marc qui lui foutu son poing dans la gueule. Le blond lui jeta un regard noir.

Mec, j’ai pas envie. Pourquoi  tu viens me faire chier alors que je cherche juste à retrouver mon frangin inutile pour rentrer dans notre appart’ minable ?
Tu ne penses pas que t’es un peu trop arrogant ? Depuis que vous êtes en ville, Dimitri m’ignore de plus en plus.
Ce serait pas juste parce que t’es con et que tu te mets à part ? Franchement tu fais ce que tu veux, mais ne viens pas reprocher tes malheurs minables à quelqu’un.
Plutôt bien parler pour un gamin.

Piotr tourna son regard vers Igor qui était à deux mètres un sourire sur le visage. Le blond chercha rapidement Bruce du regard, absent. Il n’était pas encore sortit. Pourtant Marc était dans sa classe ! Il reposa son regard sur Marc qui s’était tut et faisait un signe d’au revoir avant de partir. Quand il reposa son regard sur Igor, le sourire n’avait pas disparu. Le même sourire qu’il lui arrivait de faire à Jake, mélange de plaisir anticiper et de carnage. Le blond déglutit.

Semblerait que je t’effraie un peu, jeune maître.

Il avait murmuré les derniers mots vers l’oreille du blond qui ouvrit de grands yeux. Yeux qui reprirent une taille normale avant que l’homme se replace en face. Ou du moins le gamin l’espérait. L’homme tendit un bout de papier plié à Piotr qui le prit en contrôlant au mieux ses tremblements. Bruce arriva et Piotr quitta des yeux Igor pour l’observer. Quand il reporta son attention, le russe était déjà partit. Le gamin mit le papier dans la poche et salua son frère. Frère suivit de Dimitri qui cherchait Marc. Piotr annonça nonchalamment qu’il était partit. En désignant la direction, il montra aussi la légère marque d’un poing. Faut dire que Marc n’y avait pas été de main morte même si Piotr n’avait pas particulièrement fait gaffe.

Hey ! Tu t’es fait frapper !

Piotr le regarda interloqué. Ah oui c’est vrai, Marc ce saligaud.

Un petit accrochage avec Marc rien de bien grave. Au final il s’est barré avant qu’on finisse. Igor n’est pas si effrayant que ça si ?

Ou comment faire passer discrètement (ou pas) l’information à Bruce qu’Igor était là et qu’ils sont entré en contact. Et un mensonge en prime, parce que ça avait été vraiment flippant pour le cosaque. Même s’il cachait tout cela derrière un visage emplis d’ennuis.

Le mercredi se passa tranquillement, sans accros. Piotr n’avait toujours pas ouvert le papier. Il craignait de voir ce qu’il y avait d’écris. Adrian l’avait supplié de rester avec lui jusqu’après l’entraînement de foot qu’il partageait avec Bruce. Piotr avait accepté, faire ça lui permettrait peut-être d’obtenir un ticket d’entrée dans le bureau vendredi soir. Vers la fin de l’entrainement il put voir trois idiots agir comme s’il voulait faire chier quelqu’un. Piotr les suivit, curieux.  Quand il comprit qu’ils comptaient faire une farce à son frère il s’éclaircit la gorge. Ce qui les fit sursauter et se retourner vers lui.

Vous voulez quelque chose à mon frangin ?

Ils ne prirent même pas la peine de répondre. Deux d’entre eux chargèrent Piotr qui leur fit des clés de bras efficace. Bloquant les deux garçons avec aisance. Le troisième hésita. Le blond fit un sourire, le sourire d’Igor comme il l’appelle maintenant. De quoi le dégoûter de lui-même.

Fais gaffe, je pourrais les blesser.

Adrian et Bruce sortirent des douches pour observer les gens. Piotr ne les avaient pas encore remarqué.

Donc, vous vouliez quoi à mon frangin pour chercher à faire je ne sais quoi avec ses affaires ?
La classe, mec !

Piotr se tourna vers eux en lâchant les deux gars qui se massaient l’épaule maintenant douloureuse. De toute manière ils n’allaient pas attaqué à trois contre trois. Ils rentrèrent en parlant de l’incident. Piotr en profita pour insérer l’idée de l’inviter un coup chez sa cible, pour passer la nuit par exemple.

Le jeudi, Piotr lu enfin le papier. Igor « l’invitait » à le retrouver pour parler. Avec en post scriptum, une petite note disant qu’il pourrait éventuellement avoir des nouvelles de son frère. Piotr sécha les cours de l’après midi pour retrouver Igor.

Où est mon frère ?
Direct à ce que je vois. Mais si je te le dis maintenant tu partiras, n’est-ce pas ?

Piotr hocha la tête, il ne comptait pas rester ici indéfiniment. Il ne préférait pas s’attarder en fait.

Tu n’es pas curieux pour autre chose ?

Piotr secoua négativement la tête ses mots restants bloqués dans sa gorge.

OK, si tu veux. Ton frère a été adopté par une famille. Sa mère adoptive est d’après mes informateurs une ancienne agente du MI5. Ils habitent à Norwich. Mais je ne t’en dirais pas plus. On se reverra de toute manière, jeune maître. Tu as besoin de moi autant que moi j’ai besoin de toi.

J’en doute, je n’ai pas besoin de vous.

Piotr partit en courant. Ses pas le menèrent au collège où il se fit diligemment ramené en classe par une surveillante.  Il ne prit même pas la peine de s’expliquer. Le prof le laissa s’installer, mais il vint régulièrement lui poser des questions auxquelles le blond répondit d’un ton détaché. Et ce sans jamais se tromper, au grand damne du professeur. Adrian vint le voit entre le cours qu’il avait majoritairement raté et le dernier cours de la journée soit géographie. Le blond dit juste qu’il avait eu envie de partir un peu mais qu’il s’était fait choper stupidement en repassant devant le collège. Le cours de géographie signifiait des cartes du pays. Il chercha Norwich. C’était une ville situé au nord-est de Londres vers la côte de la Manche. Un coin paumé à priori, enfin selon les critères du russe.

En rentrant, Piotr eu le droit à un joli savon de la part d’Ewart. Il n’avait aimé apprendre qu’il avait quitté le collège pendant près de trois heures SANS sa cible. Le blond s’était tut et excusé à la fin du speech.

Il était maintenant vendredi et le cosaque n’était toujours pas officiellement invité à venir. Faut dire qu’il a oublié de tanner le cul d’Adrian pour que ça se fasse. Alors il essaya le vendredi matin.  Ce qui passa plutôt bien. Adrian en profita pour lui demander de tout lui raconter sur son escapade hors du collège de la veille. Au final, ce n’était peut-être pas si mal. Faudra juste qu’il trouve un beau bobard à raconter. Mais au moins, il avait son ticket d’entrée. Plus qu’à espérer que Bruce l’ait aussi.


Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 7 Jan - 16:06



Erwart était inquiet. Cet Igor l'inquiétait, comme le comportement de ses agents. Bruce semblait à côté de la plaque, et Piotr.... Il semblait faire jeu à part. Tout cela n'était pas bon du tout.

Hier soir, il s'était énervé contre le russe, qui avait séché les cours. En soit, qu'il sèche les cours, ce n'était pas bien grave. Ce qui l'énervait, c'est qu'il l'avait fait sans Adrian, sa cible, et que dans le même temps, il entendait Gregorovitch pester contre l'absence de nouvelles de cet étrange homme de main.

Il soupçonnait les deux de s'être rencontrés.

Ce soir là, ce fut au tour de Bruce de se faire remonter les bretelles. Il n'avait pas réussi à se faire inviter chez les Gregorovitch. Alors, il s'adressa à Piotr.

« Interdiction formelle de faire quoi que ce soit si Igor est dans la maison. Tu attends bien que tout le monde dorme. Tu te fais le plus discret possible. Pour le piratage, tu n'auras qu'à allumer l'ordinateur. Le programme sur la clef USB fera tout. »

En général, ce programme était suffisant pour les protections basiques des ordinateurs. Si le programme échouait, alors, les agents allaient devoir mettre en pratique leurs quelques connaissances de piratage.

« N'oublie pas de te préparer un bobard si tu te fais prendre. »


~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helva Fitzhenry
avatar
Messages : 122
Date d'inscription : 23/09/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 35 Ans/10 Nov
Statut: Agent Modèle
Nombre de Missions: Inconnu
Légende

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Jeu 7 Jan - 16:08


Détails du Maitre du Jeu


Vous avez deux semaines pour poster les actions de votre personnage, comprenant :

♦ Tout le week end, simplement
♦ Piotr, la pause des micros et le piratage
♦ Bruce, pas d'objectifs tant que tu n'es pas revenu, mais l'appréciation de ton personnage s'en fera à chaque fois de plus en plus ressentir...

Vous devrez poster dans l'ordre suivant :
Ordre Libre

Vous devez faire minimum 750 mots pour ce rp.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr J Kozar
avatar
Messages : 255
Date d'inscription : 03/10/2014

Dossier de l'Agent
Age/Date de Naissance: 12 ans (11 novembre)
Statut: Agent Perturbateur
Nombre de Missions: 01
Heard Of You

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   Dim 10 Jan - 10:23

Le reste du vendredi se passa correctement. Bruce avait échoué à se faire inviter et Piotr ne fit rien pour l’incruster. Le soir, le blond passa par l’appartement récupérer ce dont il avait besoin et écouter les dernières consignes. Ne rien faire si Igor est là ? Il n’est pas plus important que Gregorovitch. Enfin le cosaque attendra que tout le monde dorme et cela incluait Igor si celui-ci dormait là-bas. Dans son sac se trouvait des habits sous lesquels étaient placés la clé USB, un pistolet à aiguille et quelques micros pour le bureau. Il quitta l’appartement et rejoignit la maison des Gregorovitch.

Adrian l’accueillit. Il était impatient d’entendre l’histoire de Piotr sur l’escapade de la veille. Le blond avait essayé de trouver une histoire cohérente et il se la tournait en boucle dans son esprit. Son ami le stoppa dans sa réflexion en le plaquant contre un mur séparant le couloir où ils étaient à la cuisine.

Chut, depuis qu’Igor est là mon père est sur les dents. On va peut-être en avoir la raison.
J’ai été rappelé par le Grand Patron.
Tu retournes en Russie, je vais pas te regretter tu sais
J’y compte bien. Parce que si tu ne paies pas, ce sera à moi de m’occuper de ton cadavre.

Un blanc se plaça. Piotr tira Adrian vers sa chambre. Et il entendit distinctement le rire d’Igor, suivi d’un claquement de porte et le cri de rage étouffé de Gregorovitch. Ils entrèrent dans la chambre et Adrian s’effondra.

Igor… va tuer… mon père… Pourquoi ?
C’était peut-être qu’une métaphore. Reprends-toi mon pote. On ne peut pas tuer des gens facilement dans ce pays. Il sera jugé et ira en prison. ET puis on pourra dire ce qu’on a entendu.

Enfin techniquement Piotr ne pourra rien faire, mais il voulait soutenir Adrian. Pas que parce qu’il est sa cible. Mais aussi parce qu’il avait reconnu de l’amertume dans la voix d’Igor. Comme s’il n’en avait pas envie. Piotr chercha dans sa mémoire la conversation qu’il y a eu juste après la pose des micros. « Ils ne vous laisserons pas tranquille, croyez moi. » Etait-il possible que lui aussi soit bloqué de la même manière qu’il bloquait Gregorovitch ? Piotr secoua la tête et se posa.

Bon, tu voulais que je te raconte mon escapade. Alors, hier j’ai reçu un petit mot qui me disait qu’on voulait me voir dans un square pas loin. J’y suis allé bien sûr. Et devine qui j’ai vu…
Piotr, je m’en fous.
Mais non, aller devine.
Je sais pas, une fille.
Bingo, tu vois t’es bon. C’était Katherine, de notre classe. Elle voulait me demander si j’aimais quelqu’un.
T’es sérieux ?
Ouais, t’as vu. C’était trop bizarre. Je me suis barré. Elle a dû se tromper. C’est pas possible de m’aimer moi.


Et Piotr éclata de rire, même s’il pensa immédiatement à Zoël et sa réponse. Il avait pas mal de problèmes sur sa mission. Enfin, lui devait poser des micros dans le bureau de la cible.

Et c’est donc en courant que je suis passé devant le collège et que je me suis fait attrapé comme un bleu.

Piotr avait choisi une fille solitaire qui parlait peu avec les autres. De plus Adrian et sa bande se moquait déjà régulièrement d’elle. Piotr se leva et s’excusa pour un besoin naturel. Dans le couloir relativement loin de la porte de la chambre il croisa Igor, un sac sur le dos. Le blond continua sa route le regard rivé sur le sol. Igor l’ignora ou du moins c’est ce qu’il croyait. Le colosse lui chuchota quelque chose comme « À plus tard ». Et il sortit de la maison. Piotr se réfugia aux toilettes où il chercha à calmer son cœur qui battait à fond la caisse. Il agit par automatisme et regagna la chambre d’Adrian tel un automate.

Le diner se passa dans un silence de mort, Adrian n’arrivait pas à regarder son père. Et Piotr ne savait pas quoi dire. Seul Dimitri semblait vouloir parler, alors le jeune agent tenta de lui faire la conversation. Sous le regard lourd de Gregorovitch.

Après ce long repas, tout le monde alla se coucher. Piotr se coucha aussi. Il se réveilla quelques heures plus tard, vérifia que personne n’était dans le bureau. Et entra dans le bureau. Il plaça la clé USB sur l’ordinateur et plaça quelques micros à des endroits adéquats. Il récupéra la clé qui avait finis son programme et sortit. Il regagna sa chambre où il rangea tout le reste de matériel dans son sac. Et il se recoucha.

Le lendemain, après un gros petit déjeuner, Piotr regagna l’appartement minable où il fit son compte rendu. Compte rendu où les derniers mots d’Igor à Piotr ne figurent pas. Mais il assura qu’il était partit. Parce qu’il en était sûr. Après, est-ce qu’il allait balancer Piotr à ce Grand Patron.

Le samedi après-midi signifiait nouveau match. Piotr accompagna Bruce. Peu de temps avant le match, le blond demanda à son frère de faire attention à Adrian. Et pour la première fois depuis le début de la mission le russe prêta attention au match échangeant facilement avec Dimitri et Nikolaï à ce propos. Surtout que Bruce et Adrian s’illustrèrent.

Le dimanche, Piotr suivi Bruce. Durant cette journée, ils parlèrent énormément et pas que de la mission. Étant resté à l’appartement, les deux gamins pouvaient parler du campus, de leurs amis voire petit(e)s ami(e)s. Ce dimanche de fin septembre signa définitivement une relation amicale. Piotr allait arrêter de lui chercher des crosses à la moindre occasion.

~~~~~~~~~~~~~~~CHERUB Campus~~~~~~~~~~~~~~~
#BE0000

Thank you Maku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mission : Présence Russe   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission : Présence Russe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» bonne fete revolution russe
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus RPG :: Section RPG : Extérieur :: Le Royaume Uni-